MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Abstentionnistes, la démocratie a besoin de vous!


Par Dominique Pothin - Publié le Dimanche 2 Février 2020 à 16:57 | Lu 1038 fois

Abstentionnistes, la démocratie a besoin de vous!

Depuis un moment, les taux d’abstentions ne cessent de grimper lors des diverses élections et ce phénomène, bien que parfois compréhensif, est en train de mettre en péril voire détruire notre démocratie.
Ce phénomène, relativement récent est, sans doute, dû au fait que de très nombreux citoyens ne croient plus aux élus et ne leur font plus confiance.

Certaines affaires judiciaires mettant en cause des élus, ont fait souvent la « UNE » des médias et des réseaux sociaux. Certes des fautes et manquements graves ont, en effet, été avérés, mais à côté de quelques « brebis galeuses », il est important, primordial et surtout juste de souligner le travail des élus ainsi que leur engagement.

Particulièrement à la Réunion, dans beaucoup de domaines, les élus sont souvent montés au créneau. Ils se sont souvent battus pour faire de la Réunion ce qu’elle est aujourd’hui. Certes il y a encore beaucoup à faire mais pour préparer et organiser l’avenir, faisons confiance à nos représentants politiques, accordons-leur notre soutien.

Des progrès énormes ont été faits dans les domaines suivants :
- L’éducation : à la Réunion, combien d’écoles, de collèges, de lycées ont été construits depuis les années soixante ? Combien de bacheliers, il y a 40 ans, combien aujourd’hui ? Combien d’étudiants aujourd’hui ? Combien, il y a 40 ans ?

- La santé : combien d’hôpitaux construits, combien d’argent investi dans la couverture maladie, combien d’infirmiers, de kinés, de pharmaciens, de médecins, de grands chirurgiens compte la Réunion depuis 40 ans ?

- La culture : même si beaucoup reste à faire, citons le théâtre de plein air à St Gilles, le théâtre de Champ Fleuri, la Maison du volcan, la Cité des Arts, les écoles municipales de musique, les aides aux associations culturelles et artistiques etc. etc.

- Le sport : que ce soit au niveau des installations sportives, des aides aux associations, à l’accompagnement des sportifs de haut niveau, des progrès conséquents, des réalisations concrètes, visibles, factuelles ont été faites.

- L’accompagnement des publics « fragiles », porteurs de handicap, personnes âgées et autres. A titre d’exemple, il y a 10 ans, les auxiliaires de vie ou AESH accompagnant des élèves en difficulté en intégration scolaire (ceux atteints de dyslexie, de dyscalculie, de dyspraxie…) , ces accompagnants étaient au nombre de 120, aujourd’hui ils sont presqu’à 1400.

Les élus locaux n’ont pas été les seuls à faire ce travail gigantesque. L’Etat, le monde associatif, les chefs d’entreprises, les artisans, les ouvriers, les travailleurs modestes, les citoyens en général ont joué un rôle important dans ces progrès indéniables qui ont fait et font la Réunion. Nous avons souvent tendance à mettre en avant « la goyave de France ». De nombreux départements métropolitains, de Corse voire d’outre-mer, n’ont pas le niveau des infrastructures routières, scolaires, universitaires, hospitalières, sportives, numériques … de notre belle île.

Nos élus, au détriment parfois de leur vie personnelle, au détriment de leurs familles, au détriment même de leur qualité de vie, ont fait un travail conséquent.

Sans prendre parti, citons (pour les élus qui ont eu ou qui ont toujours un mandat local), Michel Debré, Paul Vergés, Jean-Paul et Louis Virapoullé, Auguste Legros, René-Paul Victoria, Jean-Louis Lagourgue, Huguette Bello, Nassimah Dindar, Jean-Claude Fruteau, Elie Hoarau, Didier Robert, Patrick Lebreton, Michel Vergoz etc. etc. etc.

Alors, il serait juste et respectueux de regarder le verre au 3/4 plein et non uniquement le 1/4 vide.
La politique de la chaise vide à savoir ne pas aller voter, de pas faire entendre sa voix, tout cela est contre-productif et participe même à l’élection de certains élus qui représentent peu de citoyens, à qui il manque donc une véritable légitimité.

Voter est une chance dans notre pays, voter quand on est une femme c’est le résultat relativement récent (21 avril 1944!!) d’un combat acharné ; alors aux prochaines échéances, VOTONS, VOTONS en masse pour porter et défendre notre démocratie.

Dominique Pothin




1.Posté par Lesseps le 02/02/2020 17:35

Dommage Mr POTHIN que vous ne parliez que du politiquement correct concernant tous ces élus... et que vous ne fassiez pas le total de leurs condamnations pénales et de celles à venir... L’homme politique est une race à part qui se sert de sa fonction à des fins personnelles voire familiales et amicales... Personnellement je plaide pour que les abstentionnistes soient encore plus nombreux afin que les politiques perdent toute légitimité.... C’est tout ce que mérite notre démocratie de politiques voyous...

2.Posté par C.J. le 03/02/2020 06:00

Analyse
Un véritable plaidoyer en faveur du vote pour sauver la démocratie. Soit. J'imagine que ça part d'une bonne intention. Un condensé d'idées dites "de seconde main", c'est-à-dire, ce que pensent les autres et ce qui est dit déjà autour de soi, que l'on reprend à son compte. Parfois c'est aussi les ressentis des autres que l'on reprend à son compte, comme si l'on était obligé de ressentir la même chose que les autres. Bref !
Pour se dédouaner de toute appartenance, l'auteur donne une liste exhaustive d'élus du passé ou du présent,à qui l'on devrait tout..Je m'intéresse peu aux trains qui arrivent à l'heure, ils sont dans la normalité.
Sans rien diminuer au travail de ces élus, rendons à César ce qui appartient à César. Faut-il rappeler que le nombre d'établissements du second degré qui sortent de terre, ne dépendent pas du travail acharné ou de la volonté amoureuse de l'élu, mais de la démographie qui fait naître la nécessité de construire ici ou là.
De la carte scolaire donc établie par les services administratifs de l'Académie . Ces éléments priment sur le désir de l'élu. Ils tombent comme un couperet et s'imposent aux élus de nos collectivités. Ce n'est qu'un exemple.
Certes la démocratie a du bon, c'est le moins pire ! A condition que les règles de calcul et de partage des voix soient revues pour que l'élection de certains élus n'aillent pas à représenter peu de citoyens à qui il manque ..ensuite une véritable légitimité . Nous vivons cette situation .
A condition que le projet social des élus réponde à l'exigence de la démocratie qui veut que les décisions retenues servent l'intérêt général, et non l'intérêt de particuliers. ou de groupes ..
Pour ma part, je ne reprends pas mon compte cet élan d'enthousiasme pour influencer quiconque à aller voter, pas plus que je ne retiendrai l'idée négative proposée par Lesseps, Tous deux cherchant à influencer la conscience des électeurs dans le sens qu'ils souhaitent. J'en appelle plutôt à la responsabilisation individuelle des citoyens.

3.Posté par C.J. le 03/02/2020 06:08

En conclusion, le texte de l'auteur brille par l'affection qu'il met dans le vote citoyen mais son plaidoyer ne brille intellectuellement par l'originalité ni la justesse de l'argumentation.

4.Posté par C.J. le 03/02/2020 10:42 (depuis mobile)

La démocratie exige aussi que le projet politique et social de ou des élus ne soit dévié de leur intention première. Qu'' il ne soit marchandé pour satisfaire les influences de lobis, de procédures mercantiles diverses et variées...

5.Posté par JORI le 03/02/2020 11:47

"Abstentionnistes, la démocratie a besoin de vous!", et les abstentionnistes ont aussi besoin de démocratie, que fait cette dernière pour eux?.

6.Posté par République le 03/02/2020 15:05

La solution pour redonner du tonus à la démocratie, qui reste quoi qu'on en dise le moins mauvais des systèmes et ce d’autant qu’au fil des avancées la société progresse dans tous les domaines, est de passer par deux lois portées par référendum, si l’on veut vraiment sortir du fonctionnement actuel où bien des minorités sont prêtes à passer par la violence pour faire avancer leurs idées. 1 : mettre fin au professionnalisme de la politique, la représentation du peuple n’est pas un travail. Après deux mandats, chaque élu retourne à son métier. Et, ce qui est important, c’est que cette expérience acquise pendant ces deux mandats peut être mise au service de la communauté dans des associations, des partis, des clubs de réflexion. Et sans qu’il y ait quelque rémunération que ce soit. Cela est possible, même si le chemin est rendu difficile par la course à l’argent dans laquelle baigne la vie en général.
La démocratie a bien besoin de nous. Plus la participation aux élections augmente, plus les petites minorités (elles ont le droit d’exister) perdent de leur influence, et plus le recours à la violence diminue parce que cette violence n’est en rien révolutionnaire – l’Histoire a jugé sur ce plan-là. 2 : une évaluation des politiques mises en place à tous les niveaux de l’organisation du pays – une évaluation où des citoyens tirés au sort votent les rapports d’évaluation au même titre et en même temps que les élus concernés, et où ces rapports sont obligatoirement publiés sur un site officiel de l’État ou de la collectivité concernée.

7.Posté par C.J. le 03/02/2020 16:31 (depuis mobile)

@6"La démocratie a bien besoin de nous." Sous réserve d'' une réelle démocratie, comme j'' ai décrite , oui, elle a besoin de nous. Mais comment donner sa place aux minorités , en dehors de lui réserver un strapontin ?

8.Posté par Veridik le 03/02/2020 18:33 (depuis mobile)

Bof .. en France on est en démocratie uniquement lors d'un scrutin apres c'est "cause toujours"

9.Posté par République le 03/02/2020 18:56

Toute minorité a pour ambition légitime de devenir majorité, à la condition que son projet englobe tout ce qui touche à la gestion de la société. Et cela ne peut se faire que par le bulletin de vote. Cela veut dira aussi qu’il faut peut-être revoir les conditions de financement d’une campagne électorale…mais aussi, à un autre niveau, le comportement de la presse, sans qu’il y ait ingérence dans ce domaine. Et cela passe aussi par une éthique des journalistes pour qu’il y ait une vraie pédagogie de l’information.

10.Posté par Fredo974 le 04/02/2020 14:07 (depuis mobile)

Dans une dictature, il y a beaucoup d'abstentionnistes !

11.Posté par GENEST le 04/02/2020 16:34

Il faut voter.
Supposons que dans une ville de 40 000 électeurs potentiels où il y aurait 90% d'abstentionnistes ( et donc 10% de votants) , DUPONT soit élu avec 2 001 voix, dont 1001 voix de "soutiens inconditionnels", et 1000 voix d'électeurs ordinaires. ce qui veut dire aussi que 38 000 électeurs potentiels n'ont pas voté pour lui, exprimant leur désaccord ou leur indifférence.
Supposons maintenant que dans cette même ville de 40 000 électeurs potentiels, il n'y ait pas eu d'abstention ni de blancs, donc qu'il y ait eu 100% de votants; DUPONT, pour être élu, aurait eu besoin de 20 001 voix , dont toujours les 1001 voix de ses "soutiens inconditionnels". Mais alors, c'est pas sûr du tout qu'il aurait pu trouver pour sa liste 19 000 voix supplémentaires d'électeurs ordinaires enthousiasmés.
Si on part du principe que le vote est un acte démocratique, en fait seul le vote généralisé est véritablement démocratique. Ceux qui choisissent l'abstention pour marquer leur désaccord devraient comprendre que l'abstention profite surtout en fait aux candidats dotés d'une forte quantité de "soutiens inconditionnels" et donc qu'elle ne risque pas de les gêner.
En prime, deux questions de réflexion liées l'une à l'autre: Pourquoi le vote obligatoire n'est-il pas institué en France? Pourquoi le vote blanc qui est déjà comptabilisé n'est-il pas reconnu comme moyen d'expression de vote?

12.Posté par JORI le 04/02/2020 18:13 (depuis mobile)

10. Fredo974. Dans une dictature ou il n'y a pas de droit de vote ou le dictateur, candidat unique, est élu avec plus de 85% des voix. En France, aucun des deux cas.

13.Posté par Scalpel le 04/02/2020 20:53

12.Posté par JORI le 04/02/2020 18:13 (depuis mobile)

10. Fredo974. Dans une dictature ou il n'y a pas de droit de vote ou le dictateur, candidat unique,
..........................................................

Quand le cerveau d'un volatile déraille: s'il n'y a pas de droit de vote, il n'y a pas de candidat même unique. C'est à dire que s'il y a un candidat même unique, il y a un droit de vote même truqué.

On dit qu'en politique les candidats sont mus par l'appât du gain.
Pour le pigeon c'est l'appât du grain, un coup chez les jaunes, l'instant d'après chez les marcheurs en postulant en marche arrière le croupion fardé....

14.Posté par Scalpel le 05/02/2020 01:26

Dans une dictature ou il n'y a pas de droit de vote ou le dictateur, candidat unique, est élu avec plus de 85% des voix.....et, et, et, et????????????
.....................................

Le pigeon veut parler français mais il manque la fin de la phrase.
Il ne s'agit pas fienter pour fienter, il s'agit de fienter à escient sinon faut fermer le fion.....

15.Posté par MICHOU le 05/02/2020 10:14

Voter c'est un pouvoir, un devoir durement gagné mais quand on voit que pour la gestion du quotidien, pour des besoins vitaux comme le transport, le logement, les citoyens ne sont pas entendus, quand on ne sait même pas à qui s'adresser quand on a des questions simples et que les personnes responsables se planquent et ne sont même pas accessibles pour qu'on leur fasse remonter des informations qu'elles ont déjà mais dont elles n'ont rien à faire, est ce étonnant?
Entre les casseroles, le manque de considération, des politiques aberrantes, pas étonnant qu'on en arrive là!
Qu'on mette de vraies personnes compétentes aux différents postes stratégiques et les citoyens se remobiliseront, il n'y a pas de secret!

16.Posté par MICHOU le 05/02/2020 10:15

le vote obligatoire est un leurre et digne d'une dictature pas d'une démocratie

17.Posté par JORI le 05/02/2020 10:24 (depuis mobile)

15. Michou. Et comment déterminez vous la compétence des personnes à mettre aux postes stratégiques ?. D'autant plus que la politique comme l'économie ne sont pas des sciences exactes. Chacun son propre avis.

18.Posté par JORI le 05/02/2020 10:25 (depuis mobile)

16. Michou. Avez vous des exemples de dictature où le vote serait obligatoire?.

19.Posté par GENEST le 05/02/2020 10:38

Suite à MICHOU 16 : Donc, la Belgique, le Luxembourg, l'Australie, le Danemark ... seraient des dictatures ?
Moi j'ai plutôt l'impression qu'une dictature ,c'est un pays où les gens ont peur de s'exprimer librement et en sont réduits à se cacher derrière des pseudonymes.

20.Posté par JORI le 05/02/2020 23:15 (depuis mobile)

14. Scalpel le lâche et capon. Fienter est pour vous synonyme de mensonges. Toujours pas de nouvelles des réfs des faits et propos que vous m'attribuez ?.

21.Posté par J M H le 06/02/2020 16:37

si voter servait à quleque chose, ca ferait longtemps que cela serait interdit.

ce n'est pas moi qui le dit mais Coluche.

Personnellement je rêve d'une abstention tellement massive que les élections seraient purement et simplement invalidées.
Ainsi peut être les hommes et femmes politiques arrêteraient de nous prendre pour des c... en allant d'un parti a l'autre selon ce qui les arrange, ou alors qu'ils se mouilleraient vraiment et pas pour leur poche.

de toute façon vu ce qui reste de pouvoirs aux maires ils pourront toujours promettre monts et merveilles mais beaucoup de choses ne seront pas de leur compétence (transport urbains, gestions des dechets, eua assainissement...)
le vrai pouvoir est désormais aux intercos

22.Posté par JORI le 06/02/2020 21:17 (depuis mobile)

24. Jmh. Personne ne vous oblige à voter pour un candidat d'une grosse écurie !!.

23.Posté par Euh ...... le 18/02/2020 22:06

22 "Personne ne vous oblige à voter pour un candidat d'une grosse écurie !!."

D'une grosse écurie ou d'une grosse porcherie ? Ah ah

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes