MENU ZINFOS
Société

ATTAC Réunion en action pour l’autonomie alimentaire


L’association ATTAC Réunion a manifesté ce samedi matin devant la Chambre d’Agriculture. Les militants se sont mobilisés afin d’alerter les pouvoirs publics sur la nécessité pour l’île d’arriver à l’autonomie alimentaire.

Par - Publié le Samedi 5 Septembre 2020 à 17:05 | Lu 1809 fois

Photo : ATTAC Réunion
Photo : ATTAC Réunion
Le communiqué d’ATTAC Réunion :



Notre association ATTAC REUNION, se mobilise ce samedi 5 septembre à 10h devant la chambre d'agriculture de Saint Denis, en soutien du collectif Oasis, pour l'application de la loi Egalim du 30 octobre 2018 qui prévoit 20% de produits bio sur les 50% de produits de qualité et durables au 1er janvier 2022 dans les services de restauration scolaire.

Avec la crise du Covid-19, notre insularité nous rend d'autant plus dépendant du trafic maritime et aérien quant à notre approvisionnement, y compris alimentaire. Le constat est accablant : 90 % d’importations dans le domaine alimentaire.

L’autonomie alimentaire est aujourd’hui un enjeu essentiel pour notre développement, voire notre survie.

Selon l’article 98 de la loi EGALIM, spécifique aux DOM, le préfet de la Réunion a été autorisé à demander d’abaisser les seuils à 5 % de bio au lieu des 20 % préconisés au 1 janvier 2022 et à porter ce taux à 10 % de bio en janvier 2030 !

Est-ce un problème d'offre des producteurs Bio locaux de ne pouvoir fournir les quantités requises pour les 150.000 repas/jour pour la seule restauration scolaire ?

Début 2019, on dénombrait 306 exploitations bio ou en conversion représentant 2,5% de la surface agricole utilisable (contre 7,5% au niveau national).

Nous estimons que c'est le résultat d'un manque d’ambition des politique agricoles des années antérieures.

Pourtant des solutions existent :

– Au niveau foncier :
La politique actuelle de la SAFER est de privilégier l'attribution de grandes parcelles de terre incompatible avec les caractéristiques de l'exploitation biologique. Pourquoi ne pas faire évoluer cette pratique ? En effet, la SAFER pourrait distribuer des terres en friche aux jeunes agriculteurs : 6000 hectares seraient disponibles tout de suite dans les hauts de l'île, sans attendre le délai protocolaire de 3 ans de conversion des terres cultivées en conventionnel.

– Au niveau financier :
Le label AB a un coût (env. 500€), il est à la charge de l'exploitant. Pourquoi est-ce à lui d'en assumer le poids alors qu'il œuvre pour le bien de tous ? Les collectivités publiques doivent le financer !

– Au niveau de la formation :
La chambre d'agriculture compte environ 150 salariés, dont seulement 2 techniciens pour le bio. Des moyens financiers supplémentaires pourraient être alloués au développement du bio.
Et qu'en est-il des formations déjà proposées par la Chambre d'agriculture qui visent à amener les agriculteurs à utiliser de moins en moins de produits phytosanitaires ? Quels résultats ? Ne faudrait-il pas les multiplier ?

– Au niveau institutionnel :
Un Comité Régional de l'Alimentation (CRALIM) a vu le jour le 11 février 2020, regroupant la préfecture, le conseil régional, le conseil départemental, la chambre d'agriculture, le groupement des agriculteurs biologiques (GAB), entre autres, mais ne s'est encore jamais réuni pour mettre en place le programme national pour l'alimentation sur le département.

En conclusion, nous revendiquons au même titre que le collectif OASIS un changement de fond dans la production agricole locale pour tendre vers une autonomie alimentaire locale, respectueuse de l'environnement et garante de la santé publique réunionnaise, dès le plus jeune âge.

Photo : ATTAC Réunion
Photo : ATTAC Réunion


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par JORI le 05/09/2020 18:34

Est-ce qu'attac et tous les réunionnais sont prêts à payer les produits locaux plus chers que ceux importés juste pour promouvoir une hypothétique autonomie alimentaire

2.Posté par Laurent le 05/09/2020 19:50

Ces extrémistes ne savent même pas planter une carotte. Et la production de nombreux produits alimentaires est impossible chez nous. Mais les volontés politiques bobo ecolo d'attac vont faire la différence pour tenter de nous faire peur cinq minutes

3.Posté par Tigrou93 le 05/09/2020 20:13

C’est très bien mais Il faut aussi changer la mentalité des consommateurs et qu’on débourse l’argent qu’il faut pour avoir une alimentation un peu plus Bio ou (Déjà) un peu plus saine!

L’agriculture ce n’est pas qu’un peu de terre et un peu d’eau faut aussi les gens pour travailler et c’est en voie de disparition!

4.Posté par Jacob le 05/09/2020 20:47

C bien sa mais pour manifester pour l’autonomie alimentaire c pas a cette endroit !!

5.Posté par Frigidaire le 05/09/2020 21:15

Lorsque l'on voit les personnes formant cette troupe "folklorique" on comprend que
ce n'est pas aujourd'hui qu'elles seront prises au sérieux.
C'est quoi l'autonomie alimentaire ? Tout sera planté à La Réunion ?

6.Posté par Zarin le 05/09/2020 22:28

On ne sauvera pas la planète tant qu’on n’aura pas compris tout ce qu’elle a de sacré. Voici, en somme, ce dont veut nous convaincre l’arrière petit fils du chef sioux Sitting Bull. Un message fort qui nous rappelle la faiblesse de l’argent et le pouvoir de la spiritualité.

" Il faut respecter le vivant autant qu’il vous respecte. "

" Ce monde ne va pas survivre encore très longtemps. Les gens, la science disent qu’on va continuer comme ça jusqu’en 2050. Mais non. Regardez ce qui se passe aujourd'hui. "
aujourd’hu
" Vous avez un esprit en vous et vous comprenez que toutes ces choses en ont un aussi. Et elles grandissent comme vous. Et ce sont des individus comme vous. Une fois que vous avez admis ça, vous comprenez que tout est sacré (…) Il faut respecter le vivant autant qu’il vous respecte. "

7.Posté par Bin bin le 06/09/2020 05:39

Bonjour
Kouai zote i bloque ENCORE..

Des GROSSES .et GROS dans nos rues en période de soldes.

La dit à zote arrête mange n'importe kouai..

Société malade par la bouffe...BEURK

8.Posté par Cloclo le 06/09/2020 08:06

Je rajouterai un autre argument. Pourquoi les produits importés ne sont-ils pas contrôlés sanitairement.? Alors que la production locale doit suivre un cahier des charges notamment dans l'usage des phytosanitaires.

9.Posté par Ricoco le 06/09/2020 09:55

Bravo à ses gens qui osent dire la vérité !! Cette association doit grandir avec les réunionnais et ça iras en ce sens...

A l epoque y avait de l agriculture et une autonomie alimentaire, l évolution fait que nos dirigeants locales cherchent du profits immédiat pr leurs intérêts personnels en priorité, donc plus rapide de faire arriver de chines etc... Puis c'est gérer par leurs connaissances = attribution de marchés à leurs proches....
C est la vérité....

Merci à cette collectif attac qui fait un petit pas qui grandira...

Faut travailler pour vivre, et pas ruiner notre pays en attendant qu il donne du gratuit ( RSA, bon alimentaire) n importe comment et à ni importe qui...
Ce taux de chômage ds l'ile explique aussi la paresse locale qui est majoritairement. Faut éduquer au travail.
STOP : JE ME FAIS PASSER PR UNE VICTIME ET JE DOIS AVOIR ÇA SS BOSSER...
Ses RSA on le temps de se battre...
Mais c est tt le temps travailleurs en-tête de défendre... Mais si ce n est pas tt les RSA qui sont comme ça, heureusement

10.Posté par Habitant le 06/09/2020 15:51

On paie déjà les produits chers à la Reunion JORI, que ce soit local ou importé!

Par contre, si on développe l’agriculture locale pour être plus autonome, les prix pourraient baisser.

C’est juste une histoire de volonté politique.

Le problème, c’est que l’importation, c’est du business; des personnes et des entreprises s’engraissent avec ça et jamais ils ne seront d’accord pour qu’on diminue leur business.

C’est pour cette raison que le Préfet a des dérogations pour les DOM et pour la Réunion, c’est pour les protéger eux et non pour notre bien à nous!

Donc cette association a tout à fait raison de réclamer juste l’application de la loi, telle qu’elle s’applique déjà dans l’Hexagone!

Que l’on soit juste considérés comme des citoyens français comme les autres mais pas comme des exceptions (systématiquement en notre défaveur d’ailleurs!)

11.Posté par Ti-Tang le 06/09/2020 15:54

Contre l'avis de tous les éjaculateurs précoces du commentaire !
Beau et intelligent programme ( tous les pays devraient tendre à l'autonomie alimentaire ) qui va se heurter aux puissants intérêts de l'agro-business , aux lobbies de l'agro-industrie , à la chambre d'agriculture qui promeut quasi exclusivement la chimie et les élevages concentrationnaires , à la FDSEA , aux coopératives ( urcoopa m'entends tu ? ) , aux importateurs ....
Faire voyager des produits alimentaires à travers le monde ( appréciez vous de manger des haricots verts qui viennent de Chine ? Des cuisses de poulet aux antibiotiques importées de chez Doux en Bretagne ? ) est une aberration , et ne rapporte qu'aux mercantis .
La Réunion a tous les atouts pour réussir dans ce domaine , celà ferait des emplois à pourvoir dans des circuits production / consommation , courts ; permettrait de mettre des jeunes au travail ; à condition qu'une partie de la monoculture de la canne veuille faire de la place .
Ce n'est pas gagné d'avance , il y a tellement d'intérêts financiers en jeu , et les possédants ne lâcheront pas le morceau facilement .

12.Posté par Carol MARTIN le 06/09/2020 16:06

c est pas gagné !!!! c est qui ou qoui ces mythos ?

13.Posté par gerard le 06/09/2020 16:58

Avant d'apprendre a courir apprenons a marcher . Avant le BIO pourquoi ne pas augmenter les surfaces d'ail , de carottes , d'oignons et de bien d'autres legumes importés ? . Lorsque nous y serons arrivés et bien là nous pourrons parler de BIO (mais du vrai)

14.Posté par JORI le 06/09/2020 19:03

10.Posté par Habitant le 06/09/2020 15:51
" les prix pourraient baisser", ce n'est donc pas une certitude!!.
"C’est juste une histoire de volonté politique", parce que des prix bas, cela se décrète??. Si cela était le cas ce se saurait depuis longtemps!.
" c’est du business; des personnes et des entreprises", peut être aussi des emplois car sauf erreur de ma part à chaque coupe de canne, les bras manquent.
"Donc cette association a tout à fait raison de réclamer juste l’application de la loi, telle qu’elle s’applique déjà dans l’Hexagone!", faudrait savoir ce que vous voulez, car tout le monde demande à ce que l'on respecte nos spécificités locales et quand c'est le cas, ces mêmes personnes demandent l'alignement sur la métropole. Vous voulez le beurre, l'argent du beurre.....

15.Posté par JORI le 06/09/2020 19:08

11.Posté par Ti-Tang le 06/09/2020 15:54
"celà ferait des emplois à pourvoir dans des circuits production / consommation , courts ; permettrait de mettre des jeunes au travail ", ces emplois vous intéressent certainement vous mais pas tout le monde. Il suffit pour ça de voir à chaque campagne sucrière le manque de main d'oeuvre pour la coupe!!.

16.Posté par JORI le 06/09/2020 19:14

13.Posté par gerard le 06/09/2020 16:58
" pourquoi ne pas augmenter les surfaces d'ail , de carottes , d'oignons et de bien d'autres légumes importés ? ", sur quel foncier prenez vous ces surfaces supplémentaires?. De plus vu la difficulté pour entretenir des surfaces en bio (sans traitement), les augmenter est synonyme de plus de personnel. Qui veut encore travailler la terre ici??.
Et pourquoi augmenter ces surfaces si les légumes qui y sont cultivés sont toujours plus chers que ceux importés?.

17.Posté par Tigrou93 le 06/09/2020 19:47

Habitant faut arrêter de dire que c’est chère beaucoup de produits sont plus qu’abordable et même dérisoire quand on sait tout ce qu’il faut faire pour avoir un produit de qualité.

ex 1 ananas 1,5€ à 2,5€ prix local en Europe le même Ananas coûte 15€
NB 1 plant d’ananas = 1 ananas
Pour environs 15 mois de production.

Aujourd’hui on a trop de choses (matériels) à acheter c’est pour c qu’on trouve que manger local c’est « chers »

Par contre je suis entièrement d’accord avec Ti-Tang et Gérard

18.Posté par Dubuc le 07/09/2020 08:48

Tout à fait d'accord avec Ti-Tang. Tout est dit.

19.Posté par menfin le 07/09/2020 15:01

Oui le local est plus cher. Les bananes a plus de 2 euros le kg, sachant qu en metropole, importées donc, elles sont rarement en dessus de 1 euro.. idem pour les mangues..et j en passe..

20.Posté par JORI le 07/09/2020 16:14

17. Tigrou93. En fait, la vie chére à la Réunion est un mythe ! 😂 😂

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes