MENU ZINFOS
Société

ATTAC Réunion: "Construisons le monde d'après"


ATTAC Réunion veut "construire le monde d’après". Pour le mouvement altermondialiste, la crise du coronavirus est l’occasion de repenser "une redistribution financière". En début de semaine, une campagne d’affichage a été menée pour sensibiliser "afin de ne pas revenir à la situation d'avant".

Par Christelle Boyer - Publié le Mardi 26 Mai 2020 à 21:10 | Lu 967 fois

"Justice fiscale =justice sociale" ou encore "de l’argent pour l’hopital pas pour le capital"...ATTAC Réunion a mené en début de semaine une campagne de sensibilisation aux moyens de sortir de la crise du coronavirus, au Port notamment. "La crise du coronavirus plonge nos économies dans une situation exceptionnelle. Le Parlement français vient d’adopter deux lois de finance rectificatives. Si des dépenses supplémentaires ont été actées pour faire face à la crise, il n’y a pas à ce jour de recettes supplémentaires, le gouvernement faisant le pari que le retour de la croissance permettra d’équilibrer les comptes publics. 

Plutôt que de recourir à l’impôt et de faire payer les contribuables en fonction de leurs moyens, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a lancé un appel à dons, tandis qu’Ursula von der Leyen (présidente de la Commission européenne), Angela Merkel, Emmanuel Macron et la plupart des dirigeants européens ont organisé ce 4 mai un “Téléthon mondial” de soutien à l'économie libérale. Dans le même temps, de nombreuses voix au sein de la macronie et du patronat estiment que ce sera aux salarié·e·s de faire les efforts pour payer une crise dont elles·ils ne sont pas responsables"
 

Le monde d'après doit être un tournant

Pour le mouvement altermondialiste, "les Réunionnais n'ont pas à payer cette crise. Une redistribution financière des plus riches vers les plus démunis, et le développement des services publics, en particulier des services de santé, doivent être la priorité. L'hôpital public a montré ses manques en matière de lits et équipements liés à des années de politique de restrictions budgétaires désastreuses. D'autre part, cette crise a mis l'accent sur les rémunérations indigentes des personnels soignants au regard de leur engagement professionnel et de leur nécessité sociale. Le monde d'après doit être un tournant pour une société démocratique, solidaire et orientée vers la transition écologique indispensable à la survie de notre planète"

ATTAC Réunion demande donc aux différents députés d’adopter six mesures de justice fiscale qui permettraient de dégager au moins 128 milliards d’euros. Parmi ces mesures: prélever une contribution exceptionnelle sur le patrimoine des 1 % les plus riches, rétablir l’impôt sur la solidarité sur la fortune (ISF) ou encore taxer l’ensemble des transactions financières. 




1.Posté par IXE le 26/05/2020 21:58

Et si les députés étaient directement impactés par ces propositions, que se passera-t-il ?

2.Posté par Vache à lait le 26/05/2020 22:19

C'est toujours ceux qui payent que dalle d'impôts qui donnent des leçons de solidarité à ceux qui payent plein pôt plusieurs dizaines de milliers d'euros à la société. A vomir. Ces personnes d'ATTAC là ne connaissent rien à l'économie et pensent qu'une fois qu'on a payé ces impôts confiscatoires il reste beaucoup d'argent pour vivre.

Faut arrêter de penser que ceux qui payent beaucoup d'impôts sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche. Le travail et le mérite ça existe.

3.Posté par klod le 26/05/2020 23:01

un nouveau monde après le covid ????????????????????????

pas de prise en compte
- de la diminution de la pollution atmosphérique pendant le covid
- de la priorité faite aux métiers "aidants" à la différence des métiers consuméristes ou "polluants" ( à part l'hôpital , c'est un début……….)
- et j'en passe


a part des subsides aux hôpitaux, le "système" continue comme avant ………………….. du nouveau gaston et tibère ?

4.Posté par Jambalac le 27/05/2020 01:00

Les mêmes responsables aux commandes pour un monde d'après ? C'est droit dans le mur.

5.Posté par hardcore le 27/05/2020 11:16

@2 vous ne gagnez surement pas assez pour payer un expert en defiscalisation.
Ceux qui gagnent beaucoup, eux le peuvent. Je suis navré pour vous.

6.Posté par parlamer le 27/05/2020 17:28

pour plus de justice et moins de dépenses c'est trop difficile de stopper

- le regroupement familial des étrangers

- de soigner la misère du monde sur le dos des travailleurs français.....

travailler , c'est trop dur.... disait la chanson

travaillez pour payer ceux qui ne cotisent pas,mais qui savent profiter...

7.Posté par gramoune le 27/05/2020 19:47

ATTAC qui critique tous les gouvernements, sera PEUT-ÊTRE CRÉDIBLE AUX YEUX DES GENS
"NORMAUX", LORSQUE ATTAC SE PRÉSENTERA AUX ÉLECTIONS - COMMUNALES, RÉGIONALES, DÉPARTEMENTALES, LÉGISLATIVES - C'EST-À-DIRE LÀ OÙ LEUR REPRÉSENTATIVITÉ POURRA ÊTRE MESURÉE... CHICHE ? OU BIEN VOULEZ-VOUS
RESTER DANS VOTRE "COCON" ? ET CONTINUER "À COLLER DES AFFICHES" ?

8.Posté par JORI le 27/05/2020 21:08

7. Gramoune. ++++1😂

9.Posté par JORI le 27/05/2020 21:14

7. Gramoune. C'est plus facile pour attac de rester dans la critique que de confronter leurs idées dans des élections. C'est une situation où tout est permis puisque que des mots, du virtuel. C'est comme l'association injustice 974 qui jusqu'à présent n'a toujours pas fourni un fait d'arme et qui en plus appel à voter pour un candidat plutôt qu'un autre. Comme si ils étaient des influenceurs avisés ! 😂 😂

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes