Education

ATSEM : Faire face au désengagement de l’Etat

Vendredi 4 Mars 2011 - 08:24

En première ligne du retrait progressif des engagements financiers de l’Etat, les collectivités territoriales doivent faire face parallèlement à l’accroissement de leurs responsabilités. Si cette prise croissante de responsabilités est souhaitée, notamment depuis l’Acte II de la décentralisation, les mairies, elles, doivent composer avec une diminution de l’aide financière apportée à la contractualisation des assistantes maternelles. C’est le cas à Saint-Denis notamment qui tente de maintenir le plus possible le volume d’heures de ses agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, mais jusqu’à quand, demande Ericka Bareigts.


ATSEM : Faire face au désengagement de l’Etat
Si la fameuse révision générale des politiques publiques peut se concevoir en une vision large de réduction des déficits français, les collectivités territoriales, elles, doivent composer avec une défection progressive des financements de l’Etat.

C’est dans ces conditions délicates que s’opère, selon Ericka Bareigts, adjointe à la mairie de Saint-Denis, le maintien du nombre d’ATSEM, les fameux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles.

Sur l’année scolaire précédente (c’est-à-dire 2009-2010), ce sont "pas moins de 1.000 contrats qui ont été signés" indique-t-elle (ndlr : renouvellements ou nouveaux contrats).

Il faut savoir que la multiplication de ces contrats CUI insertion est dûe à leur faible durée de vie : seulement 6 mois, renouvelables 4 fois maximum. "Mais les maires hésitent à aller au-delà de quelques renouvellements car au bout d’un certain temps se pose la question de pérenniser ou pas ce type d’emploi" regrette pour sa part Patrick Jayme, secrétaire général UNSA mairie de Saint-Denis, qui fustige le recul du soutien financier de l’Etat sur ce type de contrat. Concrètement, ce soutien n’intervient depuis 2010, qu’à hauteur de 22h et non plus de 28.

Qu’en sera-t-il à la rentrée ?


"Le nombre d’heures est dramatiquement faible et ne correspond pas à la réalité des tâches à effectuer. Les assistantes ne peuvent pas effectuer un travail correct dans ces conditions"
poursuit Ericka Bareigts pour qui "un salaire d’ATSEM qui tourne autour des 670 euros ne peut que créer les conditions d’un nivellement par le bas".

Une difficulté particulière que la collectivité dionysienne tente de parer à travers son Projet éducatif global.

"La mairie compense ce manque de financement intégralement. Jusqu’à juillet, c’est-à-dire aux prochaines vacances, nous maintiendrons ce volume d’heures ainsi que le nombre de contrats car on ne peut pas désorganiser en cours d’année le dispositif. Mais qu’en adviendra-t-il à la rentrée prochaine ?" questionne Ericka Bareigts.
Ludovic Grondin
Lu 2955 fois



1.Posté par noe974 le 04/03/2011 09:10

C'est un grave problème , ce désengagement de l'Etat ....
On est dans la période des "vaches maigres" , les communes doivent faire avec

2.Posté par joelle le 04/03/2011 10:55

Quelle drôle actualité !... Un media véhicule de l'information. Cet article ressemble plus à de la "com".
MM. Grondin et Dupuy, vous devriez vous recentrer sur votre métier.

3.Posté par noe974 le 04/03/2011 11:11

Zinfos a raison d'informer le public des difficultés des communes à embaucher des ATSEM , obligatoires dans les classes maternelles , vu que les moyens sont en diminution constante ..

Il faudra faire avec ...sinon plus de classes maternelles !!!!

Les différents contrats doivent être donnés en priorité aux ATSEM .... si c'est possible ..

Ici , Zinfos nous renseigne pour St Denis mais le même problème se retrouve dans toutes les communes .

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 04/03/2011 11:37 (depuis mobile)

12 millions de fiscalite supplenebtaire..

5.Posté par macadam cowboy le 04/03/2011 12:09

des atsem à 670 euros par mois et des maitres à +53% = 2200 mini....la " justice sociale " vue par l' En....

6.Posté par bouboul974 le 04/03/2011 12:18

@noe974
cela se voit qu'il n'a pas d'enfant le Noe974 car les ATSEM sont des personnes qualifiés qui "surveillent" les gamins dans classes maternelles qui donnent un sérieux coup de main aux Instits. mais lui il s'en fou que la commune se démerde et après se sera lui encore qui ramena s fraise pour critiqué que les commune s ne font assez! non mais!
@ macadam cowboy
les vrais ATSEM ne touchent pas 670 euros çà c'est dans le temps où la droite été au pouvoir!

7.Posté par cowgirl le 04/03/2011 12:46

salut cowboy, t'as l'air d'en savoir beaucoup ... t'es toujours aussi sûr de toi ? je lis souvent tes commentaires et tu fais toujours preuve de clairvoyance cynique, on dirait que t'es au courant de tout, et puis t'es ironique, t'as toujours le mot pour rire, bref un véritable petit nicolas ! tu peux être fier de ton arrogance et de ton savoir, hum ton ego doit se dresser, à bientôt mon p'tit coco et continue à nous envahir de ton savoir incontournable et tellement important pour toi ! j'te kiss mon bô et soit pas trop méchant avec tes rivaux, quelle vie excitante tu as, hum !

8.Posté par lady480 le 04/03/2011 12:49

les atsem sont très peu valorisé pr leur ravail et pourtan elles en font bcp auprès des enfants et plus que les maitresses. Voila ou on doit enlevé un pe sou pr pouvoir payé des atsem.

9.Posté par sack-girl le 04/03/2011 14:08

Je tiens tout d'abord à préciser qu'à la Réunion, il y a très peu d'ATSEM!!! Une ATSEM, c'est à dire un Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles, a, pour travailler dans une école maternelle et faire les surveillances auprès des enfants, un diplôme délivré par l'état, alors que la plupart des "taties" qui sont à la Réunion n'ont pas ce diplôme. La plupart des taties sont des employés communaux qui ne sont pas forcément qualifier pour faire ce boulot!
Pourtant, je ne mets pas tout le monde dans le même sac!!! il y a des taties dans certaines écoles maternelles qui font un boulot FORMIDABLE avec les enfants!!! Et je tiens à féliciter ces personnes! Parfois, elles font même plus que les professeurs...
Alors bravo à ces taties qui se démènent pour nos enfants!!! Mine de rien, quand elles sont compétentes, elles peuvent faire avancer les enfants dans leur apprentissage!!!

10.Posté par sack-girl le 04/03/2011 14:13

je rejoins donc le commentaire de lady480! tout à fait d'accord avec toi!
Malheureusement, si les professeurs sont payés par le rectorat, ce n'est pas le cas des asem...qui sont employés de mairie...

11.Posté par l'observateur le 04/03/2011 14:22

a joelle : si c'est pas de l'info c'est quoi alors? merci zinfos974

12.Posté par macadam cowboy le 04/03/2011 15:32

post 7 salut mon fifille cowette !..... inquiètes pas pour mon " négo " , tu l'as si bien...c'est su !

13.Posté par bertel le 04/03/2011 17:10

Ce personnel "tournant" constituant un vivier électoral pour toutes les municipalités doit être défendu pour au moins trois raisons essentielles :
- la misère de leur salaire... (déplorable de voir qu'ils font l'objet de tant d'attentions de celle qui cumule plusieurs emplois d'un autre niveau de revenus)
- le problème que pose la "rotation" au sein des classes maternelles... (le tak avait même réussi en son temps le contre exploit de réduire à quelques mois les contrats de ces "taties"...)
- le manque flagrant de formation de ces personnels pourtant en responsabilité directe de ce que nous avons de plus chers.. à savoir, nos "petits" enfants.

Bertel de Vacoa


14.Posté par Zean Bérick le 04/03/2011 22:27

Sack-girl ++++1

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter