MENU ZINFOS
Social

ARAST : un pique-nique en réponse à des tentatives de déstabilisation


Les ex-salariés de l’ARAST poursuivent leur lutte pour obtenir leurs indemnités auxquelles tout employé licencié a droit. Et lorsqu’il y a liquidation judiciaire, la loi prévoit que c’est l’AGS qui doit payer. Certains ex-employés sont près à s’engager aux Régionales pour l’application pure et simple de cette loi.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Samedi 23 Janvier 2010 à 18:26 | Lu 1722 fois

ARAST : un pique-nique en réponse à des tentatives de déstabilisation
Les ex-salariés organisent demain au palais de la Source, un pique-nique. Il s’agit pour eux de maintenir la mobilisation. “Nous avons prévu débuter le pique-nique vers 11 heures”, a indiqué Valérie Bénard, représentante des salariées. 

Ce nouveau rassemblement a au moins deux objectifs. “Nous voulons rester mobiliser au moins jusqu’à lundi. Nous nous battons pour que les 618 ex-employés de l’ARAST qui ont signé une Convention de reclassement personnalisée, puissent également toucher leurs indemnités”.

Ces 618 ex-travailleurs sociaux devraient par ailleurs toucher leur première allocation chômage au début de février. “Cela n’a pas été facile pour l’Assedic de traiter 700 dossiers en un laps de temps si court”, a reconnu Valérie Bénard. Une deuxième partie d’indemnités est également prévue pour les premiers bénéficiaires.

Ce pique-nique s’avère aussi une réponse à “tous ceux qui ne cessent de nous porter ces coups. Même la président s’y est mise”, a déploré Valérie Bénard. “Il y a aussi des anciens collègues qui ont peu participé à nos actions, qui sont venus dénigrer notre position. Hier soir vers 23 heures, des jeunes connus des vigiles, ont voulu rentrer dans l’enceinte du palais de la Source. C’est une vraie attaque en règle”.

Paul Junot de la CFTC, Valérie Bénard, et les autres “irréductibles”, ont décidé de ne pas baisser les bras. “La loi rien que la loi”.




1.Posté par paty le 23/01/2010 19:36


P V : Une fois que certaines et certains auront fini par comprendre que tout ceci n'est que manipulation politique d'une part et l'utilisation de la d... Afficher davantageétresse humaine par certains membres du syndicat d'autre part, ils arrêteront peut-être de s'acharner autant que ça et de mettre leur vie en danger! ça, c'est mon avis, et ça n'engage que moi! Mais vous verrez, une fois que tout le monde aura eu sa part du gateau, que d'autres auront eu ds ce contexte l'opportunité de se mettre en bonne place pour les futures régionales, une solution à ce problème sera trouvé kom par enchantement! C'est une volonté politique de laisser la situation pourrir kom ça, de permettre que des femmes se fassent tabasser en pleine rue, de profiter de cette détresse pour jouer chacun leur carte! Nous ne sommes que des marionettes entre leur mains, et personne n'en a rien à foutre de nous! Après, chacun voit midi à sa porte et s'engage kom il veut et kom il peut ds cette bataille! Mais à mon sens, personne ne mérite de subir de telles humiliations. Bon courage à toutes celles et ceux qui ont encore la force et la foi pour se battre.
Il y a 8 minutes
Rédiger un commentaire...

2.Posté par beverly une reunionnaise le 23/01/2010 20:05

il y a l'entreprise myris, de chaussures du coté de carcassonne qui a eu un problème de licenciement, je ne suis pas trop au courant mais je sais que 10ans aprés peut etre ils ont eu les ex salariés gain de cause et ils ont eu leurs dù reglés et payes seulement 2008 environ.L'entreprise a fermé, et les salariés à la rue, cela fait longtemps déjà.Je sais qu'ils ont eu les sous pas très longtemps en chèques.7ans après, ils ont gagnés 2millions 500environ d'indemnités.
Essayer de voir, de vous renseigner, il y a internet maintemant, mais ne restez pas ainsi.Eux ils ont manifestés longtemps, essayez de contacter un de leurs syndicalistes par exemple ici en métropole.
il y a bien quelqu'un sur terre qui pourra vous donner la juste solution pour ce problème quand meme?
Vous savez il y a des gens de cette trempe, ils ont une intelligence qui est un peu bizarre, mais qui emmagasine tout comme un gros ordinateur, et puis tout d'un coup ils ont la solution.Ce que les autres tournent, tergiversent, sont au ralenti, eux, ils ont la solution.
Car là vous etes ni au ciel, ni dans l'enfer, vous etes au purgatoire entre les deux, vous ne savez pas ou vous etes, il faut sortir de là, d'abord avoir la lettre de licenciement et tout pour pouvoir Agir déjà.Vous etes 1200 ex salariés où ils sont?
les autres ils font quoi?
En attendant les indemnités, il faut que vous sortiez de ce purgatoire, cad la lettre de licenciement pour bien vous situer.
Et après ceux qui peuvent retrouver du travail, ils retrouvent, les autres font ce qu'ils peuvent, mais n'essayez pas de rentrer dans un travail qui ne veut plus de vous, vous etes comme un couple qui veut divorcer, un veut l'autre veut pas.

3.Posté par Jesus was a rolling stoned le 23/01/2010 21:40

est il possible que l'Arast ait été "liquidé" de façon calculé, tout comme l'ADI..... juste avant les élections, histoire que la nouvelle majorité qui reprendrait en main la gestion de ces "paniers de crabes" aux salaires et avantages mirobolants, ne puisse pas fourrer son nez dans les comptes et découvrir des choses.............plutôt pourries??????????


4.Posté par Utopie le 24/01/2010 08:27 (depuis mobile)

M. Ramoudou, zinfos la change de position ?????? Comprend pa out article, ou l'été en vacance ou quoi ??????????? C les ags qui doit payer ???!? Ah bon....

5.Posté par ???? le 24/01/2010 08:29

"Les ex-salariés de l’ARAST poursuivent leur lutte pour obtenir leurs indemnités auxquelles tout employé licencié a droit."
J'aimerais qu'on m'explique pourquoi les salariés seulement aujourd'hui ils prennent conscience qu'il faut se battre pour avoir leurs indemnités donc par déduction ils devraient attaquer l'AGS et pourtant ils continuent à occuper les locaux du conseil général!!!

Expliquez moi s'il vous plait à moins que les manifestants ne comprennent pas l'ampleur de la manipulation dont ils font l'objet par mme BENARD qui lors de la réunion de ce vendredi n'a posé aucune question à l'AGS et pourtant il font un pique nique pour réclamer leurs dus.

N'y aurait il pas un remède miracle pour leurs ouvrir les yeux ?

Si vous vouliez faire croire que les Réunionnais n'ont pas de jujote et bien c'est réussi.

6.Posté par compréhension le 24/01/2010 11:24

a ????

pour répondre a votre question , nassima a voulu la liquidation de l'ARAST qui a été décidé en 2009 au mois de janvier (réunion avec certains élus au 5eme étage mais nassima n'a pas que des amis au 5eme) mme bernard n'est en rien resposable du non paiement des indemnités quant a la fameuse question, nassima n'etait meme pas presente a cette reunion et quand bien meme je crois qu'on le demande depuis le 05 janvier 2010 aujourd'hui ns sommes le 24 janvier si l'AGS ne sait pas qu'on réclame nos indemnités et ben c'est grave, aucune manipulation ns sommes tous dans le meme panier je voudrais moi comprendre ou est la manipulation quelle manipulation ? est ce le fait de faire entendre sa voix pour réclamer son du apres tant d'année d'ancieneté est une manipulation je ne sais pas si vs etes un ex salarié de l'ARAST dans ce cas je pense vous etes content de toucher une aide de 1000 € une autre a venir ou les préavis et cela grace a qui grace aux ex salariés de l'ARAST qui sont actuellement sous le hall du CG j'espere au moins que les autres salariés de l'ARAST sont au moins eux reconnaissant pour cela car sans eux aujoud'ui vous n'aurez rien eu RIEN DU TOUT quant a ce fameux régionale on s'en fiche royalement car je vous pose la question qu'avons nous a y gagner, le remede miracle se serez que les gens comprenne qu'on se battent pour une cause juste que les élections ne nous emmeront pas faire nos courses au super marché je crois que vous n'avez rien compris a notre combat que chaque salarié aujourd'hui réclame tout simplement leur du si d'aventure ns obtenons ce que ns réclamons depuis des lustres chacun rentrera chez lui et la page ARAST sera tourné avec ou sans élection

7.Posté par jolaracaille le 24/01/2010 12:07

le siège devrait se tenir devant les AGS c'est vrai.................toujours est-il que nassimah n'a rien fait pour sauver la situation .la liqidation vient de son immobilisme.!........Je ne dirais qu'une chose : Monica Présidente, Monica Présidente, Monica Présidente ......!......(vous savez celle qui détourna du pognon dans une agence de voyage........)

8.Posté par Elie... depuis 1811 le 24/01/2010 13:34

La vengence est un plat qui se mange froid !

Les manifestations doivent se dérouler devant les AGS... . /

9.Posté par l'observateur le 24/01/2010 15:08

Je vous l'ai déjà dit, je vous le redis:

1200 salariés à l'ARAST !!! Mais..........

Combien d'emplois de complaisance ???

Combien sont les yeux, les oreilles et les bras des politicards qui sévissent ???

La réponse à cette question vous accompagnera sur le chemin de la vigilance !!!

Vigilance mes amis (les vrais...)

Si vous choisissez bien votre action vous avez les moyens de faire dégager cette bande d'usurpateurs et par là même donner un message fort à la nouvelle classe politique à laquelle nous aspirons !

10.Posté par pour elie et les autres le 24/01/2010 15:11

a vous ecoutez vous voudriez que la rue felix guyon et la rue jean chatel soient bloqués savez vous ou se trouve les bureaux de l AGS savez vous que demain c'est la rentree des classes et au final vous serez les premiers a hurle sur les ex salariés qui vous empeche de circuler

11.Posté par La honte le 24/01/2010 21:54

???? a raison mais oubli la manipulation de la CFTC qui est un syndicat de droite n'est-ce pas Monsieur CAMATCHY ? occuper le siège du conseil général est une stratégie de la CFTC dans le cadre des régionales. La grève de la faim effectuée par Monsieur JUNOT n'est qu'un leurre et sert les intérêts de la droite dans cette affaire.

Manipulez ? S'ils ne le sont pas, ils sont en conséquence complices.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes