Education

A quoi va ressembler la rentrée 2010 ?

Vendredi 29 Janvier 2010 - 18:19

Le Recteur de l'Académie de la Réunion, Mostafa Forar, a organisé une conférence de presse ce matin afin de présenter la mise en place de la réforme du lycée, la dotation de fonctionnement attribuée à l'université ou encore le nombre de postes d'enseignants supplémentaires... Les yeux sont tournés vers la rentrée 2010 au Rectorat.


C'est avec sérénité que Mostafa Fourar a présenté ce matin, face à la presse, la mise en place de la réforme du lycée prévue pour la rentrée prochaine. "Je dois vous avouer que je suis content de ne pas me retrouver à la place de collègues d'autres académies", a-t-il affirmé ajoutant que la mise en place de la réforme du lycée a fait l'objet d'une large concertation à la Réunion.

Le Recteur a souhaité rappeler que la réforme désormais actée, il est temps de se concentrer sur la meilleure façon de la mettre en place dans les établissements. Entre la mission Richard Descoings tournée vers les chefs d'établissement, mais aussi la contribution des lycéens, des syndicats, des organisations lycéennes et des fédérations des parents d'élèves, et enfin la vision de l'ensemble des Académies, le Recteur a sollicité tous les acteurs du monde de l'enseignement.

Parmi les nouveautés à mettre en place pour cette rentrée 2010, les deux heures d'accompagnement personnalisé. Il s'agit d'un soutien dispensé à tous les lycéens, par petits groupes, selon leur niveau scolaire et leurs aspirations. L'autre principale nouveauté consiste à introduire en classe de seconde deux enseignements de 1h30 chacun par semaine. Objectif visé : permettre aux élèves de mieux connaître les parcours de formation et de mieux les informer sur les choix d'orientation.

"Au niveau de l'Académie de la Réunion, j'ai chargé des référents sur des thématiques précises liées à la réforme (stages passerelles, accompagnement personnalisé, culture) de se rendre sur le terrain si besoin est. Il est important de rassurer les chefs d'établissement, proviseurs mais aussi principaux de collèges", a souligné Mostafa Fourar.

Pas de suppressions de postes

"L'académie de la Réunion se voit doter de plus de postes pour la rentrée prochaine que l'an dernier", a tenu à rappeler le Recteur. S'il s'est dit tout à fait serein pour cette rentrée 2010, Mostafa Fourar a rapidement mis les points sur les "i" lorsqu'un journaliste a fait référence à d'éventuelles suppressions de postes, évoquées à de nombreuses reprises par une organisation syndicale.

"Je dément catégoriquement la suppression de postes. Peut-être ceux qui l'affirment font allusion à la répartition de ces postes, qui est encadrée et nécessaire. La plupart des représentants syndicaux sont associés. Nous avons eu une réunion encore hier, cela s'est très bien passé", a lancé le Recteur. Selon les chiffres apportés lors de la conférence de presse, il y aura 233 élèves en moins, et 4 postes supplémentaires dans le primaire. Dans le second degrés, on comptera 328 élèves en plus pour une dotation de 86 postes.

Des crédits importants

Le Recteur de l'Académie de la Réunion a également insisté sur les moyens attribués par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche pour cette rentrée 2010. L'Université de la Réunion obtient 898.842 euros de subvention de fonctionnement, soit 6,4% d'augmentation par rapport à la dernière rentrée.

L'Université de la Réunion fait partie des petites et moyennes universités. C'était une volonté du gouvernement d'opérer un réequilibrage des budgets avec les grosses universités. Aujourd'hui, l'Université de la Réunion demande à passer aux responsabilités et compétences élargies pour 2011. En mars, une inspection générale se déplacera sur l'île pour voir si l'université de la Réunion entre dans les critères nécessaires. Qu'est-ce que cela changera ? Une augmentation du budget pour la gestion de la masse salariale et pour les postes ou encore un renforcement du rôle du conseil d'administration.
Melanie Roddier
Lu 2362 fois



1.Posté par pas glop! le 29/01/2010 20:11

De toute façon elle est et restera merdique! Tous les profs qui ont voté Bayrou et sarko , se mordent le noeud ! . Fini la belle vie , il va falloir bosser , bande de feignéasses! "L'argent y trouve pas sous le crottin du cheval !"

2.Posté par pour glop le 29/01/2010 21:17

Les profs qui ont voté Bayrou ça existe, mais ceux qui ont voté Sarko ? === Jamais vu çaaaa

Ah oui il y en a 1 = c'est Victoria ? Victoria de Saint-Denis ? Connait pas ?
Pas grave, ou perde pas rien !

3.Posté par marie le 30/01/2010 00:07

pourquoi les professeurs ne seraient ils pas payés selon la réussite des élèves ?
il y aurait certainement moins d'illéttrés (100 000) mais aussi moins de candidats au concours !

4.Posté par Bibi le 30/01/2010 07:46

je propose aussi que l'éducation nationale arrête l'avance des indemnités journalières de la sécurité sociale en cas d'arrêt maladie
on verrait peut-être un peu plus les enseignants au travail et moins dans les aéroports les semaines juste avant les congés scolaires ....

5.Posté par mister X le 30/01/2010 12:02

Ouh lala!!! je constate que je ne suis pas seul à trouver que les profs dans leur grande majorité véhiculent une image de profiteurs et de glandouilleurs professionnels....
Et bien il n'y a pas de fumé sans feu....et je rajouterais qu'à chaque grève de l'éducation nationale, c'est fou le monde qui batifole à la plage....
Bref messieurs les producteurs de futurs illettrés chômeurs.....bougez vous le cul pour redorer votre blason bien terni par votre comportement!...

6.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 31/01/2010 11:45

"Affirmer Solennellement", c'est du "Sans Mentir" habituel, du "Canioning de Chutes"...
Et c'est Vous qui êtes "Surdotté" si l'on considére votre IMPUNITE PENALE et Civile auprès du Parquet....
Que vous soyez d'accord ou pas, les Lois sur la PARITE EDUCATVE ont été VOTEES par le Peuple Mandataire et payeur de Vos PRIVILEGES REPUBLICAINS...
L'AUTORITE PARENTALE DES PERES ne peut être remise en cause par le Recteur, les Inspecteurs, Le Directeur(rice) d'Etablissement ou les Equipes Educatives et
VOUS N'AVES PAS LE POUVOIR DE REMETTRE EN CAUSE DES DECISIONS JUDICIAIRES...
M. FOURAR, VOUS N'AVEZ PAS non plus, AUTORITE PARENTALE SUR NOS ENFANTS
En cas de désaccord entre Parents SEUL LE JAF, saisi par les Parents ou par le PROCUREUR , M. CAMBEROU, ESTCOMPETENT... Mais Surement pas vous ...

Une Nouvelle Plainte Pénale aux conséquences CORRECTIONNELLE, avec PEINE DE PRISON A LA CLE, sera déposée contre Vous, L'Inspecteur de secteur de Saint Louis et le Directeur d'Etablissement dans lequel ma Fille est scolarisée, Contre ma Volonté, SANS MA SIGNARTURE et malgré mon désaccord signifié par Ecrit, en LR/AR, par Plaintes de Gendarmerie, chaque Année depuisn 2004...

M. FOURAR, comme vos Collègues, vous ASSUMEREZ la Responsabilité Morale et CIVILE de votre entétement IMMUNITAIRE, je vous souhaite qu'il n'arrive RIEN a ma Fille (sortie Illégales, ou Incident scolaire), je vous en tiendrais PERSONNELLEMENT RESPONSABLE... Je ne suis pas un CHIEN, que cela vous plaise ou non...

M. ROYER Pierre, papa bafoué depuis 2004, ne payant plus NI IMPOTS, NI PENSIONS jusqu'à c que mes droits soient RECONNUS a l'Ecole de la République... RDV au Tribunal en espérant que vous deveniez un HOMME responsable d'ici LA... 0692 70 00 73

7.Posté par ma.dalton le 31/01/2010 21:19

Papaïo tu nous emmerdes!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter