MENU ZINFOS
Zot Zinfos

A quand un réveil normal, naturel et raisonnable ?


Nuisances sonores matinales

Par Baratou - Publié le Lundi 10 Février 2014 à 09:48 | Lu 219 fois

A quand un réveil normal, naturel et raisonnable ?
La commune de Saint-Denis compte 85 écoles sur son territoire et il se trouve que j'ai la malchance d'être voisin de l'une d'entre elles depuis que monsieur le Maire de la ville et son conseil municipal en toute innocence sans doute, ont mis entre les mains de l'homme d'entretien de cette maternelle, un jouet diabolique appelé souffleur !!!!

Vous connaissez cet engin que l'on croise de plus en plus, assourdissant et polluant qui vous foudroie les tympans, qui soulève et vous fait avaler à l'insu de votre plein gré, toute la poussière du sol, du moins ce qu'il en reste.

Et il adore son nouveau jouet ce jeune employé, il le fait vrombir plus que de raison, accélère à tout va, le fait pétarader, et le démarre entre 6h et 6 h 20 chaque matin de chaque jour, de chaque semaine... et cela dure à chaque fois plus de quarante cinq minutes.... Il vous sort inhumainement de votre sommeil et il vous pourrit ensuite votre réveil...

Je suis intervenu à plusieurs reprises en mairie, j'ai déposé du courrier à l'attention du maire, je suis directement intervenu auprès de l'intéressé qui avait même mis les gaz un matin à 5h 50 !!! Sans retour et sans amélioration notable, contraint et forcé j'utilise à présent la presse.

J'ose espérer que ce n'est pas le même calvaire et que les journées des autres dionysiens ne commencent pas comme les miennes aux abords des autres écoles de la ville.

Mais une question se pose sur les règles d'utilisation matinale d'engins motorisés en milieu urbain, sur les nuisances sonores à répétition, sur ce que l'on peut appeler dans le cas présent tout bonnement du harcèlement, de l'homicide à petit feu. Parce qu'en plus je ne vous parle pas du raffut des éboueurs, l'horrible bruit du moteur de leur camion, le sifflement intempestif qui accompagne chaque freinage, le mécanisme de la benne, la valse des poubelles... dans la même rue entre 4 et 5h du matin, 2 fois par semaine....

Je vais terminer par deux appels :

Le premier aux dionysiens ou même à des victimes éventuelles d'autres communes qui ont vécu la même situation, qui ont pu y mettre fin et dont les témoignages me serviraient. Le second à M. le Maire pour qu'il soit le garant du droit à la tranquillité de ses concitoyens, qu'il demande à ses services compétents de mieux organiser le travail du personnel des cours d'écoles et qu'il fasse respecter les lois et dispositions réglementaires régissant l'usage de ces engins diaboliques dont l'utilisation quotidienne est plus que discutable, vous minent, vous détruisent et vous rendent dépressifs.

Je veux juste rappeler que les lois en vigueur sur les nuisances sonores imposent à chaque commune des dispositions réglementaires précisant les horaires applicables, dispositions bien souvent renforcées par des arrêtés municipaux et des directives aux différents services et que ce dommage satisfait à plusieurs critères opposables dans le cadre d'un contentieux auprès du tribunal administratif : Il est permanent - Il est anormal - Il est spécial car ne concernant que certaines personnes de la collectivité.

A la retraite depuis peu, que les 15 à 20 ans que me prédit l'espérance de vie des humains ne se voient pas écourter par ce fléau inacceptable des temps modernes ! C'est en tout cas un vœu égoïste que j'aimerai faire partager au plus grand nombre.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes