MENU ZINFOS
Economie

A quand la disparition des sachets sur le marché?


Fin de la semaine sans sachets dans les grandes surfaces…Nous avons décidé d’aller voir du côté du marché forain ce dimanche… là où les sacs plastiques ne manquent vraiment pas.

Par Melanie Roddier - Publié le Dimanche 7 Septembre 2008 à 11:26 | Lu 1471 fois

A quand la disparition des sachets sur le marché?
Inutile de chercher, les sachets font partie intégrante du marché.
Ici au Chaudron c’est comme partout ailleurs, barquettes en plastiques et sacs plastiques sont devenus l’outil indispensable des forains.
Pourtant, ils leur coûtent un budget important à l’année et les vendeurs sont les premiers à regretter leur usage. "Si on ne donne pas de sachets, les clients s’en vont. Ils se sont trop habitués à cela", explique Daniel un vendeur de légumes.
Marie-ange est en train d’acheter son kilo de tomates. Pour elle, il est possible de faire autrement, comme dans l’ancien temps. "Quand j’étais petite, c’était plus simple et moins polluant. On mettait la bassine de fruits ou légumes directement dans la tante", explique-t-elle.
Entre deux cris pour vendre ses salades, Philippe raconte qu’il a tenté de participer à cette semaine sans sachets en demandant, pour chaque vente, si un sac était nécessaire. Mais seul, évidemment, le combat est difficile.
Finalement, pas vraiment de polémique. Clients comme vendeurs sont favorables à la disparition de ces sachets.
Autant que les balayeurs qui nettoient le parking une fois le marché terminé…




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes