Courrier des lecteurs

À propos de "mal parler" … en créole

Lundi 21 Janvier 2019 - 10:59

Jules Bénard sur Zinfos s’est fendu d’un billet stigmatisant ce qu’il appelle le « mal parlé ». Il débute son propos en relevant ce « Mi néna » entendu dans la bouche de beaucoup de jeunes. Contre toute attente (pour ma part), il a « dérivé », hélas, sur une vulgaire question de syntaxe en français, pour moi sans grand intérêt, ici.

Je pensais qu’il allait poursuivre dans la même veine du parler créole massacré, ou en tout cas bien loin de ce que le Créole, que je revendique d’être, a bien du mal à entendre de ses oreilles de P’tit blanc.

Certes je n’ignore pas que le « parler » créole connait des variantes au niveau de la prononciation (Cochon, cosson ; chien, cien ; chat, chatte, sat ; bulletin, billetin ; malheureux, maléré ; Jean, Zan ; Joseph, Zozef  ; cul, ki  ; bleu, blé  ; jordu, zordi… etc.). Du temps de mon enfance la première prononciation correspondait au milieu « p’tit blanc » par opposition à celui des « p’tits noirs » et autres, au dire de la famille. Il y a aussi le parler créole des Hauts, des Bas, de la campagne, de la ville.

Les défenseurs acharnés de la culture/kiltir créole tiennent absolument à imposer la seconde prononciation et l’ortographe/ortograf en conséquence, comme pour vouloir se démarquer à tout prix du français considéré comme l’ennemi. Pourtant, que l’on veuille ou non, le français reste le socle de base du créole, avec comme il se doit pour toute langue qui se respecte, ses idiomes, ses mots venus d’ailleurs, ses tournures imagées. Mais, « P’tit blanc » que je suis, j’avoue avoir du mal avec les Zan, Zozef, Rozé, cien, sat, billetin, maléré. Comme qui dirait en créole « Ça y (é)corche mon langue ». Mais bon, j’ai intégré cela dans mon environnement audio immédiat, et mes oreilles n’en souffrent pas vraiment. Je ne me sens pas moins créole pour autant.

Je n’ignore pas non plus que le créole, pour moi surtout un «  parler  », reste une langue (?) vivante susceptible d’évoluer dans le temps. Mais de grâce battons-nous pour faire respecter quelques règles de base pour lui conserver ses titres de noblesse. J’irai donc un peu plus loin que Jules Bénard, dans des règles de conjugaison en particulier. Je le remercie de me donner, ainsi, l’occasion de m’exprimer là-dessus. Cela me démangeait depuis longtemps.

Quand mi entend (band’ jeunes surtout) que l’est en train d’dire : « Mi l’est là », « Mi l’est parti », « Mi l’a dit », « Mi néna », ou bien « Mi l’est coma », alors là mes amis, mi dit à zot, les oreilles du vieux gramoun que mi devient (70 ans) y fait mal. «  Mwoin naurait gainye deux tapins ek mon momon si mi causait (kosé) comme ça !  » … (et non coma !)

Il y a manifestement une mauvaise utilisation des pronoms « mi » et « mwoin » de la part de nos jeunes.

Je veux souligner que « mi » (je) est utilisé au temps présent, imparfait, futur, conditionel… :

Mi veut, mi parle, mi sava (de s’en aller), mi dormait/dormé ?), mi voudrait/voudré, mi arrivera pas…

Le pronom moin/mwoin (je ou moi) est toujours utilisé en présence des auxiliaires avoir ou être, ou sous-entendus :

Mwoin l’est/lé parti ; mwoin l’a dit ; mwoin néna (avoir) ; mwoin l’est/lé bien ; mwoin l’avait raison…

Je précise, aussi, qu’en créole le verbe est toujours conjugué à la troisième personne du singulier :

Lu/li l’est malade ; nous l’est bien ; nu/ni arrive demain ; zot néna la chance ; zot l’était en train de manger ; zot y arrivera pas ; nu/ni sava ; zot n’a tort…

Pour ce qui est du « Mi l’est coma », par pitié, « Mwoin l’est comme ça ! y convient plus mieux à la langue créole ! ».

Je reste persuadé que les puristes du créole ne m’en voudront pas trop sur le fond de mon propos. Mais l’orthographe « francisée » pourrait ne pas leur plaire. Tant pis ! C’est ainsi que je tiens à m’exprimer. J’en appelle à la tolérance, moi qui ne suis pas linguiste pour un sou.
Roger PAYET
Lu 1203 fois



1.Posté par Modeste le 21/01/2019 13:53

Enfin, merci à vous M.PAYET pour cette mise au point, car à lire beaucoup sur ce site, enfin lire c'est un bien grand mot, aux premiers mots on abandonne, et là je me dis que le parlé créole se perd !

2.Posté par Grangaga le 21/01/2019 13:56

comme pour vouloir se démarquer à tout prix du français considéré comme l’ennemi.

Sé a krwarr' ke ou la ryin konpri.....a mwin ke ou la swazi outt' .......kan..........
Dopi........zot' dépor'tacyion, ziska zot' libéracyion........
Otan lo z'ès'klavv' li, lo z'angazé li, konm' lo bann' blan.....banyiarr', marin é ott'.........
.....Ou krwarr' la parti in l'ékol' po.....konzigué, gramé, ortografé.......
D'otan pliss', ke tou sa domounn'la, té y vyin dé katt' kwin du mondd'..........
Nou dwa romèr'si a zot' plito, dawarr' pu trouvv' so rakour'si, pou zot' byin konprann' a zot' antt' zot'......
Et satt' là.....san z'amontranss' dé.... Méssié Gro Blan......
Byin o kontrèrr'.....nana sèr'tin té y utiliz', é la dév'lopp' so manyièrr' kozé, zis'téman po pa ke lo bann' ....gro Méssié té y konprann'.....
Zot' lé té pa ossi kouyion ke sa dann' zot'......mizèrr'......
As'tèrr' alé dirr', ke toutt' ...domounn' La Rényion y koz' Kréol', y konsidèrr' lo Fransé konm' l'èn'mi......
Po mwin, lé té konm' sik' ou "dizè", ke nou nana pliss' de 90%....d'indépantiss' issi........
De parr' noutt' mélanz', satt' y rèss' a nou de noutt' z'ansètt' sè so ......" kozé "....
Po koué nou mètt' pa li an valèrr' konm' li lé, san...... fioriturr'..........
Konm' sik' nou bann' z'ansètt' la parti in l'ékol' pou aprann' kozé é ékrirr' satt' zot' y di....
Alé a twa don !!!!!!
Bonn' lèk'tirr'.......

3.Posté par Kayam le 21/01/2019 16:22

Monsieur, vous avez 70 ans ! Croyez-vous vraiment que les jeunes à partir des années 90-2000 parlent comme nous ? Ils ont pris leur manière à eux, cela s'est fait et adopté.
Ce qui écorche les oreilles c'est l'insolence envoyée à n'importe quel moment, qui est crue pour rendre une phrase vide de respect. Là on grimace !

Avant, jamais mais jamais les enfants disait "coke". Pour nous, enfants de l'ouest, c'était l'injure absolue, la + sale qui pouvait exister, le mot digne des pires condamnés ; alors que dans le nord, ça passait comme rien. Déjà la différence.
Avez-vous remarqué et entendu son utilisation multiple dans la bouche des enfants de maintenant ? Depuis l'école primaire !

Mais dire mwin/mi, komça/coma n'a aucune différence. Quand à une orthographe, il n'en est pas question.

Avant on disait : Moman ou Momon. Les enfants de maintenant c'est Maman. Type de phrase : son Maman la dit... ou bien encore : Maman OU croit que TON téléphone lé chargé ? alors que pour moi, le OU marche avec OUTE...

Il y a des mots où la lettre z écrase le g/j : en parlant créole, il est rare que j'arrive à dire "mon largent" et on ne dit pas " jordi " mais " zordi "

Si c'est pas du temps perdu à vouloir reprendre à chaque fois ses enfants dans leur manière de s'exprimer ! On les corrige quand ça déborde, en leur demandant d'aller laver la bouche avec du savon mais vouloir les entendre du temps de notre parler, autant dire que c'est bel et bien mort.

Il ne faut pas oublier non plus que le créole est parlé différemment d'un endroit à un autre ici. Nous on se moque (gentiment) de vos "lu allait partir" ou "lu mangeait pas, lu" avec cet air chantant, par exemple. Et ce "mal causer" inédit à mes oreilles...

Ici on dit : y fé rire, là-bas : y fé ri
Ici on dit : poupée, la-bas : poupète
Ici on dit : ici-en-o, là-bas : ici-en-lèr... Pas beaucoup de km entre St-Denis -hauts de l'ouest pourtant.

Dans tout ça, n'est-ce pas cela notre richesse ? Il vaut de loin des grokèr qui renient le créole, non ?

4.Posté par klod le 21/01/2019 17:06

"se démarquer à tout prix du français considéré comme l’ennemi"


ha bon ? c'est une interprétation que font certains .

il ne me semble pas que les "défenseurs" de la langue créole , ou Kréol , pour ma part , l'un ou l'autre , peut importe , c'est un imaginaire créole à défendre .......... bref , il ne me semble pas que nos "détakeur la langue" soient opposés au français .............

défendre le créole ou kréol, pose comme base la maitrise du français et des langues étrangères , mais bon , on revient à des combats d'arrière garde , affligeants, politisés et loin de la défense réelle du créole réunionnais , qui je le rappelle perd en richesse , combien de vieux mots on disparu ............. d'où l'importance d'un espace créolophone à l'école , facultatif , pour ne pas vexer les réfractaires , sans arrière pensée, juste pour conserver "les vieux mots" , mais bon .............

tien bo nout kréol , ca nout zarlor.

5.Posté par kriké kraké le 21/01/2019 17:30

tention..défenseur la langue kwz i sa débarké ici pou' larg' zot thé au riz..

6.Posté par " V IEUX CREOLE" le 21/01/2019 18:00

BRAVO "Kayam " (post 3) ! ! LE CRÉOLE EST "UNE LANGUE VERNACULAIRE ORALE" ! ! !

-"VOULOIR se se démarquer a tout prix du français considéré comme l'ennemi" comme le dit si bien " Grangaga ( alors que le "Créol ' vient à 80 ou 85 % du français ) EST LA DÉMONSTRATION que des marxistes- léninistes partisans de " l’État Populaire et Démocratique "ONT VOULU FAIRE AVEC LE SLOGAN : " UN PAYS , UNE LANGUE ,UNE NATION ! ! - ------ L'orthographe que l"OFFIS' LA LANGU' A VOULU NOUS IMPOSER EST SIMPLEMENT " UN VOLAPÜK " ABSCONS que la grosse majorié de Créoles n'arrivent pas à déchiffrer! ! ! MON COIFFEUR INTERROGÉ SUR " L'HISTOIRE EN CRÉOLE" DU journal "TEMOGNAGES "QUI TRÔNAIT DANS SON SALON , ME RÉPONDIT ÉTONNÉ : " MAIS JE NE SAIS PAS L IRE L E RUSSE " ! Je tombais ds nues et n'ai jamais oublié cette réponse ! !
J 'ai constaté d'ailleurs que "L' OFFIS ' LA LANGU ' " publie tous ses communiqués ( de plus en plus rares !) en ...FRANÇAIS ! ! !

7.Posté par @ grangaga le 21/01/2019 18:11 (depuis mobile)

Je serai curieux que vous me trouviez des textes anciens écrits dans votre horrible KWZ totalement indigeste...
C''est un créole artificiel inventé par nos "kamarades" de toutes pièces, jamais nos " z''ansètt'' " n''ont écrit ainsi, prouvez le contraire!

8.Posté par Choupette le 21/01/2019 19:50

Non seulement ils sont dans le "coma", mais en plus ils ont de l'arthrose dans les doigts.
Ça se voit quand ils s'expriment en borborygmes ... .

9.Posté par République le 22/01/2019 07:39

En tout, et pour tout, on ne connaît que ce que l’on pratique régulièrement.

10.Posté par Mortier le 22/01/2019 10:07 (depuis mobile)

Désolé de décevoir certains mais j''ai du mal à lire un texte en KWZ . Pourtant je suis un yab et je me sens plus à l''aise avec les texes en créole francisé.

11.Posté par Grand Yab le 22/01/2019 11:44

Pour rappel, un certain "boubou" a posté un courrier très intéressant sur les différentes graphies du créole réunionnais : https://www.zinfos974.com/Petite-precision-sur-les-differentes-graphies-du-creole-Reunionnais_a22855.html
Il existe donc 4 graphies du créole réunionnais :
- La graphie étymologique va dans le sens de M. PAYET, un créole "francisé".
- La graphie de 77 ou l'ékritir 77
- La graphie KWZ de 1983
- La graphie de 2001 ou Tangol
Le créole réunionnais est une langue reconnue de nos jours et nous n'avons même pas à être "POUR" ou "CONTRE". Il nous faut maintenant avancer et l'enrichir au lieu de tourner en rond dans des débats stériles. Imaginez si on faisait la même chose avec le français, par exemple. Vous vous voyez débattre sur la nécessité d'écrire "foto" au lieu de "photo" ? Et, sincèrement, il faut se faire à l'idée une bonne fois pour toutes que le créole est une langue qui s'est construite sur la base de plusieurs langues (breton, nissard, tamoul, malgache, portugais, mozambicain...) et non pas plus de 80 % de français comme l'affirment les détracteurs. Je suis vraiment désolé mais faut-il préciser une nouvelle fois qu'un "makro" à La Réunion n'a jamais été un poisson ou un proxénète et qu'il y a une très grande différence entre un sale cabot et un kabo sal...

12.Posté par christian le 22/01/2019 11:58

Bravo Roger. Comme ça même! D'ailleurs moin l'a écrit deux commentaires sous l'article de Jules; ou va reconnaître.

13.Posté par Grangaga le 22/01/2019 13:09

Pou lé non partizan du KWZ.......
Si nou tirr' ....bann' na dann' l'al'fabé......
Kossa mi sa va di mon bann' mar'may'.......
A mwin la déssid' amènn' a zot'.......Joo, pou warr' in ...Coala.......
Konm' monm' ti l'oto.....Joé té pwin tro la plass'........
Y falé in......Oigon pou amènn' toutt' zot' z'afèrr'.......
Rèz'man lavé in.......Jone-indistrièl' a koté......
Pou mwin loué in.....Cangou........
Mwin la anbark' toutt' z'afèrr', soff' mon.....Ouisky.......
Arr' mi zoué pa èk' sa mwin kan mi kondwi........

14.Posté par Kayam le 22/01/2019 17:01

On ne se bagarre plus...OK

Prenons chacun nos places :

Les habitués KWZ
Les estampillés Kaf-Yab-Salon
Les revendicateurs Créole Raffiné Francisé
Les anciens Langue Kikoz 1948
Les jeunes COMA (Créole Origine Marmay Actuel)

et demander à mettre en place des codes couleurs quand des posts sont écrits. Chacun dans sa catégorie et choix pour la lecture.

15.Posté par Zkw le 22/01/2019 17:17

Entièrement d'accord avec Grand Yab, y compris sur les deux derniers exemples.
Ma rajout in mo : in sal kabo i pe awar in kabo sal, mé le kontrér lé inposib !

Si j'ai choisi la graphie dite kwz, ce n'est absolument pas par désir d'indépendance ou d'autonomie de La Réunion. C'est parce que, après avoir enseigné plus de 20 ans dans l'île et presqu'autant en Métropole, j'ai pu mesurer sur de nombreux petits Réunionnais les dégâts provoqués par la proximité des deux langues. Or, comme la solution ne peut pas être de supprimer la langue créole, il m'a semblé évident qu'il fallait apprendre aux enfants " le meilleur français possible " à l'école primaire ( sans rejeter ou stigmatiser le créole, bien entendu ) et, dans le secondaire, proposer à ceux qui sont intéressés une étude du fonctionnement de la langue créole.
Cependant, si notre langue créole n'est pas écrite, elle est vouée à disparaître comme TOUTES les langues qui n'ont pas franchi ce pas. Donc il me semble qu'une graphie utilisant l'alphabet français tout en restant éloignée de la graphie du français garantit cette séparation nécessaire pour distinguer les deux langues.

Car c'est la distinction des deux langues pratiquées qui, pour moi, est un enrichissement, alors que le mélange des deux est plutôt un appauvrissement et un facteur d'erreurs et d'incompréhension.

16.Posté par klod le 22/01/2019 20:07

bravo post 15 DU BON SENS

malgré tout les pisse froid anti créole ou qui considère que a reconnaissance de la langue créole c'est etre "anti-français" ............

oté , à travers le monde , chakun y défend son culture ! sans etre contre quoique se soit !!!

oté créole à travers le monde , ..................

oté mon péi.


il me semble que le causé créole ou kréol, , la pas grave , pose problème particulièrement à la run , les autres nations créoles lé fières .................................... un résultat du tropicalisme à la debré ................. ou "le créole" n'est que folklore .....................la condescendance à la debré qui est ancrée dans la tete de certains réunionnais et qui a abouti " le créole la pas bon" ..................

l'infantilisation des réunionnais dont le vira continue "la tradition" ek son l'amendement ca marche à la run , hélas .................

ca meme mon limaginaire . oté créole mon nation ? heureusement , AILLEURS , certains sont giers de leur créolité qui rime avec maitrise d'autres langues et non en opposition ..................


Etant créole réunionnais et ayant eu la chance de voyager dans d'autres "iles créoles" , des caraibes à l'océan indien , c'est à la run , mon péi , que j'ai vu le plus d'infantilisation et de frustration sur le créole ............................la vieille génération , j'espère ................... debré y est pour quelque chose dans cette frustration endémique , ainsi que ses suiveurs avec son folklorisme et son "assimilation" à la place d 'intégration .................. ce n'est pas pour rien que l'l'alphabétisation a le taux le plus bas / autres iles francophones -créoles , possession framçaise ........................


la Martinique et la Guadeloupe ainsi que la Guyane , les 4 vieilles avec la Run ........ le savent , ils ont eu la chance de n'avoir pas eu un perreau -pradier et debré assimilationiste ................. BEN !

mi rappelle mon enfance dans les années 1980 où on entendait des réunionnais (ou pseudo réunionnais ....) dire " cause créole la pas bon "!!!!

oté mon créolité qui rime ek mon francité ou mon anglicité ou tout de mounde , sauf dans les esprits "restreints" ..................

oté mon ile , mon péi !


oté mon ile , tienbo larg pa nout zarlor : nout langue créole !

17.Posté par klod le 22/01/2019 20:38

etre fier du parler créole comme certains sont fiers du parler breton, du parler corse , du parler occitan , des parlers kanaks et polynésiens ............... !

renier les cultures locales et les folkloriser comme le voulait le debré ou autres jacobins endémiques ....................

le jacobinisme à la framçaise a tué les cultures locales . vive la langue bretonne , vive la langue corse , vives les langues créoles, vives les langues kanaks et polynésiennes !


vives les "imaginaires "locaux , au sein de la culture française , certains ont peur des cultures locales ........

le pluralisme linguistique et culturel sont une richesse pour l'humanité , seul les "natios" ou autres identitaires s'y opposent !

comme les cultures kurdes , palestiniennes , tibétaines ou autres cultures régionales honnis par les fachos de service de certaines "nations" ...................


en l' an di grace 2564 569 ?


a chacun son libre arbitre , a chacun son imaginaire dans cette tour de Balel humaine dont certains voudraient qu'il soit contraignant .

18.Posté par Olivier le 22/01/2019 22:21

Lès domoun koz komm zot i vé, linportan sé lo fon. Isi la Rényon, sé normal la réyonèzté pas' en prémié

19.Posté par klod le 22/01/2019 22:58

grangaga y ose en "kwz" et c'est un plaisir lire à lu !!! merci le fra !

d'autres y cause en "créole phonétique" c'est un plaisir aussi .


dit l'"imaginaire créole" , c'est le plus important ,

comme d'autres sont fier de l'imaginaire corse, breton, kanak, polynésiens , occitan et j'en oublie , vive la France respectueuse des cultures locales et non la France jacobine ................ le bon sens créole prés de chez vous ? di sak na pou di !!!

kriké kraké , kossa un chose , kossa ou koné ? di à mwin ki sa mi lé, rakont zistoire mon péi !


un imaginaire qui meure , c'est une culture qui meure .

20.Posté par klod le 24/01/2019 19:41

celà ne me dérange pas de lire mon "kosé" ou "causé" en kwz ou en phonétique ;

en tout cas , je ne me permettrais , comme la farre et olle a pu le faire, de moucater le créole kwz .............................. condescendance ou arrogance de certains" créole" ?????????????????????


ce qui m'importe c'est de lire des créoles qui s'expriment , qui causent dans mon imaginaire créole ou Kréol et qui fé frissone à mwin, fé frissone mon peau ! l ...!!!


oté les iles , oté "kréoles de tous péis ", ou "créoles de part le monde" pour les plus frileux ..................

tien bo , frères et sœurs créoles ! pour une civilisation créole à venir , multiculturelle , pas mwin !!! yes I .

21.Posté par jean rené le 25/01/2019 10:35

à en lire certains il suffirait de mettre un k devant un mot pour que celui -ci devienne créole comme si ces mots n'avaient pas existé avant eux et leurs idées aussi sottes que grenues...en l’occurrence de vouloir leur imposer une graphie spécifique sortie de leurs cerveaux féconds ...le créole qui reste pour moi un doux langage, cerise sur mon pâté créole ( mon gâteau préféré ) ne saurait être pris en otage par quelques identitaires en mal de reconnaissance ...libres à nous de l'écrire comme nous le sentons alors de grâce ne complexifions pas tout sous prétexte qu'on qu'on aurait pas encore réussi à se débarrasser du sien!!!...

22.Posté par Zkw le 25/01/2019 16:59

Réponse à jean rené

Non seulement je ne me reconnais pas dans ces " identitaires en mal de reconnaissance ", " complexés " qui plus est, mais je pense que la cerise est au pâté créole ce que la graphie que vous prônez est à la langue créole : inopportune. [ Kom in shyin dan larozwar. ] dirais-je dans mon " doux langage "...
Car si chacun se met à écrire comme bon lui semble, cet instrument de culture qu'est une langue restera illisible et n'opèrera toujours qu'à l'oral, c'est à dire qu'à moitié. Or, je vous garantis que si je vous raconte ne serait-ce qu'une bonne blague en français ou en créole, vous ne réagirez pas de la même façon. Parce qu'en créole, je la placerai dans un contexte un peu différent qui parlera davantage à votre imaginaire créole. ( N'est-ce pas, Klod ? ) A fortiori pour de la poésie, un récit ou de la littérature.

Voilà pourquoi il faut absolument que le créole passe par l'écrit et il faudra tôt ou tard qu'une graphie s'impose. A mon avis, cela ne peut se faire que par l'usage qu'en fera le plus grand nombre.

23.Posté par jean rené le 25/01/2019 21:44

si vous ne vous reconnaissez pas dans ceux et ce que je décris alors pourquoi perdre votre temps à me répondre...ce que vous dites ou ce que je dis ne sont que nos avis et votre opinion vaut la mienne... et si vous m'aviez bien lu, peut être m'auriez- vous aussi bien compris, puisque je ne prône justement rien... même si que je reste convaincu que je n'ai pas besoin d'amontreurs pour me contraindre à écrire le mot case avec un K pour sans doute faire plus créole par contre en matière de blagues et d'histoires créoles puisque vous en parlez sachez que mon imaginaire m'a permis d'en raconter pendant plus de 20 ans à un public tant créolophone que zoreil avec semble t-il un certain succès ( stade de l'est à guichet fermé)...je remercie donc le public , mon imaginaire, et par dessus tout ce doux langage qui m'a servi autant que je l'ai servi ... pour terminer puisque vous semblez heurté par mon association cerise et pâté créole et à moins que vous fassiez aussi dans le culinaire ma cerise, ne vous déplaise , je la mets sur le gâteau que je veux car comme vous ne saurez l'ignorer les goûts et les couleurs ne se discutent pas!... et vous utilisez la graphie que vous voulez ou même des hiéroglyphes si cela vous chante ...à la condition que vous n'utilisiez pas vos certitudes à des fins identitaires et politiques .. mais je ne me permettrai pas de vous soupçonner sans vous connaitre de malhonnêteté intellectuelle ... bien à vous !...

24.Posté par klod le 25/01/2019 21:52

oui post 22, je plussoie ,

par "pitié", en attendant ce monde idyllique , il est vrai qu'une histoire ou un "causé" ou "kosé" en créole ou kréol , y fé chaud au cœur .............. c'est ce qu'on appelle sans doute " sa culture" ou "kultur" ,

mais oui , quand ma la sorte en France , après 8 ans , et que mwin la retourne la RUn , mwin lété trop content artrouve mon ti péi , ................

et , SA , en kwz ou en phonétique , c'est mon péi , mon culture ...................... mon imaginaire créole .

tout en sachant maitriser le français ou autres pour un regard créole vers l'extérieur, merci mon "éducation républicaine" ................. complexe , mais vive mon ti péi créole , pour un regard multiculturel vers l'extérieur

merci mon dié , mon zancétes , tout sa qu'ou veut , d'être né sur une ile créole ............... dit "974" en l'occurrence .


tien bo , larg pa pou un "vision" créole partou , toultan ............ vive le multiculturalisme , n'en déplaisent au "natios" et autres "identitaires mortifères" .................

25.Posté par Olivier le 26/01/2019 01:56

Vive la langue créole !
www.youtube.com/watch?v=7__lyAtaWDA

26.Posté par Zkw le 26/01/2019 03:08

Réponse au post 23

Vous répondre ne me semble pas être une perte de temps et, rassurez-vous, je vous ai bien lu.
Sans vouloir être votre " amontreur " ( mot qui n'existe pas en français et que j'écrirais plutôt " lamontrér " ), je me dois de vous faire remarquer que vos propos trahissent une certaine suffisance. Car si je vous ai bien compris, vous ne prônez rien, vous ne donnez pas d'exemple mais vous savez comment écrire le créole, c'est à dire comme bon vous semble. Que des gens plus avertis que vous, en tout cas dans leur domaine, aient travaillé à l'élaboration de quatre graphies différentes s'appuyant chacune sur une logique différente, cela n'ébranle pas vos certitudes que vous n'étayez d'ailleurs pas par des exemples.
Heureusement que vous avez été humoriste et non pédagogue !
Au fait, avez-vous essayé d'avoir la même attitude vis à vis du code de la route ?
Vis à vis de la langue française, ça commence : 3 points de suspension, parfois même 2 ( ! ) à la fin de toutes les phrases et aucune majuscule au début !

Si vous avez rempli le stade de l'est ( le petit, j'espère, pas le grand ) ( et avec d'autres vannes que " des idées aussi sottes que grenues " ) j'ai dû vous applaudir et rire à vos blagues, sans savoir que derrière l'humour se cachait peut-être déjà non pas le complexe dont vous parliez dans le post 21, mais celui de supériorité.

Enfin, vous ne manquez pas de vous contredire puisque vous m'autorisez à utiliser la graphie que je veux, alors que dès que vous voyez un k, un z ou un w, vous parlez de prise d'otage et d'identitaires...

Kom i di gramoun : " Très pa shabouk pou koup out fès ! "

27.Posté par jean rené le 27/01/2019 11:25

je suis heureux que la suffisance que vous semblez avoir deviné dans mes propos ait pu heurter l'humilité que je sens dans les vôtres ... cependant je ressens comme une certaine fierté chez vous, à moins que cela ne soit aussi de la suffisance le fait d'avoir été... ou de laisser entendre , sans doute un bon pédagogue ici et là bas pendant plus de 20 ans...encore une fois je ne vous connais pas et ne saurais donc en juger.
par contre en matière d'analyses contradictoires il me semble que vous pouvez encore progresser car premièrement je n'ai jamais dit que c'était mon écriture qui était la bonne mais celle que j'utilise parce qu'elle me convient: à moi, à ceux qui me lisent, et accessoirement à la sacem ...et que vous ou d'autres pouvaient écrire comme vous le sentiez... d'autre part à titre de comparaison vous prenez l'exemple du code de la route pour me rappeler qu'il faut aussi des règles et en l’occurrence dans nos comportements ...là je ne peux qu'y souscrire puisque ce code de bonne conduite repose sur de l'objectivité ( en effet brûler un stop peut s'avérer dangereux ...) mais en quoi ne pas rajouter des kwz à mon doux langage qui ne repose, pour le coup, que sur des critères subjectifs serait grave et préjudiciable ...et pour qui ???...pour vos référents que vous dites avertis sous prétexte qu'ils auraient travaillé le sujet d'avantage que moi ? qu'en savez-vous?...en tous les cas je ne suivrai pas les conseils de celui qui ne veut pas être mon professeur mais mon censeur.. très peu pour moi je n'ai jamais été un adepte de la masturbation intellectuelle qui réunit tellement de tireurs de fil dans Q z'argnées ...plus convertis pour ceux que j'ai pu voir de près qu'avertis!...bien à vous!...
PS: au fait j'ai été enseignant moi aussi pendant plusieurs années mais j'ai du me résoudre à quitter ce milieu ayant une petite préférence pour l'action ...

28.Posté par Zkw le 27/01/2019 17:29

Réponse au post 27

Donc pour vous, un enseignant n'est pas dans l'action. Vous n'avez pas dû rester assez longtemps dans la profession pour en mesurer la portée. Et puis, si c'est pour détruire ce que vos collègues ont patiemment construit en donnant le mauvais exemple avec des phrases sans majuscules et des points de suspension partout, vous avez bien fait ! ( Je rigole, je sais que vous avez de l'humour... )

Mais il y a plus grave. Vous avez fait rire pendant vingt ans, dîtes-vous, mais avec votre " franséol " écrit, vous me feriez plutôt pleurer !
" tireurs de fil dans Q z'argnées " écrivez-vous. Permettez-moi d'analyser votre graphie qui vous semble - même si vous vous en défendez avec mauvaise foi - meilleure que les quatre officiellement admises.
1- Aucun créole ne dit " dans Q ". On prononce " dann ku ", " dann ki ", " dan l ku d..."
2- " z'argnées " est un mot qui n'existe nulle part ailleurs que dans votre graphie personnelle.
Certes, les quelques 860 000 Réunionnais ont le droit d'avoir 860 000 graphies différentes, mais on voudrait faire disparaître notre langue qu'on ne s'y prendrait pas mieux.
Pour quelqu'un qui attaque ceux qui écrivent le mot case avec un k, de quel droit inventez-vous un mot ( z'argnées ) " comme si ce mot n'avait pas existé avant vous " pour reprendre votre argument ?
3- Pour écrire le mot " cul " en français ou " ku " en créole, vous utilisez la lettre Q. Comme dans un vulgaire texto en abrégé. Et vous vous permettez de rejeter les graphies officielles ? Sérieusement ?

Alors, sans vouloir être votre professeur, je me sens obligé de vous proposer une écriture un peu plus élaborée que votre franséol.
- Tirér d fil dann ki zarnié.
- Tirer d fil dann ku d zarnié.

Quant à être votre censeur, je vous prie de ne pas inverser les rôles. C'est vous qui avez attaqué " ceux qui mettent un k devant case ", c'est vous qui avez parlé d'identitaires, de prise d'otage, d'idées sottes,...
Je ne fais que vous répondre en argumentant et en analysant les très rares exemples que vous voulez bien donner à lire. Et sans vouloir vous forcer à la " masturbation intellectuelle ", je ne demande qu'à lire d'autres exemples de votre créole écrit, qui pourraient peut-être me faire découvrir une logique qui jusqu'à présent m'échappe.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Février 2019 - 16:26 la dengue et les dépôts sauvages!!!!!

Jeudi 14 Février 2019 - 16:08 Le Président des riches