MENU ZINFOS
Social

A nouveau, le spectre de l’expulsion pour la famille M’Némosyne du Port


A chaque fois qu’elle appelle Zinfos974 pour exprimer son angoisse de se retrouver à la rue avec ses enfants, Marie-Yolaine M’Némosyne pleure son désespoir pendant de longues minutes. C’est en effet à partir du 15 avril que sa famille sera expulsée de sa maison.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Vendredi 3 Avril 2009 à 07:55 | Lu 839 fois

A nouveau, le spectre de l’expulsion pour la famille M’Némosyne du Port
C’est l’histoire banale comme on en voit à la fin de la trêve hivernale en métropole ou de la période cyclonique à La Réunion: l’expulsion de locataires qui ne sont pas à jour de leur loyer. Au mois de juin 2008, la famille M’Némosyne devait 9.819 € euros de loyer à la SIDR. Cette dette s’élève aujourd’hui à 6607 €.
Marie-Yolaine M’Némosyne, divorcée et employée dans un restaurant du Port, a empruntée 2.300 € à ses proches et paye depuis deux loyers par mois pour couvrir sa dette. Si son avocat Jean-Jacques Morel est parvenu à surseoir à une première décision, il n’a plus aujourd'hui de moyens juridiques pour s’opposer à la décision du tribunal d’instance du 27 novembre 2008.
L’échéance du 15 avril qui marque la fin de la période cyclonique est devenue le cauchemar de Marie-Yolaine M’Némosyne car la SIDR exige le paiement immédiat de la totalité des 6.607 €, sinon il y aura exécution de l’expulsion.
Il est difficile dans ce dossier d’incriminer la SIDR. La Société immobilière de La Réunion a d’une part respecté la loi et a épuisé les recours possibles pour aider Marie-Yolaine M’Némosyne. Le tort de cette femme a été d’avoir réagi en dehors des délais établis par la loi. Faut-il pour autant la sanctionner elle et ses trois enfants ?
En effet, ces derniers mois ont été une pénible épreuve pour cette femme qui ne sait ni lire ni écrire. C’est seule, la plupart du temps, en bus entre Saint-Paul et Saint-Denis, et à pied entre les différents bureaux que cette femme d’une cinquantaine d’années a fait face aux tracasseries administratives et judiciaires.
C’est toujours avec sa grande tante, remplie d’une dizaine de kilos de documents, de formulaires et de papiers, qu’elle va de bureau en bureau pour essayer de garder la maison dans laquelle elle vit depuis 33 ans.
C’est souvent le cœur gros, l’esprit également fatigué par “le harcèlement moral subi dans son travail” qu’elle fixe l’horizon et l’avenir incertains, brouillés par des larmes abondantes. “Mi pleure tous les jours”.
C’est l’âme meurtrie et avec l’énergie du désespoir que Marie-Yolaine M’Némosyne s’apprête à livrer une dernière bataille pour garder un toit au-dessus de la tête de ses enfants...




1.Posté par momon papa lélà le 03/04/2009 08:17

y'a pas une ministre qui a claironné plus d'expulsions ?

2.Posté par GRENADE974 le 03/04/2009 08:28

Que fait le département pour étudier le problème ? En réduisant les frais de voyages et de réceptions, indemnités diverses non justifiées.... MME DINDAR pourrrait trouver facilement les 6.607 euros afin d'apurer la dette de cette dame...

3.Posté par David le 03/04/2009 09:29

Pour info.
Heureusement que vous le dites dans l'article : la SIDR a épuise tous les recours diponibles. Il faut savoir que les expulsions sont très rares et quand ils interviennent c'est que vraiement il n'y a plus de solution. Travaillant moi dans ce secteur je peux vous dire que les rares cas d'expulsions concernent surtout des personnes de mauvaises foi. Attention, je ne dis pas que c'est le cas de cette dame. Mais rappelons que pour la plus part des locataires la part de loyer à payer s'èlèvent rarememnt à plus de 200€., la CAF prenant la différnce. Alors imaginez le nombre d'années d'impayes pour arriver à des montant équivalent les 8000€ .

4.Posté par ZKAEL le 03/04/2009 10:37

Qu'attends t-on pour appliquer les recommandations de la Ministre du logement à La Réunion : «Pas d’expulsion sans relogement» extrait d'une interview de la Ministre Christine BOUTIN en date du 12 mars 2009, au Journal LE PARISIEN : http://www.leparisien.fr/societe/christine-boutin-pas-d-expulsion-sans-relogement-12-03-2009-439561.php

Christine Boutin annonce que la fin de la trêve hivernale devient caduque : "il n’y aura plus d’expulsions sans solution de relogement ou d’hébergement."

Un collectif de trente-deux associations d’aide aux mal-logés a demandé un moratoire sur les expulsions. A ces associations Christine Boutin réponds : « J’ai mieux à vous proposer. » Désormais, il n’y aura plus de personnes mises à la rue, plus d’expulsions sans une solution de remplacement. Un préfet ne mettra plus à exécution un jugement d’expulsion sans proposer un relogement ou un hébergement pour les locataires dans l’impossibilité de payer leur loyer. Il y a désormais une obligation de résultat. Ce principe entre immédiatement en vigueur.

A la question que prévoyez-vous pour les locataires dits de « mauvaise foi » qui se trouvent sous le coup d’un jugement d’expulsion ?
Mon objectif est clair : personne ne doit se retrouver à la rue à la suite d’une expulsion. Mauvaise foi ou pas, ils auront droit au moins à une solution d’hébergement.

QUI A DIT QUE LA REUNION C'ETAIT LA FRANCE ?

5.Posté par Cambronne le 03/04/2009 12:06

Moi ce qui me dérange c'est de savoir que la SIDR société économie mixte loue souvent des logement insalubres trouve le moyen d'être actionnaire dans une compagnie aérienne pratique en permanence the translations of turn over avec son personnel cadre administratif coordinateur de programmation de chef de projet surtout si vous n'avez pas les mêmes visions que certains dirigeants en place dont certains se revendiquent d'humanistes francs maçons, ayant un ami qui a travaillé pour eux leur a apporté toute ses connaissances , il a vite compris le mécanisme interne et le business des arcanes de cette SEM pour démissionner et voir ailleurs faire son métier comme il aime faut le voir pour le croire aucune remise en question de certains dirigeants vaniteux de la SIDR faisant que si le logement social est dans un marasme monstre véritable bourbier ils en sont en grande partie responsable , alors messieurs si votre incompétence crasse vous donne tous les droits d'harcellement sur cette pauvre femme foutait lui donc la paix pour simple et pas exigeante la demande de cesser illico-presto toute forme manigance de broyeuse d'hommes de continuer à fonctionner comme vous le faites!!...il existe des lois pour combattre le harcellement et la provocation ...No comment surtout lorsque l'on connait les appointements exorbitants des dirigeants de la SIDR ils sont plus que mal placé pour donner des leçons de conduites aux autres avec leurs pratiques tribales occultes rien que sur les procédures des (conditions requises à l'habitat social et la durée sur la liste d'attente de la Réunion frisant le ridicule) !
estimez vous heureux elle travail et elle vous paye vos loyers , deux poids deux mesures de cette SEM qui c'est découvert une préférence régionale à spéculer sur le marché aérien plutôt que de faire votre métier d'ailleurs qu'ils viennent nous expliquer pourquoi n'utilisent ils pas tous les budgets pour la réalisation de nouveau projets les terrains ne manquent pas ,avec tous ceux qu'ils ont spolié souvent de manière frisant les limites de l'acceptable prises en hold-up par la complicité d'une autre SEM la SEDRE c'est dingue de comprendre le mécanisme et d'en faire rien qu'une parallèle de connivence entre ces structure qui on vocation de développement du logement social, car comme disait le si brillant économiste trop libéral pour eux pour y être si peu étudié et appliqué en France Frédéric Bastiat dans le principe théorique de " Ce qui se voit et ce qui ne se voit pas " ... ,
Le vrai clivage est entre ceux qui vivent par l'Etat et ceux qui font vivre l'Etat, entre ceux qui mangent et ceux qui se font plumer : dramatique inégalité, scandaleuse inégalité, que nul statisticien de l'Insee ne mesurera jamais, mais qui empoisonne la vie quotidienne des Français, qui contient en germe des affrontements qui seront de plus en plus violents, des ruptures de plus en plus nettes (notamment entre les générations).
Pour préserver la paix intérieure de tout travailleur libre de travailler pour éduquer ses enfants sous un toit respectant les normes en vigueur , pour s'établir et s"émouvoir dans l'harmonie sociale, il est plus que jamais nécessaire d'écouter et de suivre certains principes de Bastiat c'est gens de la SIDR devraient le faire plutôt que de venir donner des leçons de morales et de ghettoïser les réunionnais dans des bunker qui ressemble plus à des clapiers à lapins comme les boittes pour pailles en queue sur la route du littoral pauvre pailles en queue obligé de faire leur nids dans des boittes .

lorsque l'on connait ces gens « ses têtes pensantes de la SIDR » si fantastique pour ouvrager dans le logement social, si merveilleux suffit de leur demander combien de logements ils ont réalisé l'année dernière , dans leur égoïsme magistrale , suffit d'apprécier ces gens vertueux qui sont à la tête du conseil d'administration de la SIDR pour comprendre l'échelle de valeur étique des personnages leur comportement peut être plus que minable, d'ailleurs comme leur choix de l'architecture des projets qu'ils sortent sont trop souvent d'une architecture inadaptée à la demande, rituels classique peu maîtrisés, etc. .... surtout que les mairies deviennent des complices intimes puisqu'elle sont peu regardante simplement parce que c'est la SIDR ? version Jacobine comment obtenir un permis de construire illégal à la loi et c'est en connaissance de cause , comme aussi autre sujet tabou qui fâche parfois chaque année les dirigeants de cette institution réunionnaise sortent un appel à concours de programmation d'architectes, sauf qu'ils ne prennent toujours les mêmes ceux avec qui l'ont partage le même thé sous la tente dans un désert des montagnes de l'atlas certainement le pacte d'allégeance aux vertus d'une appartenance à des mouvances d'affinités similaires ... après tant d'abus sur les petites pratiques entre amis devant lesquels les pouvoirs publics sont restés silencieux, voire même des complices même à l'ordre des architectes cela dérange de comprendre les manières de faire, l'on n'est en droit de se poser de nombreuses questions sur les principes arbitraires des modes de traitement de la problématique à voir une volonté de résorber la problématique de l'habitat par un plan Marshall dans une volonté absolu le logement social de la Réunion bien évidement ils n'ont pas été les derniers à user de tels artifices dans la pratique pour endormir les chalands .
Artifices d'ailleurs recommandés depuis des lustres par nos technocrates Jacobins avec les théoriciens drogués au keynésianisme volontaire VERSUS moderne Sarkozienne ruinant un peu plus chaque jour le système... dans les grands fondamentaux Jacobin de se qui consiste à pomper toujours plus de pognon, directement dans la poche de chacun de ces pauvres gens qui constituent le parc locatif de la SIDR ou autres pour le redistribuer là où le besoin s'en fait sentir dans leur investissement bidons (aérien , investissements non concerté, œuvres sociales opaque , etc.) mais certainement pas dans leur secteur d'activité.
Mais évidemment, quand on « met les pressions » sur quelques pauvres gens au profit de quelques autres , on accentue gravement la « fracture sociale »,et en plus ils créent des mécontentements et ils osent venir souvent nous prendre pour des gogos à parler de « rigueur », le mot à bannir, pour accompagner la méthode : demandez donc à Nassimah Dindar comment elle va faire pour vendre le VVF 20 Millions euros heureusement l'espoir fait vivre ! Car ramener cela en vieux francs français l'on frise une somme de plus de 131 millions de francs je me demande si madame Dindar prend ses désirs pour des réalités car je voudrais bien connaitre le fou qui va acheter ce truc au prix demandé à moins qu'à partir de là, on nous aurait menti ? à l'insu de notre plein gré ! ...que la Réunion est aussi à mettre sur la liste noir des paradis fiscaux ?
D'ailleurs comment ce fait il que l'on y retrouve des gens propulsés comme des super-stars dans le conseil d'administration de la SIDR ces gens qui n'y connaissent rien à l'urbanisme encore moins en architecture souvent ils ne savent même pas lire un plan et encore moins aux besoins concernant la problématique de l'habitat social et des attentes de la population Réunionnaise ...Mais ils exercent une dictature des choix ...
A chacun son métier et les vaches seront bien gardées où ces gens se mêlent de tous surtout quand ils n'y connaissent rien en composition environnementale ainsi que les cadres de vie et ils osent venir nous parler de développement durable...

Allo papa tango charlie répondez nous vous cherchons
vous vous dirigez plein sud vers le triangle occulte
Pistes d'atterrissage de Gillot aéroport Roland Garros

Mince alors moi j'ai toujours pensé que les extra-terrestres avaient préféré atterrir sur l'île de Pâques faisant qu'ils étaient les mêmes que ceux qui avaient mis les vaches sur ile d'Amsterdam au Kerguelen ,
mais bon je peux me tromper hein, j'ai pas encore tout vu dans ma vie ...

6.Posté par Choupette le 03/04/2009 13:05

Tout d'même, 6607 euros, ça fait un paquet de loyers impayés ça !!!
Divorcée avec enfants, donc, à priori, elle devait toucher des pensions alimentaires. Et, heureusement qu'elle a un boulot. 200 euros de loyer, ce n'est pas la mer à boire quand on a des enfants.
Je ne comprends pas. Il manque la moitié des informations dans cet article.

7.Posté par bertel le 03/04/2009 17:30

On peut tout dire et même plus !

Cela ne résoudra pas le problème. Un essai a été fait sur ce même site, à l'initiative de Monsieur Dupuy, pour aider cette femme.

Je n'ose même pas envisager de demander à reconduire cet appel !

bertel


8.Posté par Cambronne le 03/04/2009 18:45

7. Posté par bertel le 03/04/2009 17:30
On peut tout dire et même plus !

Cela ne résoudra pas le problème. Un essai a été fait sur ce même site, à l'initiative de Monsieur Dupuy, pour aider cette femme.

Je n'ose même pas envisager de demander à reconduire cet appel !

bertel

Osez Baron je serais votre sniper préféré pour éliminer la vermine Osez je serais votre compagnon d'arme pour éradiquer les racines du mal de nos politiques corrompus ceux qui osent dire comme Nassimah Dindar oeuvrer dans le social
Elle devrait apprendre cette phrase dites par Ghandi et reprise par Martin Luther King ...

" We should never make to another human being those that we would not want that we made us us "-

"Nous ne devrions jamais faire à un autre être humain ceux que nous ne voudrions pas que l'on nous fasse à nous"-

9.Posté par dom le 03/04/2009 21:01

ou est le monsieur President de la SIDR m. Ginot Ponimbalom n'est il pas un élu defesseur des pauvre n'a t'il pas la main sur le coeur.

10.Posté par bertel le 04/04/2009 10:39

"Marie-Yolaine M’Némosyne, divorcée et employée dans un restaurant du Port, a empruntée 2.300 € à ses proches et paye depuis deux loyers par mois pour couvrir sa dette."

Puisqu'il y a effort de sa part, même tardivement, ne peut-on assouplir le dispositif ? La SIDR sera-t-elle en difficulté financière si on étale ce remboursement ?

8. Posté par Cambronne le 03/04/2009 18:45
Osez Baron


Je crains que ce ne soit en pure perte, mais s'il est confirmé que le compte est toujours ouvert....

Un petit rappel de cette dramatique histoire.

"Pour une raison que personne ne lui a précisée, Marie-Yolaine M’Némosyne, serveuse, a perdu son aide au logement en octobre 2004."

"Nous lui avons remis hier la totalité de la somme qui était sur le compte ouvert à cet effet, soit la somme de 750 euros. C'est beaucoup et Zinfos974.com remercie tous ceux qui ont pris fait et cause pour cette dame, malgré les difficultés que chacun peut également rencontrer dans sa vie quotidienne."

http://www.zinfos974.com/search/Marie-Yolaine%20M%E2%80%99N%C3%A9mosyne/

bertel


11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 05/04/2009 23:24

combien il est payé déjà le patron de la sidr..9000 et quelques? appart de fonction ? piscine ? si quelqu'un de la sidr pouvait communiquer..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes