MENU ZINFOS

A l'Elysée, Gérald Maillot plaide pour "un pacte de croissance et de développement entre la Cinor et l’État"

Le "Livre bleu outre-mer", véritable programme politique du gouvernement pour les Outre-mer , a été présenté ce jeudi 28 juin à l'Elysée par le Président Macron, en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre des Outre-mer Annick Girardin et d'élus ultramarins, dont une forte délégation d'élus réunionnais. Présent, Gérald Maillot en a profité pour remettre au Président de la République une lettre. Le Président de la Cinor milite "pour un pacte de croissance et de développement entre la Cinor et l’État".

Vendredi 29 Juin 2018

Gérald Maillot revient satisfait des premières orientations et mesures du livre bleu et confiant de son passage àl'Elysée
Gérald Maillot revient satisfait des premières orientations et mesures du livre bleu et confiant de son passage àl'Elysée
Au terme d'une grande consultation de plusieurs mois visant à faire remonter besoins et projets du terrain, l'objectif du "livre bleu outre mer" était de "redonner la parole à ceux qui ne la prennent plus et ont perdu confiance en l'action publique".
Objectifs : aboutir à des projets concrets, qui répondent à des besoins réels, diagnostiqués territoire par territoire.

La veille, lors d'un dîner à l'Elysée réunissant une centaine d'élus ultramarins triés sur le volet,  Emmanuel Macron a promis qu'il s'attacherait "à ce qu'il y ait des suites", avec une "méthode" "au plus près du terrain, en se donnant les moyens et une ambition nationale".

"Je peux vous dire que je ne vous lâcherai pas
", a t-il déclaré.

"L'Etat prendra sa part de responsabilités, mais il faut qu'ensemble nous en faisions des résultats concrets", a-t-il dit, assurant que "tout le gouvernement" était "mobilisé".

Une formidable occasion d’affirmer cette volonté de "prise en main de notre Destin".

Invité à commenter l'intervention du Président, Gérald Maillot, Président de la CINOR a "bien sûr retenu l'engagement du Président de la République à soutenir les entreprises et les secteurs prioritaires de La Réunion dans les domaines du développement, notamment  celui des énergies renouvelables, des métiers du numérique, et des filières de l’industrie alimentaire.  

Cela va dans le sens du Projet de Territoire défini par notre équipe et que j’ai engagé dès la 1ère année de mon mandat, projet qui nous permet de définir une trajectoire précise avec des actions à court terme et une stratégie de développement au long terme".  

Il s'agit pour nous de faire du Nord Réunion, un territoire d’innovations et d’ambitions autour de projets concrets permettant de valoriser ses talents et ressources "et renforcer le Bien Vivre Ensemble"
.

De fait, selon le Président Maillot, "la dynamique engagée autour des Assises de l’Outre-Mer et du Livre bleu a été, pour nos Territoires ultra marins et donc pour celui que je pilote, l’Agglomération du Nord de La Réunion, une formidable occasion d’affirmer cette volonté de "prise en main de notre Destin".

Le Président de la République l'a bien compris puisqu'il nous a donné des gages dans ce domaine".


"Le Réunionnais est de retour "

Le Président de l'agglo du Nord  retient ainsi la volonté exprimée du Président d’une plus grande ouverture à l’international des entreprises réunionnaises pour leur permettre d’être présentes sur l’ensemble du bassin Océan indien.

"Cela me convient parfaitement. Je le dis assez souvent : le Réunionnais est de retour et j'estime que nous disposons d'assez de savoir faire pour pourvoir prospecter et obtenir, dans des délais intéressants, des résultats encore plus significatifs, lesquels profiteront directement à l’activité économique locale et à l’emploi pour nos territoires".

Pour toutes ces raisons, il a remis une lettre au Président de la République dans laquelle il émet le voeu d'une contractualisation d'un PACTE de Croissance et de développement autour de nos 12 Projets.

"L'ambition est de nous permettre d’en assurer leur réalisation, dans un mode d'action "de faire" innovant et partenarial qui mette le territoire Nord Réunion en situation d’assumer son destin en appui des dynamiques et politiques d’investissement de la Nation".
 

Les projets "made in Réunion" portés par comité stratégique

A La Réunion, un comité opérationnel régional avait été mis en place sous l'autorité du  Préfet Amaury de Saint-Quentin
A La Réunion, un comité opérationnel régional avait été mis en place sous l'autorité du Préfet Amaury de Saint-Quentin
S'agissant de cette consultation, 26.000 personnes y ont participé au total-sur une population de 2,7 millions d'ultramarins-, par le biais d'internet, de 551 ateliers et 219 réunions publiques.

A La Réunion, un comité opérationnel régional avait été mis en place sous l'autorité du  Préfet Amaury de Saint-Quentin.

Voulu restreint, ce comité stratégique était composé notamment du Président de Région, de la Présidente du Département, des Présidents des cinq intercommunalités de l'île (Civis, Casud, Tco, Cirest et Cinor), du maire de Saint-Denis, du représentant du Conseil économique et social et des chambres consulaires.

Un comité opérationnel qui a joué pleinement son rôle stratégique d'animation, de relais et d'expertises des propositions que les Réunionnais ont pu effectuer à l'occasion des nombreux échanges et débats programmés.
 

28 thèmes, 200 pages de projets dont un Speed dating pour 25 porteurs de projet

Résultat: un "Livre bleu Outre-mer" de 200 pages se déclinant en 28 thèmes (éducation, santé, tourisme, etc.) qui constituera  "la feuille de route du gouvernement" et l'engagera jusqu'à la fin du quinquennat.

 Des priorités sont affirmées: "l'ancrage régional" de chaque territoire ultramarin, "les filières économiques" pour développer l'emploi localement, et "la différenciation" des territoires, selon l'Elysée.
Tout comme "les fondamentaux": la sécurité, la santé et l'éducation. Ainsi que "la transparence", avec des "indicateurs" pour évaluer l'avancée des mesures.

Le Livre est accompagné d'un "carnet", baptisé "Territoire de projets", qui réunira les projets remontés du terrain, "dont l'Etat s'engage à examiner la faisabilité".
Car Emmanuel Macron veut mettre en avant "une approche par projet", "une échelle de temps plus adaptée", entre "le temps de la crise et le temps du long terme", qui caractérisent souvent la politique outre-mer.

Cette approche sera concrètement mise en oeuvre très vite avec "des rencontres projets", sous la forme de "speed dating" permettant à 25 porteurs de projets ultramarins (collectivités, entreprises, associations, société civile) d'être accompagnés par 25 décideurs de haut niveau (ministres, opérateurs publics, etc).

Au total, 1.330 projets issus du terrain ont été recensés ainsi que 850 issus d'un concours d'innovation.



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 08:09 Le Conseil Communautaire de la Cinor en direct

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes