MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

A Shark Citizen


- Publié le Vendredi 28 Février 2014 à 15:25 | Lu 5046 fois

A Shark Citizen
Il y a un peu plus de deux ans, en pleine crise requin, j'ai découvert l'association Shark Angels sur internet. Puis, en 2012, Shark Angels France. J'ai pris la défense de leur présidente, quand elle a été critiquée dans des commentaires sur internet. Fin 2013, j'ai eu une mauvaise surprise en lisant son article dans le Quotidien du 12 novembre, dans lequel elle disait, pour résumer, qu'elle avait changé d'avis.
Au début de l'année, à la suite des premiers résultats du programme de Cap Requins, je suis retournée sur le site de Shark Angels France pour voir leur réaction sur le sujet. J'ai été redirigée sur le nouveau site de l'association, qui s'appelle maintenant Shark Citizen. J'ai espéré un instant que l'association était redevenue ce qu'elle était avant, que la présidente avait été virée à cause de ses prises de positions, bref que les choses étaient rentrées dans l'ordre.
Mais j'ai compris en lisant la présentation et les articles du site, que rien n'avait changé, à commencer par la présidente.
Comme il n'est pas possible encore de commenter les articles sur le site même ("comments closed"), j'ai décidé de m'exprimer dans le courrier des lecteurs.

A Shark Citizen

Dans la présentation de votre association
http://www.sharkcitizen.fr/qui-sommes-nous/asso/
vous dites "Au fur et à mesure des mois, nous nous sommes éloignés du coté purement militant de la protection des requins, afin d’aller vers une posture plus posée, plus à l’écoute, plus ouverte à ces multitudes d’avis, d’opinions et d’expériences."
C'est une belle phrase, mais un peu vague. Je préfère l'illustrer par des exemples concrets, basés sur vos propres déclarations :


1) AVANT :
"Il ne faut pas oublier que les requins tuent chaque année, en moyenne, vingt fois moins d'humains que les AUTRUCHES !"
http://www.webplongee.com/actualite/interviews/aymeric-bein-shark-angels-france-suite.html

APRES :
"Dire aux Réunionnais qu'il y a statistiquement plus de chances d'être piétiné par un ELEPHANT qu'attaqué par un requin, c'est TOTALEMENT IDIOT."
Interview donnée au Quotidien de la Réunion du 12/11/2013, page 13 (juste en-dessous de la photo)


2) AVANT :
"Par souci d’apaiser quelques esprits en colère, la préfecture de La Réunion donne l’ordre de tuer des requins sous couvert d’une soi-disant «évaluation ciguatérique»."
"Cette décision est incohérente tant sur le fond que sur la forme."
"il est évident que nous avons affaire, pour ne pas taire plus longtemps son véritable nom, à une battue inutile et sans fondement, une intox populiste qui apporte une réponse à la vindicte menée par un petit groupe d’individus"
http://floreboquocumqueferar.wordpress.com/2012/08/11/dedicace-a-lasso-qui-monte-a-lassaut-shark-angels-et-a-florentine-notre-amie-presidente-de-lantenne-france/

(Dans cet article, j'ai apprécié les 2 phrases suivantes :
"tandis que la majorité réunionnaise, pour sa part, se défend de cautionner cette ahurissante décision contre les requins, qui, au même titre que la réserve marine, sont partie intégrante – et essentielle – du PATRIMOINE DE L'ILE."
"Nous demandons aux autorités locales la mise en place d’un SONDAGE DE L'OPINION PUBLIQUE avant de continuer cette campagne meurtrière"
J'y reviendrai à la fin)

APRES :
"ET L'ÉTUDE CIGUATERA ?
Oui l’État a voulu faire d’une pierre cassée deux coups. Mais qui sommes-nous pour vouloir annuler une étude pouvant apporter des réponses aux questions sanitaires qui concernent aussi les sociétés vivant dans d’autres zones de l’océan Indien ?"
http://www.zinfos974.com/Defenseurs-des-requins-qu-avons-nous-declenche_a61855.html


3) AVANT :
"De menaces en insultes, il devient impossible pour quiconque, ONG, journalistes, particuliers, d'être un tant soit peu en désaccord avec les personnes qui prônent pêches préventives et drums lines, qu'elle qu'en soit la raison."
http://www.zinfos974.com/Requin-La-presidente-de-Shark-Angels-France-repond-a-la-polemique_a40496.html

APRES :
"Ces associations peuvent décrire des choses de loin avec d’habiles discours, mais ne pourront les démontrer sans faire acte de présence terrain, auprès de leurs détracteurs."
http://www.zinfos974.com/Defenseurs-des-requins-qu-avons-nous-declenche_a61855.html

(...)


4) AVANT :
"une intox populiste qui apporte une réponse à la vindicte menée par un petit groupe d’individus tandis que LA MAJORITÉ RÉUNIONNAISE, pour sa part, se défend de cautionner cette ahurissante décision contre les requins"
http://floreboquocumqueferar.wordpress.com/2012/08/11/dedicace-a-lasso-qui-monte-a-lassaut-shark-angels-et-a-florentine-notre-amie-presidente-de-lantenne-france/

APRES :
"Les ONG ont voulu défendre un animal qu'elles ne connaissent pas bien EN DEPIT de gens qu'elles ne connaissent pas du tout, LES RÉUNIONNAIS."
Interview donnée au Quotidien de la Réunion du 12/11/2013, page 13

(pour résumer, même quand vous changez d'avis, à chaque fois toute la Réunion est d'accord avec vous)


5) AVANT :
"Toutefois, il faut accepter l'idée que le milieu marin n'est pas le nôtre. Certes nous y évoluons depuis un certain temps, nous y nageons, y surfons, y plongeons, mais est-ce pour cela que nous y avons tous les droits ?"
Citation tirée du site Maxisciences.com :
http://www.maxisciences.com/requin/attaque-de-requin-interview-de-aymeric-bein-co-fondateur-de-l-039-association-shark-angels-france_art26154.html

APRES :
"d’autres enfin, plus rares mais INSIDIEUX, défendent le droit à la vie prioritaire pour le requin car il est dans son milieu."
http://www.sharkcitizen.fr/droit-la-vie-droit-la-mer/


6) AVANT :
"Nous devons réapprendre l'HUMILITÉ face à l'océan."
Citation tirée du site Maxisciences.com :
http://www.maxisciences.com/requin/attaque-de-requin-interview-de-aymeric-bein-co-fondateur-de-l-039-association-shark-angels-france_art26154.html

APRES :
"Ceux qui ne l’assument pas comme tel, et qui n’acceptent pas HUMBLEMENT d’être victime d’attaques, quand bien même elle aurait lieu à 10m du bord, sont donc implicitement accusés de ne pas être de « vrais gens de mer »."
http://www.sharkcitizen.fr/droit-la-vie-droit-la-mer/

(Même à 10 mètres du bord on est déjà dans l'océan, surtout à la Réunion)


7) AVANT :
"Je suis navré mais je vais devoir parler de la RESPONSABILITÉ des surfeurs et des baigneurs, qui dans la plupart des cas n'ont pas respecté les règles de sécurité : ..."
Citation tirée du site Maxisciences.com :
http://www.maxisciences.com/requin/attaque-de-requin-interview-de-aymeric-bein-co-fondateur-de-l-039-association-shark-angels-france_art26154.html

APRES :
"Un peu comme si la victime disposait d’une « trousse à outils anti-attaques » qu’il aurait mal utilisée et dont il serait pleinement RESPONSABLE de l’utilisation. Dans cette « trousse », on retrouve les conditions météo, les habitudes locales, etc. Du moins c’est par ces deux facteurs que l’on tente alors de « justifier » l’accident."
http://www.sharkcitizen.fr/droit-la-vie-droit-la-mer/


CONCLUSION : Tout le monde a le droit de changer d'avis. Mais de là à dénigrer comme vous le faites vos positions passées, celles de vos associés et de vos anciens partenaires ...
Votre remise en question aurait du vous apporter plus d'humilité et de modération dans vos propos.


Maintenant quelques remarques que j'aurais à formuler sur certains de vos articles du site et d'autres articles :


1) "GESTION DE CRISE REQUIN"
http://www.sharkcitizen.fr/juillet-2013-gestion-de-crise-requins/

Vous dites, à propos de l'attaque de mai 2013, qu'il n'y avait "nulle interdiction et nulle signalétique adaptée".
L'article suivant, de zinfos974, affirme qu'il y avait le drapeau orange requin. Il n'y avait pas d'interdiction, mais le risque était clairement annoncé :
http://www.zinfos974.com/Attaque-mortelle-de-requin-a-St-Gilles-La-houle-rentrait-et-l-eau-etait-trouble_a56553.html
Quelques mois plus tard, le préfet a carrément interdit la pratique, mais depuis ça des surfeurs bravent régulièrement l'interdiction. La preuve que même avec une interdiction il y aura toujours des gens pour faire ce qu'ils veulent. Et quand il y a encore une autre attaque dans une zone non autorisée, vous parlez de panneaux.
D'après vous, il faudrait mettre des panneaux tous les combien de mètres sur chaque plage interdite ? Avec combien de gendarmes pour surveiller les panneaux pour pas que quelqu'un les enlève ? Vous proposez la même chose sur les 4 voies, pour rappeler aux piétons qu'il est interdit de les traverser ou de s'y promener ?

Vous dites à propos du requin bouledogue que "les prédateurs naturels de ses juvéniles (requins de récif notamment) ne sont plus là"
FAUX : les requins marteaux, les grands requins marteaux, et les requins tigres mangent d'autres requins plus petits qu'eux. Et ils sont bien présents sur nos côtes, comme les premières captures du projet Cap Requins l'ont prouvé récemment.
On dit même que les requins bouledogues adultes sont capables de manger des petits de leur propre espèce.
Je pensais que vous saviez au moins ça sur les requins.

La phrase la plus intéressante de l'article, pour moi, c'est : "Si les parties s’opposent sur le terme de « surpopulation », ils peuvent néanmoins s’entendre sur l’idée de « sur-fréquentation » de certains sites."
Seulement c'est dommage que vous ne développez pas. Donc, je vais le faire moi-même :
Vous avez des ravines où se trouvent des déchets, par exemple des carcasses d'animaux. Vous avez des ports où des pêcheurs jettent des déchets de poissons. A Saint-Gilles la ravine se déverse sur la plage et les eaux du port, quand elles sortent, sont poussées vers le rivage par les vagues. Après ça, des tas de poissons viennent manger ces restes, et les requins suivent. Sans parler des rejets des abbatoirs et des stations d'épuration, qui entraînent les mêmes phénomènes.
Avec ça, comment s'étonner que les requins, prolifération ou pas, se mettent à fréquenter les côtes, qu'ils considèrent comme un garde-manger ?
Une action utile de votre association serait de sensibiliser la population et les pêcheurs aux risques qu'ils font prendre, par leurs actes, aux usagers de la mer.


2) "VIGIES REQUIN RENFORCEES ET EVALUATION SCIENTIFIQUE"
http://www.sharkcitizen.fr/vigies-requin-renforcees-et-evaluations-scientifiques/

Dans cette article, vous faites la promotion du système des vigies-requin, pour le compte de la ligue régionale de surf, qui est à l'origine de cette solution. C'est vrai que cette solution a de quoi séduire les défenseurs des requins, puisqu'elle est sensée être "non létale" pour les requins.
Vous dites que "la LRS offrira également à la population le confort et la confiance psychologique dont la majorité aura besoin pour retourner à l’eau après 2 ans de peur."
Vous oubliez de préciser que quand la mer sera trop trouble (et ça arrive souvent, à cause de la houle), les vigies ne pourront plus assurer la sécurité ni des surfers, ni des baigneurs. C'était le cas le jour de l'attaque de mai 2013 (voir article plus).
Votre phrase : "Pas bête la Ligue Réunionnaise de Surf, qui applique le principe suivant : une action ne peut gagner l’adhésion et s’ancrer durablement que dans le cas où elle bénéficie à la communauté", résume la situation : on veut que le sort des baigneurs soit lié au sort des surfers, pour que la population adhère plus facilement au projet.
Mais les baigneurs, on peut les sécuriser en protégeant les plages par des digues, comme on l'a fait pour les ports. Tant qu'à dépenser de l'argent, autant que ça soit pour une solution vraiment sûre et qui ne dépendra pas du bon vouloir de la météo.

Il y a une autre solution pour les surfeurs, que vous n'évoquez pas non plus, celle des ballons de surveillance.
(...)


3) "DROIT LA VIE, DROIT LA MER"
http://www.sharkcitizen.fr/droit-la-vie-droit-la-mer/

D'un côté vous présentez des gentils "gens de mer" tout tristes d'être obligés de tuer des requins, qui finissent par tomber malades s'ils ne peuvent pas aller à la mer.
De l'autre des extrémistes, qui pensent que les victimes d'attaques ont "mérité" leur sort. En plus, ils ne connaissent rien à la mer, sont étrangers, etc ...
Vous oubliez tous les fanatiques du premier camp, qui ne souhaitent rien d'autre que nos côtes soient vidé de leurs tigres et bouledogues ; certains ne parlent que de pêche et de caris de bouledogue ou de soupe d'ailerons ...
Vous oubliez aussi tous ces gens, qui ne se réjouissent pas plus de la mort d'un surfeur attaqué par un requin que de celle d'un piéton écrasé par un car, qui demandent seulement que tous les usagers de la mer soient un peu moins imprudents et fassent preuve de sagesse quand toutes les conditions de sécurité ne sont pas rassemblées.
D'après vous, tous les défenseurs des requins sont forcément des gens de métropole, vivant en métropole, qui ne connaissent rien de rien, et qui ont monté des associations. C'est sûrement parce c'était votre cas, et que le simple fait d'être à la Réunion depuis 2013 vous fait croire que maintenant vous savez tout, y compris ce que pense la population.

Une petite liste d'associations locales qui ont pris part à la lutte pour la défense des requins à la Réunion :
- SOS  Animaux
- SPA du Nord
- Association Citoyenne de Saint Pierre
- Apnée Réunion Loisirs
- Association de Sauvegarde d’Etang Salé les Bains
- Requin Integration Reunion
- Vie Océane
Elles sont sur l'île depuis longtemps, et dans leurs membres il y a aussi des usagers de la mer.

Vous dites dans votre argumentation que "le discours des gens de mer est plutôt le suivant : « la seule règle, c’est qu’il n’y en a pas » "
Vous devriez leur dire de se renseigner un peu :
http://www.surf-prevention.com/fiche-comment-survivre-a-une-attaque-de-requin-20-13.php
En tout cas les quelques surfers que je connais, eux ils me disent qu'ils connaissent ces consignes.


4) "Mai 2012 : CRISE REQUIN A LA REUNION, NOTRE POSITION"
http://www.sharkcitizen.fr/mai-2012-crise-requin-a-la-reunion-notre-position/

Le problème avec cet article, c'est son titre et la date qui y figure. Comme si en mai 2012 vous aviez déjà changé de prise de position.
Alors que dans l'un des articles que j'ai cités auparavant, l'interview de votre associé donné au site maxisciences en août 2012, on voit bien que vos positions sont celles du début.
Et la présidente dit, au début de l'article sur la réserve marine, qu'elle n'est arrivée à la Réunion qu'en 2013.
On dirait presque que vous voulez effacer votre propre passé en récrivant l'histoire.


5) Interview donnée au Quotidien de la Réunion du 12/11/2013, page 13

Il y a une phrase qui m'a bien fait rire : "Au début de la crise requin, j'étais en métropole. Et comme tout le monde là-bas, les seules informations que j'avais venaient de Sea Shepherd."

En 2011-2012, en France, vous ne connaissiez pas encore internet ? Parce que c'est pas les sites d'infos locales qui manquaient, à l'époque, pour pouvoir vous renseigner sur la situation (avec le systême des commentaires, qui vous auraient permis de poser vos questions).
Ce qui m'étonne le plus, c'est que vous affirmez que "tout le monde là-bas" était dans la même situation.

(...)


6) VOS PROJETS

Vous avez comme projet de lutter contre la consommation de viande de requin ? C'est bien. En tout cas ça paraît normal pour une association de défense des requins.
Mais votre association a quelques principes :
- il faut être sur place pour pouvoir juger
- il faut prendre en compte les facteurs économiques
Si vous devez aller partout où on mange du requin pour pouvoir juger, ça prendra énormément de temps (et d'argent).
Et quand vous serez dans des villages de pêcheurs, et que ces pauvres pêcheurs vous diront qu'ils n'ont pas d'autre choix que d'aller charger des bateaux en mer avec des ailerons de requins, sinon ils ne ramèneront pas l'argent pour faire vivre leur famille, qu'est-ce que vous ferez ? Vous direz "Ah oui, vous avez raison, excusez-moi", et vous rentrerez chez vous ?
Avec des principes comme ça, ça serait meilleur de rien faire, ça ferait beaucoup de temps, d'argent, d'énergie et d'espoirs économisés.
Voilà pourquoi, à mon avis, les autres associations n'appliquent pas vos principes. Car c'est souvent au nom de l'argent qu'on détruit l'environnement : entre les deux il faut des fois choisir.

En tout cas, commencez donc à la Réunion, puisque vous êtes "sur le terrain". Quand vous aurez les pêcheurs, les poissoniers, les grandes surfaces (surtout locales) et les restaurateurs spécialisés en viande de requin, tout ce monde-là contre vous, je suis curieuse de voir ce qui se passera.

Pour terminer, je vous rappelle certains de vos anciens propos :
"tandis que la majorité réunionnaise, pour sa part, se défend de cautionner cette ahurissante décision contre les requins, qui, au même titre que la réserve marine, sont partie intégrante – et essentielle – du patrimoine de l’île."
"Nous demandons aux autorités locales la mise en place d’un sondage de l’opinion publique avant de continuer cette campagne meurtrière"
Puisque vous n'avez pas encore (officiellement) changé d'avis sur ces deux points, j'en profite pour vous dire que oui, je trouverais ça normal que la population soit consultée sur le sort des requins et la façon dont on dépense l'argent public.
Parce que oui, je pense aussi que les requins de la Réunion font partie du patrimoine local.
Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour que la population puisse donner son point de vue, et je vous jure que vous gagnerez tout mon respect (et celui de la population).


Jessica
16/02/2014
Réunionnaise, pas (encore) membre d'une association 




1.Posté par Didier le 28/02/2014 16:21

Oh Jessica na couraz, pou perd lo tan krir bann' pavé k' personn i sava lir !
Oh Jessica na couraz, pou tout bann kopié kollé, kollé kopié, k'personne i sava lir !
Oh Jessica na couraz, li aime rékin mai li vé totoch un kou Florentine !
Oh Jessica na couraz, li vé fé kroir a nou k'li lé kréol koma li gaygn totoch un kou Florentine !
Oh Jessica na couraz, mé li lé pa kouyon li mèt pas son nom, mèt ton foto na voir si ou lé jolie komm Florentine !
Oh Jessica na kouraz, allé baygn un kou la bé d' St-Paul, toué va rencontr' ton paradis.

2.Posté par mythos shepherd le 28/02/2014 17:56

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Et comme les intégristes animalistes tendance misantropo-dégénéré sont des ânes, pour être agréable, ils ne changent jamais d'avis.

Votre commission indigeste, on ne la lit pas. A la Réunion les gens comme l'auteur de cette chose pitoyable, on les ignore. D'ailleurs on les voit pas, que sur facebook.

Vous n'existez pas à la Réunion, vous êtes une trollerie.

3.Posté par St Paul le 28/02/2014 18:57

Pitoyable cette lettre, les arguments ne sortent pas des journaux mais du travail sur le terrain. Les ONG ne pensent qu' a grossir leur porte feuille, ca sent le sea sheprout a plein nez, ils ont besoin d'argent a tout pris et la crise réunionnaise est une mine d'or pour eux...Oui a la réunion on pèche le requin et on le mange (je vous conseille la sauce curry/lait de coco avec), cela permet une régulation naturelle, ne met absolument aucune espèce en danger puisqu'il y a surpopulation et surtout ca ne coute pas 1 centime. Les écolo intégristes ont créer cette situation en interdisant la peche artisanale, la pèche lontan et maintenant ils viennent nous faire la morale?

4.Posté par c''''est dommage le 28/02/2014 20:16

C'est dommage de diriger autant d'énergie contre une association de bénévole. Le directeur de la CISE SUD/OUEST vous remercie et remercie l'ensemble des associations que vous citez ci dessus pour leur SILENCES et INACTIONS sur cette problématique.
SOS Animaux
- SPA du Nord
- Association Citoyenne de Saint Pierre
- Apnée Réunion Loisirs
- Association de Sauvegarde d’Etang Salé les Bains
- Requin Integration Reunion
- Vie Océane

5.Posté par Pèf Pèf le 01/03/2014 07:32

Je ne lis pas tous ces articles fades et sans fondements. Il n'y a qu'à aller à la plage et voir ce qu'elles sont devenues. La gestion de crise requin est calamiteuse. Seule la reprise de la pêche commerciale de requins réunionnais permettra un début de solution. Tout le reste, c'est de la poudre de perlimpinpin.

6.Posté par Jessie le 01/03/2014 15:46

Post 1 :
"Oh Jessica na couraz, mé li lé pa kouyon li mèt pas son nom, mèt ton foto na voir si ou lé jolie komm Florentine !"
=> kréol i di pa "na voir", i di "na war" ; i di pas "jolie", i di "zoli" (sinon sa a koz ou ékri "kouraz" o lié "courage" ?). Ou minm i vé dir si domoun lé kréol, lé pa kréol ? Grat out ki don !
=> "li mèt pa son nom" : a koz ou met out nom, ou ? Ou minm na lidé, enway a ou !
=> Alé bat un dous su tantine zozo la, don, ralèr la po !

Post 2 :
Et vous vous êtes un clone de celle qui croit toujours que la population est avec elle, même dans ses changements d'opinion. Si vous êtes sur de vous, allez donc rejoindre Shark Citizen pour demander que la population soit consultée.
Après seulement vous pourrez parler au nom du peuple. En attendant vos paroles ne valent pas rien.

Post 4 :
Et ça c'est silence et inactions ?
http://ipreunion.com/photo-du-jour/reportage/2013/10/08/comite-de-reduction-du-risque-requin-a-la-reunion-les-associations-environnementales-veulent-prendre-part-aux-decisions,22302.html://
Arrêtez de dire nimporte quoi, en plus vous citez la fonction d'une personne.

Post 3 et 5 :
Justement, Shark Citizen estime que la pêche requins n'est pas la solution à la crise, et milite contre la consommation de viande de requin.
Ca vous l'auriez su si vous aviez lu ma lettre et les articles du site Shark Citizen, mais vous commentez un article sans prendre la peine de le lire.

En tout cas, merci à Zinfos974 d'avoir publié mon courrier. Ca aurait été meilleur si les adresses internet étaient publiés sous forme de liens, mais c'est déjà bien.

7.Posté par Lucas le 01/03/2014 19:41

Et bien vous avez constitué tout un dossier, "Jessica"!!! Dans quel but??
A mon avis, quelqu'un qui fait depuis des années une collection d'arguments contre une association et qui ressort tout ça dans un article publié sur le net, ce n'est pas dans un but constructif, c'est uniquement pour démolir.
Pourquoi tant d'acharnement envers une ONG qui fait des choses très concrètes sur place, et qui a fait avancer des dossiers importants? Et sur sa présidente, dont les convictions sont authentiques même si la méthode subtile dépasse votre approche binaire et simpliste!
Vous dites que les principes des ces gens-là sont "il faut être sur place pour pouvoir juger" et "faut prendre en compte les facteurs économiques". C'est faux!!! Vous déformez et mentez par omission et ce n'est pas honnête. Leurs principes c'est: il existe des situations spécifiques (comme la Réunion), dans lesquelles les facteurs culturels, sociaux et politiques sont prédominants, et dans ces cas là arriver avec des conclusions toutes faites sans prendre en compte les hommes c'est se les mettre à dos et ça nuit à l'écologie. Pour être utile et efficace dans la durée, il faut intégrer les paramètres locaux spécifiques (ils peuvent être économiques, mais pas que : scientifiques, socioculturels, politiques, etc.) et pour ça il faut aller au contact.
Vos raccourcis trompeurs et votre travail d'attaque acharné vous discréditent.
Shark Citizen ils s'intéressent au requins en interaction avec le reste: requin ET société, requin ET science. requin ET sport. Requin ET culture, requin ET politique. Requin ET économie. Etc... Et il n'ont jamais perverti ou desservi leur cause. Ils sauvent des requins. C'est pas comme d'autres ONG qui, à force de répéter toujours les mêmes dogmes qui ne sont pas applicables partout à la lettre, ont eus des impacts très contraires aux objectifs prétendument visés.
Qui que vous soyez vraiment, Jessica, je ne vous félicite pas. Engagez-vous pour une cause au lieu de consacrer tant de temps à critiquer ceux qui agissent!

8.Posté par Arthur Keller le 04/04/2014 00:43

Bonjour Jessica,

Je ne sais qui vous êtes ni ce que vous recherchez. D'étranges bruits courent sur votre « véritable identité », mais je ne m'intéresse guère aux rumeurs.

Pour ma part, je suis responsable de la communication de Shark Citizen, et c'est en cette qualité que je me décide à écrire ce commentaire. Pour vous proposer, Jessica, d'échanger de vive voix lors d'une rencontre physique. Cela nous permettra de faire connaissance, et vous pourrez m'expliquer de long en large votre point de vue. Je vous expliquerai pour ma part nos convictions et engagements afin d'ôter tout doute sur nos intentions, ainsi que notre manière de procéder, en espérant que vous comprendrez pourquoi elle nous semble légitime et pertinente, et aux antipodes de ce que vous nous reprochez manifestement.

Je vous promets une conversation ouverte, courtoise et en bonne intelligence. Si vous pouvez me garantir la même chose et souhaitez cette rencontre, vous pouvez me joindre à l'adresse arthur@sharkcitizen.fr.

La balle est dans votre camp.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes