Education

A Saint-Louis, les enseignants tentent d'impliquer davantage les parents à l'école

Lundi 2 Mai 2016 - 16:07

A Saint-Louis, les enseignants tentent d'impliquer davantage les parents à l'école
Une première pour ce collège classé en réseau d'éducation prioritaire (REP). Le collège Leconte de Lisle de Saint-Louis organisait ce samedi 30 avril une manifestation intitulée "L’école, les parents pour la réussite des élèves". L'objectif était d'amener les parents à davantage s'impliquer dans la scolarité de leurs enfants.

"Comment dire non à son enfant", "Facebook et les jeux en ligne", sont quelques uns des thèmes qui ont été abordés durant les ateliers proposés aux parents. Pièce de théâtre, zumba, danses interculturelles... Des animations ont été préparées par les élèves et des associations de quartiers pour associer tout le monde à la fête. 

L’ancien footballeur pro Didier Agathe, parrain de la manifestation, a également signé une convention de partenariat avec l'établissement. Une manifestation qui sera renouvelée devant le succès de l’opération.

A Saint-Louis, les enseignants tentent d'impliquer davantage les parents à l'école

A Saint-Louis, les enseignants tentent d'impliquer davantage les parents à l'école

A Saint-Louis, les enseignants tentent d'impliquer davantage les parents à l'école
Lu 1406 fois



1.Posté par être parents le 02/05/2016 16:21

Le café des parents ? une bonne chose ...
L'école n'a rien à cacher aux parents .
Si les parents d’aujourd’hui sont plus motivés que jamais, ils sont aussi plus isolés et en manque de repère : peut-on être sévère sans être un monstre ? Comment réagir face à des enfants dont le mode de vie (télévision, internet…) n’a plus rien à voir avec ce qu’ils ont eux-mêmes connus ?
Aujourd’hui, les parents ont le sentiment d’une perte de légitimité. Aujourd’hui, on attend des enfants qu’ils nous confirment le bien fondé des mesures que l’on prend : « Tu es bien d’accord avec moi ? », on cherche à convaincre. C’est mettre l’enfant dans une position intenable, comme si c’était à lui de juger ce qu’est une bonne éducation ! Lui laisser le choix d’aller au lit par exemple, le met dans une situation intenable : il est fatigué mais veut encore participer. Pareil pour la télévision : les enfants l’ont souvent dans la chambre et l’arrête quand ils veulent.
Attention à ne pas inverser les rôles : ce sont les parents qui décident.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter