MENU ZINFOS
Faits-divers

À Saint-Joseph, l’ivrogne frappe gratuitement deux enfants


Un homme a été condamné par le tribunal correctionnel pour avoir frappé deux enfants dans la rue. L’attitude du Saint-Josephois à la barre laisse penser qu’il avait bu avant de se rendre au tribunal.

Par - Publié le Mercredi 2 Mars 2022 à 09:53

À Saint-Joseph, l’ivrogne frappe gratuitement deux enfants
Rémi* et Cassandra* risquent d’être traumatisés pendant de longues années. En juillet dernier, les deux enfants de 8 et 9 ans marchent dans les rues de Saint-Joseph pour retrouver un troisième camarade. Ils croisent alors la route de celui que tout le monde surnomme Yannis. 

Alcoolisé comme à son habitude, le sexagénaire va, sans raison, agresser les deux marmailles. Il va donner un coup de poing au garçon et une gifle à la fille, qui va légèrement se blesser en tombant. 

En arrivant chez elle, la mère de Rémi va comprendre qu’il se passe quelque chose en voyant le portail et la porte de la maison fermée à clé, ce qui n’est jamais le cas. Elle retrouve son fils terrorisé et va donc porter plainte. La mère de Cassandra fait la même chose de son côté.

Probablement alcoolisé à l’audience

"Qu’est-ce que des marmailles faisaient dehors à 22h ?" lâche d’entrée le prévenu en guise de justification. Un mensonge éhonté puisque les faits se sont produits en début d’après-midi, mais qui fait comprendre à quel type de personnage le tribunal doit juger. 

Il poursuit en jurant "qu’il n’aurait pas le courage de taper des enfants", avant de finalement expliquer "qu’un membre de leur famille m’avait frappé avant". L’attitude de Yannis à l’audience interpelle le ministère public qui lui demande s’il a consommé de l’alcool avant de venir à l’audience, ce qu’il nie.

La mère de Rémi est venue pour expliquer la détresse psychologique dans laquelle se trouve son enfant. "Il n’ose plus sortir, il a peur de rentrer de l’école. Il a peur que Yannis l’attende à la sortie", explique-t-elle. Elle affirme que Yannis a la réputation d’être très agressif et de s’énerver facilement.

Une détresse psychologique que met en avant la procureure lors de ses réquisitions. "Les violences gratuites sur mineurs qui ne sont pas de la famille sont rares. L’enfant est terrorisé et c’est une atteinte à sa liberté d’enfant".

Elle requiert une peine de prison avec sursis, mais surtout l’obligation de soins pour l’alcool et une interdiction de contact avec les enfants. Des réquisitions que va suivre la présidente du tribunal en le condamnant à trois mois de prison avec sursis.

*Prénoms d’emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Miko le 02/03/2022 12:23

Pas asser sévère les juge violence gratuite sur enfant sans défense ! il aurais du prendre un séjours de 5 mois juste pour le faire réfléchir de sa connerie.

2.Posté par 666 le 02/03/2022 13:04

Si les marmailles avaient été ceux du Juge ou un de ses proches, la décision plus que clémente n'aurait probablement pas été la même.
Laxisme habituel de la soi-disant justice qui pose de plus en plus de problèmes aux français. Il frappe des enfants en pleine rue sans motif et il prend du sursis... Les parents pourront dire à leurs enfants que la justice ne les protège pas.
Une cure de désintoxication en prison lui aurait fait le plus grand bien.
À la santé de cet alcoolique et pour les gosses, qu'ils se démerdent, la justice n'en a rien à faire.

3.Posté par HULK le 02/03/2022 13:27

Aucune sanction. Il peut recommencer librement. Merci monsieur le juge.

4.Posté par Ouais... le 02/03/2022 13:43

Au moins, il ne se les ai pas taper...se pose une nouvelle fois, la question de la reinsertion sommes nous tous reinserable si non,quelle solution ?

5.Posté par paulux le 02/03/2022 14:08

Les juges avaient bu ou quoi??ah non c'est normal juste 3 mois avec sursis, il doit bien rigoler

6.Posté par jojo le 02/03/2022 22:23

Rien n'est gratuit ! .... la preuve ... trois mois de prison, ... cé pas rien ! (il est vrai avec sursis, ce qui parait plus léger , mais quand même prison ! ...

7.Posté par Guétali le 03/03/2022 05:21

À Saint-Joseph, l’ivrogne frappe gratuitement deux enfants
.......................
Gratuitement.,?

Avant il frappait en se faisant payer ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes