MENU ZINFOS
Zot Zinfos

A Roland Robert : "Gonflé", oui ! Mais plus encore, Cynique !


A la lecture d’articles dans la presse locale, on apprend que Roland Robert a décidé de sanctionner sa première adjointe car cette dernière ne l’aurait pas averti de sa convocation devant le tribunal correctionnel au sujet de diverses affaires à Ravine à Malheur.
La réaction de son adjointe ne s’est pas faite attendre : "Il est gonflé…", s’est-elle exclamée !

Par Jean Paul FOIS - Publié le Dimanche 22 Avril 2012 à 17:26 | Lu 951 fois

A Roland Robert : "Gonflé", oui ! Mais plus encore, Cynique !
Oui, il est vraiment gonflé et je vais le préciser en exposant un certain nombre de faits.

1er point - année 2004

Le 4 mai 2004, un constat d’huissier met en évidence le bétonnage des chemins privés Pongérard et Salmacis.
L’huissier précise :
- "Je peux voir que le chemin qui monte à partir de cette maison est bétonné sur toute sa hauteur visible à l’œil nu depuis le croisement"…
- "Je peux voir que les travaux sont en cours sur le chemin Pongérard et qu’un des camions utilisés sur le chantier est immatriculé 749 BFM 974. Interrogé par le requérant, un des ouvriers présents confirme qu’il est un employé du Service Technique de la mairie de la Possession."

Plus tard, nous découvrons que le bétonnage de ces chemins privés, qui n’a fait l’objet d’aucune délibération en conseil municipal, a été réalisé par une association du nom de "Cap insertion". Une convention a été signée le 18 mars 2004 (juste avant les travaux de bétonnage) par le maire Roland Robert et le président de Cap Insertion (un ancien adjoint de la commune). Cette convention portait, tenez-vous bien, sur "L’embellissement du chemin Salmacis" !!! En guise d’embellissement on a étalé du béton sur 750 m de chemins privés.
Comme il fallait des bras pour faire ses lourds travaux, Cap insertion a signé une autre convention avec l’ADI (agence d’insertion), ce qui a permis d’avoir de la main d’œuvre à bon marché.

Le maire peut-il dire qu’il ne savait pas ?

2ème point – année 2008 :

Les étapes de la tentative de classement des chemins privés Lebreton, Salmacis et Pongérard en chemins communaux.

Depuis fort longtemps, M. Han Ching demandait et demande à M. et Mme Rivière de déplacer le chemin Lebreton car il empiète significativement sur sa propriété. Ne trouvant pas d’entente possible, et face à l’agressivité des Rivière, M. Han Ching a saisi les tribunaux. Il a gagné ses procès en Première instance, puis en Appel. Est-ce que ces jugements ont permis à M. Han Ching de recouvrer ses droits ? Non…
Mieux, pour contourner le problème, le maire a utilisé son pouvoir pour tenter de classer les chemins privés en question en chemin communal.
- Conseil municipal du 20 juin 2006 : on vote l’ouverture de l’enquête publique pour le classement de ces chemins.
- L’enquête publique démarre. Par courrier en date du 8 mars 2007, M. Han Ching intervient auprès du commissaire enquêteur pour lui exprimer ses doléances, puis le 14 mars 2007 auprès du maire.
- Conseil municipal du 1 juin 2007 : le maire fait voter le transfert d’office des chemins Lebreton, Salmacis et Pongérard dans le domaine public. Les doléances de M. Han Ching sont ainsi écartées malgré ses procès gagnés.
- Il a fallu une intervention de l’ADIP auprès du Préfet et une action en référé auprès du Tribunal Administratif, pour que le préfet recule bien avant que le TA ne se prononce. Pour sauver l'honneur, la préfecture a évoqué un vice de forme !!!

Ainsi, le maire peut-il dire qu’il ne savait pas ?

3ème point – les permis de construire, les VRD et les accès :

- Qui a signé tous les permis de construire de Mme Rivière à ravine à Malheur quand celle-ci était adjointe à l’urbanisme ? Le maire !
- Qui a signé les permis de construire alors que les dispositions légales en terme d’accès et de VRD n’étaient pas remplies le long des chemins Pongérard, Salmacis et Lebreton ? Le résultat : des accès et des VRD sont dignes d’un pays en sous-développement. Tout simplement l’horreur pour les riverains.
- Qui a validé le déclassement des terrains de Sylviane Rivière le long du chemin Salmacis ?
- Qui n’intervient pas sur les dizaines de constructions illégales le long du chemin Salmacis ? Et qui a des obligations de police ?

Le maire peut-il encore prétendre qu’il ne savait et sait pas ?

Enfin, il a fallu 41 ans de pouvoir pour que le maire, Roland Robert, se souvienne que la Possession à un centre et qu’une ville se construit harmonieusement à partir de son centre vers la périphérie et pas l’inverse. Il ouvre à ce jour et en fanfare l’opération "Cœur de Ville". Quelle vision !

Pour conclure, l’enjeu de cette guerre déclarée entre le maire et sa première adjointe (et d’autres élus) n’a rien à voir avec des problèmes de loyauté ou de fidélité, encore moins d’intérêt public. Il s’agit d’une guerre de succession où chacun se positionne pour les prochaines élections municipales. Le gâteau est bien trop juteux pour le laisser filer !

Jean Paul FOIS




1.Posté par POTA le 23/04/2012 14:25

Ce maire est soit tout simplement amnésique d'où une gravité extrême de son état de santé où bien c est un menteur : cette seconde hypothèse est plus facilement acceptable sur cette affaire des chemins bétonnés monsieur FOIS;

Sylviane a raison de suivre BELLO;

2.Posté par Inquiétant !!! le 25/04/2012 13:39

41 ans de dérive, de magouille et de détournements de fonds publics appuyés consciencieusement par les différents préfets et services afférents. Après on se pose la question : pourquoi le FN ??? Le FN balayera tout : bon comme mauvais, mais peut-être est-ce la seule manière de redonner du sang neuf à cette société gangrénée par l'avidité et la collusion à tous les niveaux.

3.Posté par VERITE le 26/04/2012 13:58

Ce vieux Robert s'approchant de sa demeure finale a atteint les maladies de vieillesse qui lui font perdre la tête. Il a déjà raté il y a un mois sa vocation de député à 75 ans. Prépare l'au-delà car il y a le feu dans la géhenne et des serpents !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes