MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Á QUAND UN RENFORCEMENT DE L’ARSENAL PRÉVENTIF CONTRE LES DÉLINQUANTS ?


La guerre (des mots ou maux) est déclarée et cela ressemble bien à une « guerre chirurgicale ».
Pourtant, le 4 février 2003, le Ministre de l’Intérieur de l’époque, aujourd’hui Président de la République, déclarait : « la police de proximité est là pour prévenir. Mais si elle est faite au détriment du travail d’investigation et d’interpellation, elle ne sert à rien…

Par Jean Claude COMORASSAMY. - Publié le Samedi 31 Juillet 2010 à 12:44 | Lu 932 fois

Á QUAND UN RENFORCEMENT DE L’ARSENAL PRÉVENTIF CONTRE LES DÉLINQUANTS ?
La guerre (des mots ou maux) est déclarée et cela ressemble bien à une « guerre chirurgicale ».
Pourtant, le 4 février 2003, le Ministre de l’Intérieur de l’époque, aujourd’hui Président de la République, déclarait : « la police de proximité est là pour prévenir. Mais si elle est faite au détriment du travail d’investigation et d’interpellation, elle ne sert à rien…La police n’est pas là, pour jouer aux tournois sportifs mais pour arrêter les délinquants. Vous n’êtes pas des travailleurs sociaux…. ».
Bien sûr, qu’il faut lutter contre la délinquance sous toutes ses formes. Chaque quartier même sensible, espère vivre en toute sécurité, le plus sereinement et plus apaisée possible.
Personne ne souhaite voir son quartier, sa ville s’embrasée de toute « essence » de violences et de délinquances.
Mais le tout sécuritaire a aussi montré ses limites voire même l’échec d’une politique trop « guerrière ».
La preuve, la violence qui s’est enflammée dernièrement dans l’un quartier de Grenoble et demain peut-être se sera à un autre lieu... Pourtant les statistiques nous racontaient que la violence et la délinquance sont en baisses.
On a même supprimé la police de proximité, on continue à diminuer les effectifs dans la police et dans la gendarmerie, et devant l’échec, au lieu de changer d’orientation politique, on met en place une politique pénale plus offensive, plus guerrière mais rien dans la prévention.
Le Ministre de l’intérieur avait bien dit « vous n’êtes pas des travailleurs sociaux » ? Alors, ne faut-il pas compléter cette politique pénale (répressive) qui est bien évidement nécessaire voire obligatoire, à une politique plus préventive ?
Disons de suite que l’une ne va pas sans l’autre et même complémentaire. Mais, mettre en avant le tout sécuritaire, reste me semble t-il un leurre. Si depuis 10 ans, les gouvernements ne cessent de se positionner sur ce terrain « tout sécuritaire » alors que les problèmes persistent.
Il faut savoir aussi tirer les conclusions qui s’imposent, et surtout rien faire dans le spectacle. L’écran de fumée passé, il restera une réalité.
Comment répondre aux quartiers défavorisés, délaissés ? Quelle évaluation fait-on de la politique de la Ville ?
Quelle politique de prévention à mettre en place pour enrayer ce phénomène grave avec des nouvelles formes ?
Punir avec un arsenal juridique même aussi puissant ne résoudra rien, sans une politique préventive.
Nul, ne va contester l’évolution rapide, d’une société en déliquescence dont beaucoup d’enfants et familles, se retrouvent en situations de grandes difficultés voire encore plus fragilisés pour plusieurs raisons.
Crise, précarité, l’absence de perspectives, la massification des problèmes, déstructuration de la cellule familiale, pertes de repères sociaux, perte d’emploi, chômage, problème de logement ou de « ghettoïsation », exclusion sociale, "consumérisme exacerbé", jeunes en rupture… etc,
Autant de facteurs que les élus de la Réunion doivent aussi analyser et se "pencher", encore plus rapidement et de plus en plus en urgence.
Le diagnostic est posé, manque les remèdes. Et là, une nouvelle politique de prévention est à prévoir.
Politique, ne laissez pas nourrir cette violence qui s’installe petit à petit, comme la maladie cancéreuse d'une société, sans une vraie politique de prévention mais aussi avec de la répression.
Comme préconisait Victor Hugo « ouvrir des écoles c’est fermer des prisons ». Car l’inverse c’est la politique du pire, je pense. Elus et professionnels spécialisés nous avons du boulot devant nous. A chacun d’apporter des réponses à cette réflexion, pour que notre société avance ensemble.
Jean Claude COMORASSAMY.




1.Posté par JUBILATION le 01/08/2010 11:47

Mr COMORASSAMY vous avez raison de rappeler les paroles du Président, alors Ministre de l'Intérieur. Avoir abandonné la POL-PROX pour faire autrement sans le faire était une Annerie. J.P CHEVENEMENT a été un trés bon Ministre de l'Intérieur et malheureusement ses colègues socialistes ne l'ont pas aidé dans son aventure et je suis bien placé pour le savoir. J'ai toujours été un grand défenseur de la prévention, bien sur avec des punitions appliquées.
SARKOZY, aujourd'hui est victime des son égo et en même temps le peuple souffre.

2.Posté par Ded le 01/08/2010 20:52

Toutes les lois existent déjà , tout ce qui se dit aujourd'hui, aussi bien Sarko avec ses rodomontades et ses jeux de menton qu'Hortefeux -la voix de son maître-n'est que gesticulation médiatique.
la vérité c'est que ces lois ne sont pas appliquées car pas applicables avec la politique actuelle de réduction des effectifs de police, que certaines sont anticonstitutionnelles et qu'enfin, le gouvernement est toujours heureux de ressortir l'argument sécuritaire quand il n'a plus rien d'autre à offrir ou à proposer .
Si on appliquait les lois existantes, si toutes étaient efficaces et que la délinquance baissait , que resterait-il pour convaincre les gens de l'efficacité de la politique actuelle et surtout , comment pourrait-on encore détourner l'attention des gens des "affaires" des petits cadeaux aux copains...etc...?

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 02/08/2010 09:33

C'est de l'identité nationale 2... du Pipeau pour ne pas aborder les Vrais Sujets Tabous...
Ou, comment expliquer que dorénavant, ce sont les conséquences qui font les Causes...
*50% des Couples mariés Séparés (hors chiffres concubinage)
*90% des Pères déboutés des lois paritaires mais surtout pas des factures
*60% des enfants séparés ne voyant plus leur Père,...etc...

Des Enfants et Adolescents livrés a eux même, avec toujours les mêmes chiffres et déductions interdites (n'est ce pas INSEE qui continu SUR ORDRE, de faire le rapprochement), mettant en corrélation le Taux de séparation des couples en France, la Monoparentalité archi-subventionnée censée contre venir au chômage (surtout féminin) payée de force par des Pères dépouillés sans droits, dont 60% ne voyant même plus, que l'on veut responsabiliser par des peines supplémentaires pourvoyeuses de Fric a Corporations Infantiles et judiciaires....
Bref comme d'Hab.cf loi 20 Juillet....

L'exemple l'illustrant le mieux est : Autorité Parentale Bafouée des Pères au rectorat, qui n'ont même pas le droit de savoir quelles décisions sont prises pour leurs enfants ou s'ils sont ABSENTS ILLÉGALEMENT de l'École... Mais sont bien CONDAMNABLES !?...
Ordonnances a votre disposition..... La Stupidité malsaine n'a pas de limite...

Tous les Pères concernés le savent bien, leur Autorité Parentale est FACTICE : (respectée par personne si contraire aux décisions de la Mère, ce qu'on reconnait même en correctionnelle lorsque les Pères sont condamnés pour ABANDON DE FAMILLE, cad Non paiement des Rançons des OTAGES jamais libérés)...

ALORS, QUAND ON PÉRENNISE PAR INTÉRÊT LE MASSACRE DES ENFANTS ET LEURS PÈRES, il faut cesser les HYPOCRISIES gouvernementales Volontaires, et accepter la Rémunération directe des Femmes sans travail, SANS OTAGES...

D'un point de Vue Psychologique, le PÈRE est la 1ere Barrière comportementale, celle qui définie les limites, l'insertion sociale des enfants... Quand chacun aura marre de se tirer 9 balles sur 10 dans les Pieds, il sera toujours temps que Madame LAGARDE mette Courageusement en application le Principe de Loyauté Paritaire Parentale...

A moins qu'on ne préfère continuer a crier au loups et aux salauds de nature, pour assurer la politique des retraites, du repeuplement des Départements Métropolitains, de la Rémunération et du financement de la Monoparentalité par les Chiens, des Chiffres d'affaires des corporations Infantiles et des TGI.... "L'inquisition EPADienne"...

A chacun de choisir, la VÉRITÉ, les subventions et les Solutions JUSTES qui s'imposent
ou l'hypocrisie de plus en plus controversée, qui impose la Révolte et l'incitation a la désobéissance Civile au plus grand nombre, QUI DANS CE CAS EST UN DEVOIR DE CITOYEN...

Nul doute que "l'élite" qui s'auto proclame apte a éduquer ses enfants elle (les fameux 10% de bénéficiaires des lois Paritaires Equitables...) a quand même une chance plus élevée que nous, les chiens géniteurs payeurs, de voir leurs enfants ne pas tomber dans la délinquance, ne serais que par se qu'ils ont le droit, EUX, de les voir et les éduquer...
Nous attendons que Police et Gendarmerie aient droit de s'exprimer sur le sujet tabou.

Plus personne n'est en mesure de dire aujourd'hui, qu'il ne savait pas...
******************************************

Voilà, maintenant je laisse la place aux habituels "politiquement corrects amis du gouvernement a qui qu'on fait la bise", pour dénoncer la paranoïa, les maladies mentales, faire les louanges des bénéfices des enfants qu'on prèfère abandonner a leur saure, qui pourraient voire toucher leurs chiffres d'affaires et ou perspectives Associatives Subventionnées en critiquant la forme pour mieux effacer le fond...

"Le 1er qui dit la Vérité, il doit être exécuté, pour le 2eme a l'affut des retombées
tout est toujours plus facile".. que de médailles a titre postule pour ceux qu'il vaut mieux voir disparaitre, afin d'exonérer la longue liste des trahisons rémunératrices"...

4.Posté par J.Louis le 03/08/2010 11:58

Ce débat sur la répression, sécuritaire, prison... se nourrit de très peu de commentaire, l'article de monsieur Comorassamy pose un point orgue, le problème de la prévention et des moyens....Alors qu'on pense même, mettre les parents ou les papis et mamies en prisons à cause des actions de leurs enfants ? Le poisson ne pourrit-il pas par la tête ? Quelles responsabilités ont ses élus ? Il ya t-il plusieurs catégories de FRANCAIS ? Un crime fait par un Français émigrè et un crime fait par un français de souche pas les mêmes peines ? Justice à 2 vitesses ? Merci Mr d'avoir écrit cet ( de qualité) article. Ca me rappelle un accident de moto en Métropole ou le fils d'un tel.....Chut on ne doit pas parler de délit de fuite!

5.Posté par boyer le 03/08/2010 14:52

il n'y a pas assez de peine d'inéligibilité. d'autre part il faudrait renforcer les peines plancher pour les rase mottes d'origine étrangère qui marchent en talonnette de handicapé.

6.Posté par Foxtrott 2 le 03/08/2010 14:59

Je ne suis pas un défaitiste, mais force est de reconnaître que la FRANCE est un pays qui va de mal en pis.Exemples:

1- Déclarations de Sarko :Pourtant, le 4 février 2003, le Ministre de l’Intérieur de l’époque, aujourd’hui Président de la République, déclarait : « la police de proximité est là pour prévenir. Mais si elle est faite au détriment du travail d’investigation et d’interpellation, elle ne sert à rien". Ce Sarko il connait quoi du travail de la police? De l'efficacité de la police ? Il se base sur les conseils de Guéant, Gaudin qui préfets n'ont jamais été flics. De plus, il se contredit. En effet, c'est évident que la police de proximité n'est pas faite pour mener des investigations pas plus d'ailleurs qu'un policier maître-chien ne peut mener des investigations. Ce Sarko il refuse de reconnaître que la police de proximité était une idée formidable. Et je crois savoir que quelques rares préfets n'ont pas suivi sa demande 'd'extermination" de ses unités ( ainsi à la Reunion cela a continué avec le sieur Prianon Jean-Louis).

2 - Bien sûr, qu’il faut lutter contre la délinquance sous toutes ses formes.
Je vous rejoins Monsieur Comorassamy mais que fait-on contre cette délinquance qui sévit au plus haut niveau de la république ( attentat de Karachi ( "Sarko est au coeur de la corruption" -dixit l'avocat des familles de victimes, affaire Woerth, Estrosi, Joyandet, Blanc, Amara, Nora Bera etc....). En poursuivant certains délinquants et en épargnant d'autres, n'est-il pas institué deux catégories de justiciables ?

3- la violence qui s’est enflammée dernièrement dans l’un quartier de Grenoble et demain peut-être se sera à un autre lieu.

Monsieur COmorassamy, ouvrons les yeux. Qu'est-ce qu'un jeune de banlieue peut attendre d'une république qui "légalise" le recours au CV anonyme, ce qui veut dire que pour prétendre à un job, l'on vous demande de renier vos origines ( patronyme, lieu de naissance c'est à dire d'y inscrire dans votre CV DUPONT au lieu de COMORASSAMY, MOHAMED, M'BALA, RAVALOMANANA, de taire votre pays de naissance, vos goûts musicaux - si vous mettez musique rasta ou africaine imaginez- bref tout ce qu'un cv peut comporter....). Le nommé Sarko lui même préconise le recours au CV anonyme. Mais mon bon monsieur, dés le candidat à un emploi pointera son nez, le recruteur verra bien si celui-ci à la peau basanée, les cheveux crépus, le type arabe et il faudra tôt ou tard dire sa véritable identité. Le recruteur appréciera t-il le subterfuge ?

Voilà où on en est . On a parqué en banlieue les premiers arrivants mais leurs descendants devenus français ( nés en France) n'acceptent plus d'être traités comme l'ont été leurs parents et comme l'emploi se raréfie, qu'ils sont confrontés au racisme, certains deviennent délinquants, veulent se venger du rejet et les banlieues flambent et je vous dis que c'est foutu. Allez proposer à un jeune de banlieue de travailler au smic, quand autour de lui des potes gagnent le smic en une journée ( vols, drogues etc...).
La France est foutue d'autant que nous avons des politiques qui se comportent en délinquants et qui de plus viennent en banlieue les provoquer ( le fameux karcher) ou manient l"insulte ( Quand il y en a un....).
Dés lors comment faire pour rétablir la sécurité ? En effet, vous avez un ministre compétent ( Chevènement) qui pond une bonne idée mais on ne lui donne peu de moyens et quand bien même que sa politique commence à porter ses fruits, le nouveau ministre (Sarko) au nom de "son idéologie" et non au nom de l'intérêt général, décide de procéder autrement. C'est de l'"irresponsabilité qui j'estime relève des tribunaux. La personnalité, les propos de Sarko, de Hortefeux, de Besson sont pour beaucoup dans l'embrasement des banlieues.

Pour conclure, certes on ne va pas démissionner de cette mission . Il faut lutter et pour se faire il faut démissionner les politiques irresponsables et au lieu de créer des Etats Généraux sur n'importe quoi ( football) c'est sur le thème sécurité qu'il faut dialoguer et trouver les moyens de la rétablir. Pour l'heure le feu est là et nos pompiers sont des pompiers pyromanes..

7.Posté par FAIVRE DANIEL le 03/08/2010 18:52

L'erreur a été de supprimer le service militaire obligatoire, mettre les petits délinquants
dans un régiment disciplinaire,soulagerait les prisons. La délinquance coute 120 milliards
un service militaire obligatoire réservé pour les délinquants ne couterait pas plus chère.

8.Posté par J.Louis le 05/08/2010 08:27

Comme d'habitude, les élus sont les derniers à s'exprimer ( il faut que la presse les invite si non bouche cousue...). Le JIR très en retard comme d'habitude, fait son gros titre ce matin . A t-il lu les divers courriers lecteurs de ZINFOS 974 ?
Ce matin l'ensemble causent dans la presse écrite ( et eux élus municipales, que font-il concrètement ) après plus de 15 jours de reflexion sur le discours sécuritaire du Président. Si c'était un cary poisson fini gaté.....Le citoyen lamba et zinfos 974 sont les premiers à ouvrir les débats.....Le service public RFO, c'est encore une fois le grand silence, mérite un zéro galbasse. Trop grassement payé ? Trop de moyens ou trop de personnel en vacances ? L'actualité c'est sakifo, avec ça nout ventre sera plein. Une manière entière de faire diversion sur les vrais problèmes de société. RFO : 0

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes