MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

À Monsieur le ministre de l'Éducation nationale


Par Sonia Delrieu pour Le bureau du SAIPER - Publié le Lundi 14 Août 2017 à 18:11 | Lu 713 fois

Le coût non prévu  et exorbitant d’une réforme en signe-t-elle l’impréparation et est-ce- à l’ensemble de la communauté éducative d’ en payer le prix fort ?

 Cela traduit sans  aucun doute le manque flagrant d’une quelconque vision de l’école, vue uniquement sous le double joug d’un catalogue de propositions faites dans un but électoraliste  et d’un budget contraint.

Le choix du gouvernement a été de faire plaisir aux parents en mettant en place les CP dédoublés dans les zones de l’éducation prioritaire alors même que cette réforme dont les bénéfices pour les élèves sont loin d’être prouvés va obérer à court terme toute l’éducation nationale.

Initier cette réforme avec un budget à moyen constant ne pourra être réalisé qu’en amputant des pans entiers de l’école :
Pour commencer, ce sont les personnels qui vont être les premiers à en supporter le coût financier : gel du point d’indice, journée de carence, non application des augmentations salariales alors que celles-là sont déjà votées dans le cadre du PPCR ...

La création de 12 000 postes d’enseignants dévolus aux classes de CP et CE1 dédoublés, à moyen constants se fera  en supprimant : les postes de remplaçants, le dispositif PDMQDC, voire même à terme par la suppression des RASED ; mais cela n’y suffira encore pas…. L’augmentation du nombre d’enseignants va se faire dans certaines circonscriptions situées en REP et REP+ ; là encore il va falloir réorganiser les services des inspecteurs et modifier la sectorisation créant encore un travail supplémentaire de la part des services de l’Etat sans que le bénéfice n’en soit étayé, sans que ce bénéfice ne se fasse au détriment des autres élèves : par l’augmentation mécanique du nombre d’élèves notamment.

La création des classes pour accueillir les élèves de ces classes supplémentaires  oblitérera tout autre budget à destination des écoles de la part des mairies.

Nous ne pouvons que constater qu’encore une fois, les réformes s’enchaînent sans même avoir été évaluées ; l’expérimentation des classes de CP à faible effectif n’est qu’une vieille antienne réitérée et présentée comme une nouveauté.

Autant l’évaluation des jeunes  élèves est contestable, autant l’évaluation objective de dispositifs qualifiés d’expérimentaux devrait l’être pour qu’il soit possible d’avancer.

 




1.Posté par vanille le 15/08/2017 07:46

éternel bla bla bla syndicaliste ...

2.Posté par Jean-LucJulie le 15/08/2017 12:05 (depuis mobile)

La classe de CP à effectif réduit a déjà été expérimentée il y a quelques années. Si cette mesure n'a pas été généralisée c'est que l'expérience n'a pas été concluante. Le plus important pour la réusite des enfants, c'est l'effet maître.

3.Posté par Nivet Alain le 15/08/2017 14:43

Tout à fait en accord avec l'analyse du syndicat SAIPER.

Alain NIVET
Ancien syndicaliste et commissaire paritaire
Ancien coordonnateur ZEP, REP, RRS.

4.Posté par Yenamarre le 15/08/2017 23:55 (depuis mobile)

J'espère que le Ministre aura le temps de lire cette lettre. Il arriverait jeudi pour repartir le vendredi c'est ça ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes