Océan Indien

A Mayotte, préavis de grève illimitée à compter du 19 décembre

Vendredi 9 Décembre 2011 - 09:44

A Mayotte, préavis de grève illimitée à compter du 19 décembre
 
L'intersyndicale mobilisée dans le conflit contre la vie chère s'apprête à reprendre du service auprès de la population mahoraise. Les syndicats qui affirmaient en début de semaine leur volonté d'éviter une reprise du mouvement ont finalement déposé un préavis de grève.

"L’intersyndicale et les associations appellent tous les salariés en activité, les demandeurs d’emploi et les pensionnaires ainsi que la société civile à participer à ce mouvement de grève générale illimitée à compter du 19 décembre 2011 dès 05h30 à Mamoudzou", précise le préavis.

Le Collectif des citoyens perdus s'est désolidarisé de cette nouvelle initiative selon Mayotte Première, ce qui risque de pénaliser le mouvement, compte-tenu de "l'écho important" rencontré par l'association chez les habitants de l'île aux parfums et la légitimité des actions des syndicats dans ce conflit reste à redéfinir.

L'intersyndicale réclame l'amendement du protocole émis par le médiateur Denis Robin notamment pour la baisse des prix des produits de première nécessité de façon durable, l’affectation au kilo des produits négociés, la neutralisation des prix pour les produits qui n’ont pas fait l’objet de négociation, la garantie d’un accompagnement par un expert, aux frais de l’Etat ou de l’observatoire des prix et des revenus, pendant toute la durée des négociations.

"Il est urgent de rencontrer la Ministre de l’Outre-mer et des responsables de la grande distribution" fait-elle également savoir. Une délégation mahoraise devrait se rendre à Paris entre le 12 et le 15 décembre prochains dans cette optique. D'ici le 19 décembre, syndicats et associations disent être disponibles "à toute négociation".
.
Lu 1702 fois



1.Posté par Caton2 le 10/12/2011 10:38

Comme le PCR, ces syndicalistes sur payés et qui n'ont de problème ni de fin de mois, ni de faim tout court, prennent en otage le peuple, pour son bien "of course".
Je parie que leurs congélateurs version "US", pouvoir d'achat oblige, sont pleins à ras bord. Ces nantis ont déjà fait leurs courses pour Noël, en prévision de leurs manœuvres corporatistes.
Car ce n'est une grève pour le pouvoir d'achat que d'apparence. En réalité il s'agit de montrer sa force, de se rendre incontournable dans l'avenir.
Au petit peuple, qui n'a ni l'argent, ni la capacité de stockage de ces nababs de l'administration post coloniale, que va t-on lui dire lorsqu'il n'aura que ses yeux pour s'inviter au festin? Et bien on lui dira: "lèche le plat, lèche le plat!"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues