Océan Indien

À Mayotte, le préfet rencontre les responsables des cultes

Dimanche 22 Novembre 2015 - 15:48

À Mayotte, le préfet rencontre les responsables des cultes
Ce samedi 21 novembre 2015, le Préfet de Mayotte Seymour MORSY a rencontré les représentants des cultes, présents à Mayotte pour échanger avec eux sur le ressenti de la population suite aux attentats du 13 novembre 2015 et, sur les éventuelles mesures à prendre.

Tous ont condamné unanimement ces actes odieux et ont fait part de la vive émotion qu’a ressenti leur communauté à l’annonce de ce drame et des demandes qui en ont découlé.

Ensemble, ils se sont accordés sur la nécessité de travailler de façon encore plus solidaire afin de mieux accompagner le territoire et prévenir toute dérive.

Le Préfet Seymour Morsy a salué leur implication dans cette volonté de maintenir le bien vivre ensemble qui est une constante du territoire et qui fait honneur à la République.

Les responsables de chacun des cultes ont fait part au représentant de l’État de leurs inquiétudes face au danger du radicalisme et ont proposé de mener des actions conjointes avec les associations qui œuvrent déjà au profit de la jeunesse de Mayotte.

Dans le cadre de l’état d’urgence et du renforcement des mesures de sécurité, le Préfet leur a indiqué que la surveillance des lieux de cultes était d’ores et déjà renforcée.

Par ailleurs et afin de les accompagner le Préfet a demandé qu’un référent police ou gendarmerie leur soit désigné.

Les représentants des cultes ont remercié le Préfet de cette initiative qu’ils ont appréciée et qui sera renouvelée.
Lu 1128 fois



1.Posté par noe le 22/11/2015 18:10

Ce préfet en fait un peu trop !
Il n'y a rien à Mayotte ...

2.Posté par Gloseur sensE le 22/11/2015 18:24

De prime abord, notre Dieu, le Très-Haut protège ses enfants, et nous prions qu'il le fasse à chaque instant. Sachant que l'amour et la paix sont toujours vainqueurs sur la haine et la guerre.
Puis, hélas, ils se tromperaient gravement ceux qui penseraient que, parce que Mayotte est majoritairement composée de musulmans, il serait plus facile d'éviter des actes terroristes, ainsi que la fuite à l'étranger de terroristes.
Et ce, parce que le vivre ensemble en Outre-mer, de musulmans avec des non-musulmans constitue, a fortiori, un risque plus élevé que des terroristes s'en prennent à Mayotte, de même d'ailleurs qu'à La Réunion.
D'autant que Mayotte est davantage une passoire que l'espace Schengen, et qu'à Mayotte, il y a de nombreux lieux de cultes musulmans ou chrétiens.
Ainsi, le danger pourrait, en priorité, provenir d'un pays proche, susceptible d'être victime d'une destabilisation de la part de l'armée criminelle de l’État islamique, d'où des actes terroristes pourraient être planifiés et où, après les tueries, les terroristes pourraient s'enfuire.
Ensuite, ce dont nous préconisons, c'est le renforcement immédiat de la coopération entre les services de la Justice et de la sécurité à Mayotte et à La Réunion, avec les services des Etats de la région Indianocéanique (Commission de l'Océan Indien).
Il s'agirait, en amont, de prévenir toute tentative de destabilisation d'un Etat ou d'une île d'Outre-mer, ainsi que toute menace ; et en aval, d'intervenir rapidement en cas d'attaque.
Enfin, en plus des forces policières et armées mobilisées actuellement à cet effet, pourrait s'ajouter la participation de l'Unité anti-piraterie présente dans l'Océan Indien, et dont sa mission serait élargie à l'anti-terrorisme. Les terroristes étant aussi des pirates, alors, vigi-pirates dans l'Océan Indien !

3.Posté par L''''INSOUMIS le 22/11/2015 21:27


L'Islam des mahorais EST l'Islam le plus "Républicain", bien plus qu'avec les "zarabs" de la Réunion... Un véritable exemple pour la France !

Quand une mosquée est jugée trop intégriste les mahorais, eux, la détruisent, oui je dis bien la DETRUISE... (ex M'Tsangamouji)! Parpaing par parpaing....

Là où les "bobos-gauchos" zoreils verraient du "délit de racisme" dans chaque propos anti-salafiste, les mahorais eux agissent en bons français ...

Curieusement, après des mois passés auprès de mes compatriotes mahorais, je les trouve plus Français que des Put...s de gauchiotes métros.

Alors vive Mayotte, vive les bouénis et vive la France...!


Ongoujou M'zoungou

4.Posté par ON LES COMPREND le 23/11/2015 07:43

Seymour Morsy, lequel était auparavant préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de l’Essonne. Ce diplôme n’est pas décerné mais destiné aux seuls cadis, c’est-à-dire aux juges islamiques, qui sont devenus des salariés du Conseil Départemental, ainsi que les aumôniers des prisons et des hôpitaux. Mais pas ceux des églises, des temples, des synagogues.


Le rôle de médiateur des institutions judiciaires des cadis doit être voté au Parlement et à l’Assemblée nationale. A moins que !


Comment serait-il possible de demander à des juges jugeant selon les lois de la charia dans une île à 95% musulmane de respecter nos lois républicaines si le régime républicain lui-même les bafoue ?


Le représentant des cadis se montre très satisfait et fait connaître sa joie de cette façon: « aujourd’hui, c’est la communion entre les valeurs républicaines et les valeurs de l’islam de Mayotte qui se retrouvent pour contribuer, enfin, à la paix sociale ». Ah bon il y avait la guerre ?


Il insiste sur sa volonté de « généraliser l’enseignement de l’arabe sur l’île. Nous avons l’islam en mémoire », (mais pas l’histoire de France). « Les Mahorais doivent comprendre les versets qu’ils lisent, tout en améliorant la maîtrise du français ».


Va-t-on aussi leur faire lire les versets appelant à tuer les mécréants, les chrétiens ? Ceux stipulant que les femmes valent moitié moins que les hommes ?

5.Posté par Gloseur sensE le 23/11/2015 11:31

Rappels, en autres, pour des décalés vivants à Mayotte ou pour Mayotte, la décalée :

Tout d'abord, dans l'Union européenne, il y a des citoyens européens, et en France, il n'y a que des compatriotes Français.
Un citoyen n'est expatrié qu'en dehors de son Etat, ce qui signifie aussi qu'en France, il n'y a donc pas d'étranger Français.
Puis, de même qu'un parisien est en terme gentilé, un habitant de Paris, un mahorais est un habitant de Mayotte.
Etant relevé que l'on met une majuscule à Français, parce qu'il s'agit d'une nationalité, alors que l'on met une minuscule à mahorais parce que c'est un gentilé (faute courante y compris dans des documents administratifs !).
Sachant que dans un Etat, il n'y a pas de compatriote étranger ni d'étranger compatriote.
Ensuite, il faut garder à l'esprit qu'en France, certaines régions ou départements comme l'Alsace, la Moselle, la Corse, La Réunion, Mayotte, ou d'autres territoires comme, La Polynésie Française, La Nouvelle Calédonie ou Wallis et Futuna possèdent en droit des spécificités, notamment, dans les domaines culturels et cultuels.
En outre, un verre serait selon certains à moitié plein, pour d'autres à moitié vide, et pour d'autres encore un verre est rempli selon une capacité ou à capacité s'il est plein.
N'est-ce pas, en réalité, une question de progression culturelle, cultuelle ou incultuelle dans l'histoire en fonction de chaque territoire ?
Sans doute y a t-il également un effet de vases communicants entre la métropole et l'Outre-mer, et inversement ?

6.Posté par andy le 23/11/2015 13:23 (depuis mobile)

Posté. Par Gloseur sensE. Je ne vois vraiment pas le rapport avec l''article mais il est vrai que cela fait longtemps qu''on ne lisait pas vos âneries et là, vous vous réveillez coma. L''halzeimer commence comme ça

7.Posté par ON LES COMPREND le 23/11/2015 15:06

Mayotte est un territoire français depuis avril 2011, à 95% musulman et à 75% analphabète .

On y scolarise les enfants qui ne parlent que le Shimahorais et qui disent ne vouloir parler que cette langue (en fait par un diktat parental).


Des enfants pour qui on construit des collèges des lycées où on leur enseigne à fonds perdus une culture une civilisation, des savoirs et des connaissances dont ils n’ont cure,


L’école coranique à la quelle tous adhèrent par contre, leur enseigne en ARABE, et dès 6 heure du matin, à coup de badines et de gifles bien pesées le CORAN, dont le leitmotiv est "sus à l’incroyant, et donc aux mzougous (blancs)".

Rappelons-nous que l’Imam de Mayotte a exigé et obtenu du Préfet, que les cloches de la seule église de l’île soient démontées parce qu’elles dérangeaient la communauté musulmane.

Il est vrai que les cinq appels à la prière à coup d’haut-parleurs poussés à plus de 150 décibels, dès 4 heure du matin, ne dérangent personne.

Que fait-on sur cette île, qui ne veut pas de nous, hormis notre aide et nos euros ?

8.Posté par Local rider 974 le 23/11/2015 16:59

Bien d'accord avec toi post 7, y a que les euros qui les intéressent......

9.Posté par brest le 23/11/2015 19:07 (depuis mobile)

A mon avis, nous devons nous débarrasser de toutes ces îles peuplées d 'assistés, qui ne s'intéressent qu'aux euros. Malgré les euros leurs taux d'illettrisme bat des records De toutes ces îles, soit disant françaises, aucune pour rattraper l''autre

10.Posté par Gloseur sensE le 23/11/2015 21:38

Post-Scriptum :
Ce qui est effarant, c'est de constater que souvent un Français né et ayant étudié en métropole, ne connaisse pas les définitions de : compatriote, expatrié, ressortissant.
Et ce qui est inquiétant, c'est que fréquemment, un Français de souche métropolitaine, ne sache pas la différence entre patriote et nationaliste.
Ainsi, en France, il n'y pas plus de « compatriote mahorais» que de « Français expatrié à Mayotte » ni même de « ressortissant Français à Mayotte ».
En revanche, à Mayotte, il y a bien des mahorais qui sont des coreligionnaires musulmans.
Puis, si un Français se considérait être un « expatrié à Mayotte » ou un « ressortissant Français à Mayotte », alors selon lui, quel serait le statut de, par exemple, un Comorien à Mayotte ?
Enfin, au sujet des jeunes mahorais qui s'adaptent et progressent vite, gageons que d'ici une génération, ils seront mieux instruits que nombre de métropolitains.
Dans une génération, quelle sera l'instruction des jeunes métropolitains ?
Peut-être iront-ils étudier en Outre-mer, notamment, à Mayotte pour apprendre correctement le français et l'histoire ? Mayotte est Française depuis 1841, et non depuis 2011 !

11.Posté par Mes Sources le 24/11/2015 05:59

Enquête INSEE/IVQ. EN 2011, 22,6% des 16-65 ans sont concernés par le phénomène de l'illetrisme à la Réunion (DOM depuis 1946)
Selon le Monde.fr datant du 18 septembre 2014, en 2011, un sixième de la population de Mayotte est en situation d'illétrisme (Mayotte est DOM depuis 2011).
Toujours, selon le Monde.fr du 18 septembre 2011, jusqu'au début des années 80, l'analphabétisme (ne pas confondre avec l'illétrisme) concernait des métropolitains originaires des régions ayant leur propre langue comme la Bretagne, le Catalogne et le Pays Basque.
En 1988, le taux d'analphabétisme des plus de 15 ans était de 24% a la Réunion (42 ans après la départementalisation).
Courage à nos amis mahorais. Ceux qui se moquent de vous, ont la mémoire courte.

12.Posté par brest le 24/11/2015 06:05 (depuis mobile)

A Gloseur sensE. Toujours aucun rapport avec l''article. Si j''ai un conseil à vous donner, veuillez consulter un spécialiste. Vous en avez besoin

13.Posté par Soliste le 24/11/2015 06:14

EN 1986, Jacques Chirac était premier ministre de François Mitterrand et lors d'une visite à l'île de la Réunion, un élu réunionnais avait fait cette déclaration devant les caméras des télévisions métropolitaines : "Jacques Chirac n'est pas venu avec une malette mais avec une grosse valise remplie de billets de banque pour nous réunionnais". cette phrase passait en boucle sur TF1 et Antenne 2 devenue France 2. Je vous laisse deviner les moqueries des métropolitains. Alors, une question : il y a que les mahorais qui ne s'intéressent qu'à nos euros ?

14.Posté par question le 24/11/2015 08:39 (depuis mobile)

Posté 10. par Gloseur sensE. Pourriez vous nous dire quel est le statut de 58 athlètes comoriens de 140 évaporés dans la nature à ma Réunion ? Vous qui connaissez tous les statuts.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube