MENU ZINFOS
Océan Indien

A Mayotte, la moitié de la population est d'origine étrangère et le quart en situation irrégulière


Par - Publié le Vendredi 8 Février 2019 à 17:41 | Lu 2102 fois

A Mayotte, la moitié de la population est d'origine étrangère et le quart en situation irrégulière
A Mayotte, près d'un habitant sur deux est de nationalité étrangère, soit 48% de la population totale. Et 95% de ces étrangers sont Comoriens.

C'est ce qui ressort du recensement lancé à Mayotte en 2017, qui a comptabilisé 256.000 habitants dans l'archipel.

La proportion d'étrangers à Mayotte a augmenté en cinq ans : elle est passée de 40% en 2012 à 48% donc en 2018. Un ratio unique en France puisque la moyenne nationale est de 6,5%.

Sur ces 48% d'étrangers, un sur deux est en situation irrégulière. Là aussi, un taux sans équivalent ailleurs en France.

Mayotte demeure le département français où la croissance démographique est la plus forte (+3,8% par an en moyenne), soit 7 fois plus que la moyenne nationale (+0,5%).

Depuis 2012, l'île enregistre environ 8.800 personnes de plus par an, une croissance qui s'explique principalement par le nombre des naissances. Le taux de natalité y est 3 fois supérieur à la métropole, avec 5 enfants par femme en moyenne (1,9 en métropole et 3,6 en Guyane). Un chiffre en "nette progression" car en 2012, ce taux était de 4,1 à Mayotte.

En 2017, les trois quarts des bébés nés à Mayotte avaient une mère étrangère, très majoritairement de nationalité comorienne.

Au final, le solde migratoire s'établit à 5.600 arrivées de plus que de départs en cinq ans, soit plus de 1.100 personnes non originaires du territoire supplémentaires par an.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par blablabla le 08/02/2019 17:59

Et ceux qui sont ici et qui ne parlent pas du tout le français est-ce qu'ils sont étrangers ou français ?

2.Posté par Blabla le 08/02/2019 23:48

Et bande péi qui gagne pas parler français’ il est quoi?
Pourtant lui il a bénéficié de tout le système scolaire français dès son enfance.

3.Posté par Santa le 09/02/2019 03:34 (depuis mobile)

En fait la reunion est une île vierge, y'a pas de souche véritable, et puis le gouvernement français, ses bien installés en Irak en Syrie en Libye en Afghanistan... Je pense que les mahorais sont mal placé pour gugé,

4.Posté par Seb le 09/02/2019 08:11 (depuis mobile)

Ils sont les champions de la natalité. Avec eux on pourrait repeupler les déserts et même la lune. Lol

5.Posté par chikun le 09/02/2019 18:18

Ce n'est rien par rapport aux gilets jaunes . Il faut se débarasser des gilets jaunes , pas des étrangers . Beaucoup d'avocats de la Réunion ont bien compris le filon à prendre . Ils se proclament même gratos de frais, d'émoluments , de dessous de table . Les blessés ne sont pas des immigrants mais des gilets jaunes !!!! Hein? ! Hein!? Comme dirait mon dieu : y'a quelque chose de pourri au royaume de truanderie. Bientôt le printemps en France : les gilets jaunes vont se confondre avec les jonquilles ..(rires) le match bobos (surrémunérés) contre français baisés n'est pas terminé. En afrique du sud , les partisans de la ségrégations se sont cassés les dents.

6.Posté par momo le 09/02/2019 19:47

mais pourquoi les comoriens ont ils choisis L INDEPENDANCE ???

7.Posté par jean marie chavria le 09/02/2019 20:39

Autrement dit, la France s'est appropriée une île "étrangère" pour l'essentiel de sa population! Cela explique aussi en partie le fort déplacement des mahorais vers la Réunion dont les statistiques de présence sont minorés à coup sûr! Qu'en sera t'il alors de l'avenir de Mayotte ! Ce qui est certain , c'est que la Réunion connait une inversion des composantes de sa population qui n'est pas sans poser de véritables problèmes qu'il est dangereux d'ignorer !

8.Posté par SPARTACUS974 le 10/02/2019 07:18

Le déplacement des Mahorais vers la Réunion et la métropole était organisé par un montant des allocations familiales et autres prestations sociales moindres.L'immigration clandestine n'a jamais été une priorité et donc officiellement,48% de la population est étrangère mais officieusement,ce taux pourrait être un peu supérieur.....Les Mahorais seraient minoritaires sur Mayotte.Il est donc légitime de se poser la question si Mayotte est encore française si sa population majoritaire est étrangère.....Merci Sarkozy....

9.Posté par Aou le 13/02/2019 09:01 (depuis mobile)

Mais Mayotte fait toujours partie de l'archipel des Comores! Donc aucun scoop !

10.Posté par Germinal le 22/02/2019 18:09

Voila ce que ça fait d'avoir fait de Mayotte le 101ème département Français
D'ailleurs tous les Dom Tom n'auraient jamais du être Français c'est une grave erreur
historique que l'on paiera cher
Les Dom Tom coûtent à la France la bagatelle de 100 milliards par an et le plus beau
sans rien en retour.
Tôt ou tard il faudra bien que tous ces peuples retrouvent leur souveraineté et leur indépendance....

11.Posté par BRADLEY le 26/02/2019 11:45

Mais que vous vouliez ou pas Mayotte n'est pas Française et ne le sera jamais dans les mentalité
Ils n'ont rien qui pourrait nous rapprocher de la France, même pas la langue qu'ils ne parlent
et n'écrivent même pas et ce n'est pas un repproche puisque c'est un pays étranger qui de surcroit
fait partie intégrante des Comores où ils ont leur propre langue et leur propre religion ils sont tous
musulmans alors que nous sommes Chrétiens Catholiques
Rendez Mayotte aux Comores qui d'ailleurs les réclament .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes