Océan Indien

A Madagascar, le loto perd la boule

Mercredi 13 Juin 2012 - 09:50

Source photo : L'Express de Madagascar
Source photo : L'Express de Madagascar
Le loto ne séduit pas les Malgaches. Lancé en grande pompe en mars 2011, la société qui commercialise les grilles vient de licencier presque un tiers de son effectif, selon une information de l'Express de Madagascar. Et le jeu phare de la loterie, le tirage à cagnotte, n'existe plus.

La société Reelmada a licencié une trentaine de personnes. Des départs volontaires, d'après les dirigeants. A la base, l'Etat devait récupérer 30% des recettes engendrées par le loto, d'après le Quotidien. Mais le succès n'est pas au rendez-vous.

Le tirage à cagnotte a disparu

Le 24 mars s'est déroulé le dernier tirage à cagnotte, le jeu phare de la lorerie malgache. Désormais, seuls subsistent les jeux de grattage. La société finançait elle-même les cagnottes, le loto n'ayant pas assez de joueurs pour qu'il soit financé par les mises.

Les cagnottes n'ont jamais atteintes des sommes suffisantes pour séduire un grand nombre de consommateurs, malgré d'importantes campagnes de communication en faveur du produit, relayées par la télévision, la radio et la presse. L'avenir du loto malgache paraît donc incertain, un peu plus d'un an après son lancement. Pourtant au départ, le jeu semblait séduire de nombreux joueurs. Mais l'effet d'appel s'est vite estompé...
Lu 1647 fois



1.Posté par Gajik le 14/06/2012 08:00

C'est pas plus mal que çà n'ait pas pris, car quelle est la moralité de ces jeux qui permettent à quelqu'un de s'enrichir de façon scandaleuse grâce non à son travail mais à un rackett volontaire des mises de gens comme lui qui rêvent du paradis capitaliste.
Si çà n'a pas pris, c'est parce que les malgaches n'ont pas les moyens de jouer avec l'argent de la survie si difficile à gagner dans ce pays mis à terre par 50 ans de traitement corruptif des ex Présidents par le système FMI-Banque Mondiale-OMC-néo colonialisme.
Plus personne ne remet en France en cause ce qui est une manne pour l'Etat d'abord. "Le bon Peuple, veut du pain et des jeux", ont toujours déclamé les dirigeants avec mépris pour cacher la réalité qui est que l'Etat cherche a taxer encore davantage les gens du peuple.
C'est malsain et une malhonnêteté légalisée, un impôt volontaire idéologiquement généralisé passé dans les moeurs comme normal, alors que permettre que des gens gagnent sans effort des millions en quelques secondes est d'une immoralité totale. Mais n'est-ce pas ce que font les boursicotteurs aussi, de s'enrichir en quelques clics ?
Ce pays a d'autres priorités que de pourrir sa population pour le seul profit de l'Etat et surtout de quelques gagnants qui vont rejoindre le club restreint des pourris et des gavés qui nous gouvernent et possèdent les 9/10èmes de la planète !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube