MENU ZINFOS
Société

À La Réunion, les jeunes hommes peinent à quitter le foyer parental


En 2018, à La Réunion, 61 % des jeunes de 16 à 29 ans vivent chez leurs parents, révèle l'Insee. "Cette part est nettement plus élevée qu’en métropole (47 %), en raison notamment de la difficulté des jeunes de l’île à trouver un emploi durable leur permettant d’accéder à un logement indépendant. Lorsqu’ils quittent le foyer familial, ils vivent rarement seuls, la mise en couple ou/et la présence d’enfants étant souvent déterminantes dans le fait de quitter le foyer parental", précise l'institut de sondage. "Les jeunes hommes réunionnais demeurent plus longtemps que les femmes chez leurs parents. Les
jeunes femmes partent en moyenne plus tôt, souvent quand elles deviennent mères, qu’elles soient ou non en couple", est-il précisé.

Par N.P - Publié le Mardi 15 Février 2022 à 09:32

À La Réunion, les jeunes hommes peinent à quitter le foyer parental
Le point de l'Insee :

En 2018, 154 000 jeunes de 16 à 29 ans vivent à La Réunion. Leur nombre augmente depuis le milieu des années 2000 après avoir baissé dans les années 1990. Ils forment 18 % de la population de l’île, soit davantage qu’en France métropolitaine (16 %) et qu’aux Antilles (15 %), où le vieillissement de la population a commencé plus tôt.

6 jeunes sur 10 vivent chez leurs parents

À La Réunion, en 2018, 95 000 jeunes de 16 à 29 ans vivent chez leurs parents, soit 61 % d’entre eux Cette part est bien plus élevée que pour les jeunes résidant dans l’Hexagone (47 %). Les jeunes Réunionnais sont même un peu plus nombreux que dix ans auparavant à vivre chez leurs parents (58 % en 2008). Les jeunes qui poursuivent leurs études à La Réunion vivent plus fréquemment chez leurs parents qu’en métropole (84 % contre 72 %), en lien avec la proximité entre le lieu d’étude et le domicile.

Quant aux jeunes Réunionnais qui ont un emploi, ils vivent moins souvent que les autres au domicile de leurs parents, mais bien plus souvent que les jeunes de l’Hexagone disposant d’un emploi (44 % contre 31 %). En effet, vivre dans un logement indépendant nécessite le plus souvent de disposer d’un emploi, si possible durable. Or, à La Réunion en 2020, seuls 25 % des 15-29 ans ont un emploi, contre 44 % dans l’Hexagone. De surcroît, les jeunes Réunionnais qui travaillent occupent plus souvent que leurs aînés ou que les jeunes vivant en métropole des emplois peu qualifiés et précaires, insuffisants pour leur garantir une autonomie financière.

En outre, même lorsque la situation financière ne constitue pas un frein, la proximité, tant géographique qu’affective, de la famille pour les jeunes Réunionnais pourrait constituer un frein pour quitter le foyer parental.

Par ailleurs, du fait de leurs faibles revenus, de nombreuses familles réunionnaises ne peuvent venir en aide financièrement à leurs enfants pour qu’ils accèdent à un logement autonome.

En outre, la rareté du foncier et son coût de plus en plus élevé, le prix des loyers et la pénurie de logements sociaux peuvent expliquer la difficulté à accéder à un logement sur l’île [Letailleur, 2021].

À La Réunion, 30 % des jeunes vivent au sein d’une famille monoparentale, soit deux fois plus souvent que dans l’Hexagone. Il s’agit soit de jeunes vivant chez un seul de leurs parents (24 % des jeunes contre 14 % dans l’Hexagone) ou alors de jeunes vivant seuls, sans conjoint, avec au moins un enfant (6 % contre 2 %).

Les jeunes Réunionnais vivent rarement seuls lorsqu’ils quittent le foyer parental

À La Réunion, 48 000 jeunes habitent un logement indépendant, soit un tiers des jeunes âgés de 16 à 29 ans. Parmi eux, six sur dix sont parents, soit deux fois plus qu’en métropole  figure 2. Pour les jeunes Réunionnais, s’installer en famille avec des enfants déclenche souvent le départ du domicile parental et l’indépendance. Ainsi, les jeunes, hommes comme femmes, vivent rarement seuls (7 % en 2018). Ils vivent également rarement en couple sans avoir d’enfant (7 %). Ces situations sont deux fois plus fréquentes dans l’Hexagone.

En 2008, les départs étaient un peu plus précoces : dès 25 ans, la moitié des hommes n’habitaient plus chez leurs parents. À 29 ans, en 2018, 35 % des hommes réunionnais vivent toujours chez leurs parents contre 16 % en métropole. En 2008, cette part était sensiblement moindre sur l’île (27 %). Dans 7 cas sur 10, les jeunes hommes quittent le logement parental pour fonder leur propre famille.

Les jeunes femmes quittent le foyer familial plus tôt

Dès 22 ans, la moitié des femmes ont quitté le domicile familial, en 2018 comme en 2008, contre 26 % des hommes. En métropole, la moitié des jeunes femmes sont parties à 21 ans, soit seulement un an plus tôt. L’écart est donc beaucoup moins important que pour les hommes. À La Réunion, les jeunes femmes partent tôt de chez leurs parents en partie parce qu’elles sont mères assez jeunes. Dès 22 ans, 24 % d’entre elles ont déjà un enfant, soit trois fois plus qu’en métropole.

En 2018, les jeunes Réunionnaises sont aussi souvent mères célibataires que mères en couple (14 % des jeunes femmes). En 2008, elles élevaient plus souvent leurs enfants en couple que seules (18 % contre 12 %). À 22 ans, 13 % des femmes sont mères de famille monoparentale contre 2 % en métropole. La précocité des naissances à La Réunion s’explique notamment par le fait que l’arrivée d’un enfant confère un statut social à la jeune mère [Marie et al., 2011]. Toutefois, une jeune mère célibataire sur sept vit encore chez ses parents.




1.Posté par Rossi le 15/02/2022 12:57

Normal ils veulent vivre au crochet des parents plutôt que de se donner la peine de travailler.

2.Posté par Elise le 15/02/2022 13:34

les femmes créoles les appellent souvent des " ti coq" péi ! ils vivent chez leur maman, souvent en remplaçant le père et en assurant la loi (leur loi !!!)

3.Posté par Volcan le 15/02/2022 14:25

Au post 1 beaucoup de jeunes ont envie de prendre leur indépendance, faudrait t'il encore qu'il y ait du travail pour en trouver...

4.Posté par Volcan le 15/02/2022 14:27

Au post 1 je ne suis pas d'accord avec vous, ce n'est pas très valorisant de vivres aux crochets des parents. beaucoup de jeunes ont envie de prendre leur indépendance, faudrait t'il encore qu'il y ait du travail pour en trouver...

5.Posté par Grondin Dim le 15/02/2022 15:05

Les Réunionnaises y aiment bien tourne partout et faire plusieurs « Tests » c’est pour sa bona y sava plus bonne heure!
Alors que nous, nous préfère test les jeux vidéo plutôt et attendre la vraie âme sœur avant installer!

6.Posté par Veritas le 15/02/2022 16:57

Moi je connais un fonctionnaire 3500 euros par mois il est chez sa mère et et vie bien loue ses maisons il a dit de nos jours i nourri pu le ver avec femme la poin niveau lol 😂 😂 😂.
Pas mal le boug et li tourne fort 💪

7.Posté par Squid le 15/02/2022 20:33

On peut être autonome à 16ans?

8.Posté par Rossi le 15/02/2022 21:10

Posté 4
C est pas en restant sous le pied de bois fumant le zamal qu ils vont trouver un boulot.

9.Posté par holala le 16/02/2022 04:20

et pourquoi les jeunes femmes partent plus tôt ? elles sont monoparentales avec plusieurs enfants et les jeunes hommes n assument pas, normal non!

10.Posté par Ouais... le 16/02/2022 09:43

Poste 5, mauvaise expérience ?

11.Posté par Ouais... le 16/02/2022 09:44

Poste 9, vous avez raison, c est le cas de toute les reunionnaise et un pharos de plus.

12.Posté par menfin le 16/02/2022 11:46

Il faut bien payer les crédits à la conso..

13.Posté par Sspsn le 16/02/2022 12:55

"Volcan", le travail n'appartient a personne, lorsqu'il n'hésite pas, on se donne les moyens de le crée. Malheureusement, seul les gens courageux finissent par avancé peut importe d'où ils viennent. Vous savez maintenant dans quel camps vous êtes. : )

14.Posté par pierre le 16/02/2022 17:58

Je ne défent pas les jeunes mais beaucoup non pas de travail alors il sont obligé de rester chez papa maman peut être faire comme Macron traversé la route et vous trouverais un boulot mais sa ça m'étonnerais

15.Posté par YESS le 20/02/2022 13:23

Post 5 Grondin Dim :
Très bien dit,
Elles tournent beaucoup et se lancent dans des aventures sans réfléchir.

16.Posté par fiona le 22/02/2022 15:59

argent braguette

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes