MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

A "Girondin" (par Vieux Créole)


Je voudrais répondre dans cette rubrique à une question que vous m'avez posée le 02/10/15) sur l'expression "chapeau la paille" que j'avais utilisée... Mes explications risquant d'être un peu longues, je préfère répondre dans le courrier des lecteurs !

Par VIEUX CREOLE - Publié le Dimanche 4 Octobre 2015 à 15:38 | Lu 755 fois

Il faut se reporter aux 2 manifestaions organisées, il y a plusieurs mois, par Didier Robert et Mme Dindar.

A "Girondin"  (par Vieux Créole)
La 1ère a été organisée par nos Présidents des 2 grandes collectivités locales avec la présence de 15 Maires de l’île et 2.500 à 3.000 manifestants environ, la 2ème au "Lazaret" devant une dizaine ou douzaine de maires seulement (lieu où les nouveaux arrivants dans l'île, après 1848 -Indiens ,Chinois etc...- étaient soumis à "quarantaine" (mesure sanitaire ) avant d'être autorisés à s'installer à la Réunion...

Le chapeau la paille des esclaves et le Lazaret étaient "deux symboles forts" (dixit Mme Dindar) de la lutte que son collègue du Conseil Régional et elle menaient contre le 1er Ministre et le Président de la République ! Ils étaient "entrés en guerre", entrés en résistance" contre les deux dirigeants "qui nous méprisaient, préféraient les Antillais et les Bretons..." : ce sont des déclarations que j'ai lues dans la presse locale ! A croire que nous vivons toujours sous les mêmes régimes que du temps de l'esclavage ou de la période coloniale!!

Pour moi, c'étaient des outrances que ne justifiait pas leur opposition au pouvoir central !!! Je précise que nous n'étions plus, non plus, en 1959 -60 où d'énormes disparités sociales existaient ente DOM et la Métropole et des injustices flagrantes également !!!

Autres problèmes ! Vous savez certainement que des pays de l'Océan Indien et d'Afrique voient d'un "très mauvais œil" notre appartenance à la France et à l'UE... Je ne sais pas ce pas ce qui se trame dans les coulisses de la C.O.I. à Victoria, notamment... Je vous citerai la conclusion publiée par "un tiers-mondiste", "un progressiste Réunionnais", dans une revue connue des milieux "alter-mondialistes de l'Océan Indien "7 Lam' La Mer" du 19 Janvier 2014 sous un titre accrocheur "Vers un retour du colonialisme français à la COI... Lisez bien : "la démarche de Didier Robert et de Roland Robert est aussi un acte fort et significatif dans l'histoire des relations internationales contemporaines de l'île. Les deux exécutifs locaux (il s’agit du C.G. et du C.R. de 2014!) de sensibilités politiques différentes (??), s'unissent et parlent d'une même voix pour défendre les intérêts de la Réunion sur la csène internationale" !

Pour terminer, je dirais que je ne prête aucune arrière-pensée à une intention politicienne à des élus réunionnais qui nous représentent au sein de la C.O.I.. Mais ne sont-ils pas un peu naïfs face à des marxistes-léninistes habiles à manier des stratégies subtiles avec finasserie ???

J'aime mon Île et y suis très attaché ainsi qu'à sa population. Son devenir et celui de mes enfants/petits enfants, de ma famille et de tous mes compatriotes me préoccupe : c'est ce qui me motive depuis que je suis à la retraite...




1.Posté par kld le 04/10/2015 19:46

il y a de dangereux marxistes léninistes troskystes , le couteaux entre les dents à la COI , Ha bon ?

2.Posté par VIEUX CREOLE le 04/10/2015 22:48

Vous m'avez MAL LU KLD ! J'ai dit exactement ceci :" je vous citerai la conclusion publiée ( dans" 7 Lam 'La Mer") par un" tiers- mondiste ,"un progressiste Réunionnais" ( c'est un communiste Réunionnais : il se qualifie aussi par ce mot "progressiste"""comme beaucoup de ses camarades ). Généralement les communistes se proclament " marxistes-léninistes" (je ne parle pas "du citoyen lambda ordinaire"!) mais des leaders , des militants trés actifs ) :ils le disent en toute connaissance de cause ....J'ai aussi précisé que" je ne savais pas ce qui se passait dans les coulisses de la C.O.I " et ...que" je ne prêtais aucune arrière- pensée ou une intention politicienne (j'aurais dû ajouter quelconque) à nos Elus qui siègent dans cette Commission .. Je maintiens la suite " Mais ne sont-ils pas un peu naïfs, face... ...avec finasserie ?" Connaissez-vous bien " l'idéologie communiste" KLD ??? Moi si ! Et les consignes de Lénine et de Staline aux communistes du monde entier , les stratégies à utiliser pour arriver au pouvoir ET ESSAYER DE LE GARDER ...C'est pourquoi ; je me méfie des comportements ,des déclarations réitérées de" deux trois certains" , comme vous dites et de quelques"Elus de 1er plan de notre de notre Île : je suis VIGILANT -comme d'autres compatriotes qui connaissent bien la politique réunionnaise de ces 50 dernières années ! Chacun peut estimer , qu'il peut tranquillement être rassuré définitivement , sur l'Avenir de notre Département !!! Après tout on peut se dire: "c'est l"affaire des jeunes de demain"! Mais, " le vieux granmoune , que je suis, se dit quelquefois: "demain ne sera -t-il pas trop tard" ??

3.Posté par kld le 05/10/2015 10:07

oui , "vieux créoles" , je connais un peu l'idéologies marxiste et trotkyste ( il y a une différence subtile , mais là n'est pas le propos) et je ferais toujours la différence entre le militant de base et les caciques du parti qui , ds l'histoire des luttes ouvrières des 50 dernières années en France ( je mets à part les années Vergés Perreau Pradier Debré , locales) , caciques qui ont effectivement suivis la dictature de l'URSS jusqu'à Marchais ( en résumant). en tout état de cause , oui , restons vigilants .

4.Posté par GIRONDIN le 05/10/2015 10:08

« VIEUX CREOLE »
Merci beaucoup d’avoir pris le temps de ces explications.
J’avoue n’avoir pas compris à l’époque de ces 2 manifestations le rapport « symbolique » avec notre histoire, pour moi les choses étaient plus simples.
Pour la continuité, dans le JIR d’octobre 2014, Didier Robert, pour qui ce dispositif est une promesse de campagne de 2010, ne l'entend pas de cette oreille. Ce combat, servi sur un plateau, lui donne l'occasion de s'ériger en défenseur des intérêts réunionnais et en rassembleur.
Un éditorialiste Pei avait écrit une semaine avant cette manifestation du 17/10/14 : « Parce que nos chers gouvernants savent qu'on ne joue pas avec les Corses et qu'une telle mesure mettrait l'ile à feu et à sang. Alors qu'on peut tout se permettre avec les Réunionnais. Ils sont tellement gentils ……………..Et surtout, appelons à une grande manifestation devant les grilles de la Préfecture pour leur dire en masse : "Stop, ça suffit. Arrête abuse su le petit" !»

Tout était dit pour moi. Didier Robert a fait des promesses qui n’engageaient pas que lui, sans financement, sans limites, bref sans aucune evaluation comme à son habitude. Ne parlons pas de son amendement contre le RSMA pour financer cette continuité.

Quant à Mme Dindar elle a été et restera la 1ere responsable du drame de l’ARAST, laissant plusieurs personnes faire la grève de la faim pendant plusieurs semaines.

Des chapeaux et des bracelets "#LibertéEgalitéContinuité #» le mot fraternité a bien disparu!

Comme vous le dites très souvent, ce n'est que mon avis, je le reprends a mon compte.

Au plaisir de vous lire, longue vie à vous!

5.Posté par kld le 05/10/2015 10:32

Si je peux me permettre "vieux créoles" , une lecture qui n'est pas toute récente mais qui éclaire sur l'histoire d'une certaine "gauche" ds notre beau pays : Pierre Juquin : "Au tocritiques" , rien que le titre est prometteur , croyez moi.

6.Posté par kld le 05/10/2015 12:37

pardon , on dit "trotskiste " et non "trop de kyste " ou trotkyste, les lambertistes , autre obédience perdue d'une "certaine" gauche me pardonneront, lol.

7.Posté par @ GIRONDIN le 06/10/2015 12:19

Informez-vous bien, Didier Robert n'a jamais toucher à l'amendement du RSMA ! Apprenez à lire !

8.Posté par GIRONDIN le 06/10/2015 15:00

7.Posté par @ GIRONDIN
Je n'ai pas écrit qu'il a touché à l'amendement du RSMA, il en est à l'origine et l'a revendiqué pour payer des billets pour bat carré.
C'est bien de savoir lire mais il faut comprendre ce qui est écrit, je me suis renseigné:

L'amendement n° II–108 rectifié, présenté par M. D. Robert, au nom de la commission des affaires sociales, est ainsi libellé :
Modifier ainsi les crédits des programmes :
La parole est à M. Didier Robert, rapporteur pour avis.

M. Didier Robert, rapporteur pour avis de la commission des affaires sociales. Il s’agit, par cet amendement, de rétablir les crédits de l’action relative à la continuité territoriale à la hauteur de ceux qui avaient été ouverts en lois de finances initiales pour 2013 et 2014, soit 51 millions d’euros.
Je considère que la baisse de crédits de 10 millions d’euros qui nous est proposée par le Gouvernement n’est pas acceptable………………………
L’amendement que je vous propose est un amendement minimal ………………….
Les transferts de crédits seraient opérés depuis l’action consacrée au SMA, et je comprends bien que cela puisse faire débat. Je n’ai malheureusement pas d’autre choix du fait de la construction de la maquette budgétaire et des règles de la LOLF, la loi organique relative aux lois de finances.…………………………………..

La solution que je propose n’est certes pas optimale, mais je pense que nous n’avons pas d’autre choix si nous voulons préserver pour l’année à venir le dispositif de continuité territoriale, qui est essentiel pour garantir la cohésion nationale entre les territoires de la République sans remettre en cause les fondamentaux du SMA.

M. le président. Quel est l’avis de la commission ?

M. Georges Patient, rapporteur spécial. La commission des finances n’a pas pu statuer sur cet amendement. Toutefois, à titre personnel, j’émets bien sûr un avis défavorable, d’autant plus que cet amendement est gagé sur les crédits du SMA, comme M. Robert l’a dit lui-même.
Or il est clair que toucher à 10 millions d’euros de crédits d’investissement du SMA nuirait à l’efficacité de celui-ci et, surtout, à son action en faveur des nombreux jeunes ultramarins qui ont la chance de pouvoir bénéficier de cet outil, qui, comme je l’ai souligné lors de mon intervention, était jusqu’à présent loué sur toutes les travées du Sénat, de droite comme de gauche.
C’est pourquoi j’ai quelque peine à comprendre la position de M. Robert. Mais peut-être s’agit-il d’un amendement d’appel, quand on sait que les jeunes Réunionnais sont sans doute les plus nombreux à bénéficier de ce dispositif.

M. le président. Quel est l’avis du Gouvernement ?

Mme George Pau-Langevin, ministre. Bien évidemment, cet amendement ne me semble pas du tout correspondre aux besoins des outre-mer.
Encore une fois, le problème majeur des jeunes dans les outre-mer, et les outre-mer en général, c’est le chômage, l’accès à l’emploi. C’est la raison pour laquelle nous avons obtenu de maintenir les budgets de la mission « Outre-mer » en axant notamment l’effort sur cette priorité qu’est la lutte pour l’emploi, mais aussi pour le logement décent.
Aussi, je ne comprends vraiment pas qu’un élu d’un département comme La Réunion, où le taux de chômage des jeunes atteint quasiment 60 %, puisse proposer de diminuer les crédits du SMA. Très franchement, cela m’échappe…
Je comprends qu’il est sans doute agréable ou souhaitable que les familles puissent aller en métropole plus souvent, mais il est incompréhensible de privilégier une telle option par rapport à la possibilité pour les jeunes de se former.
Par conséquent, et compte tenu de la proposition de M. Magras de constituer un groupe de travail sur la question, je ne peux que vous inviter à retirer cet amendement, monsieur Robert, parce que je considère véritablement qu’il nuit à l’image des outre-mer et qu’il va à l’encontre des préoccupations des populations d’outre-mer.
Je suis sûr, en effet, que leur préoccupation principale n’est pas de se rendre en métropole tous les ans. D’ailleurs, dans la réalité, on constate que les familles les plus modestes ne peuvent pas partir (Mme Maryvonne Blondin opine.), ou qu’elles partent au plus tous les trois ou quatre ans. Parmi les gens qui avaient manifesté devant la préfecture de La Réunion, il y avait une dame très convaincue qui disait : « Moi, je ne suis jamais allée en métropole, mais j’aimerais avoir la possibilité d’y aller chaque année ». Aujourd’hui, seules peuvent aller en métropole chaque année les personnes disposant de revenus suffisamment importants pour apporter le complément nécessaire.
Pour toutes ces raisons, je crois que ce dispositif n’est pas satisfaisant. Il faut qu’on y retravaille. C’était déjà la demande que formulait la CNEPEOM quand elle l’a analysé.
Pour notre image collective, il serait à mon sens préférable de retirer cet amendement.
M. le président.

Monsieur le rapporteur pour avis, l'amendement n° II–108 rectifié est-il maintenu ?

M. Didier Robert, rapporteur pour avis. Pour ma part, je ne peux en aucun cas envisager de retirer cet amendement. Il n’y a aucune opposition à faire aujourd’hui entre le dispositif de continuité territoriale et tout ce qui peut être consacré à la formation professionnelle.
Vous savez très bien, madame la ministre, que, dans les différents territoires, les régions interviennent déjà, lourdement.

M. le président. Je vais mettre aux voix l'amendement n° II-108 rectifié. (MM. Jacques Gillot et Michel Magras demandent la parole.) Je ne puis vous donner la parole en cet instant.

M. Jacques Gillot. Monsieur le président, je peux m’exprimer dans le cadre d’un rappel au règlement, si vous le voulez.

M. le président. Je mets aux voix l'amendement n° II-108 rectifié.

M. Michel Vergoz. C’est vraiment décevant !

M. Jacques Gillot. Encore une fois, l’outre-mer a tort !

M. le président. J'ai été saisi d'une demande de scrutin public émanant du groupe UMP.
Je rappelle que l'avis du Gouvernement est défavorable.

Il va être procédé au scrutin dans les conditions fixées par l'article 56 du règlement.

Le scrutin est ouvert.
(Le scrutin a lieu.)
M. le président. Personne ne demande plus à voter ?…
Le scrutin est clos.
J'invite Mmes et MM. les secrétaires à procéder au dépouillement du scrutin.
(Il est procédé au dépouillement du scrutin.)
M. le président. Voici le résultat du scrutin n° 47 :
Nombre de votants 341
Nombre de suffrages exprimés 338
Pour l’adoption 185
Contre 153
Le Sénat a adopté.

La parole est à Mme la ministre.
Mme George Pau-Langevin, ministre. Je considère que l’adoption de cet amendement, contrairement au souhait de la grande majorité des parlementaires des outre-mer, à l’avis de la commission et à la suggestion du président de la délégation sénatoriale à l’outre-mer, dénature le budget que nous vous avions présenté. Par conséquent, je demande le rejet des crédits de la mission « Outre-mer ».

M. le président. Nous allons procéder au vote des crédits de la mission « Outre-mer », figurant à l’état B.
Je n’ai été saisi d’aucune demande d’explication de vote avant l’expiration du délai limite.
Je mets aux voix les crédits de la mission « Outre-mer », modifiés.
J'ai été saisi d'une demande de scrutin public émanant du groupe UMP.
Je rappelle que l’avis du Gouvernement est défavorable.
Il va être procédé au scrutin dans les conditions fixées par l'article 56 du règlement.

Le scrutin est ouvert.
(Le scrutin a lieu.)

M. le président. Personne ne demande plus à voter ?…

Le scrutin est clos.

J'invite Mmes et MM. les secrétaires à procéder au dépouillement du scrutin.
(Il est procédé au dépouillement du scrutin.)

M. le président. Voici le résultat du scrutin n° 48 :
Nombre de votants 341
Nombre de suffrages exprimés 340
Pour l’adoption 185
Contre 155
Le Sénat a adopté.

Madame la ministre, mes chers collègues, je vous propose d’achever l’examen des crédits de la mission « Outre-mer » avant le dîner, c’est-à-dire à vingt heures trente au plus tard.
J’appelle en discussion les articles 57 et 57 bis, qui sont rattachés pour leur examen aux crédits de la mission « Outre-mer ».

+

« « « « « « « …… Le 28 novembre dernier au Sénat, les Sénateurs UMP et UDI ont adopté, avec l'amendement que j'ai présenté, un budget qui permet à la fois de maintenir la continuité territoriale ………..intégrant les arbitrages de l’État à l'Assemblée Nationale d'une part, et la prise en compte des 10 M€ affectés à la continuité territoriale d'autre part……. ;

Je rappelle encore que cette diminution de 10 M€ …………………… » » » » » »
Didier ROBERT
Président du Conseil Régional de La Réunion,
Sénateur de La Réunion

Mardi 2 Décembre 2014

+

J-P Virapoullé: "Hors de question de sacrifier le SMA pour une pseudo continuité territoriale"

Après l'annonce du président de la Région Réunion de sauver le dispositif de continuité territoriale au détriment du SMA, Jean-Paul Virapoullé crie sa désapprobation vis-à-vis de l'amendement déposé par Didier Robert.

Il rappelle que "le Service Militaire Adapté (le SMA) créé par Michel Debré constitue un organisme d'éducation, de formation, de réinsertion professionnelle de premier plan". Pour lui, "le SMA de la Réunion a permis a des milliers de jeunes Réunionnais d'obtenir une place dans la société".

Jean-Paul Virapoullé s'oppose farouchement à l'idée d'une baisse des crédits sur ce secteur: "Il est hors de question de sacrifier le SMA pour une pseudo continuité territoriale. D'autres solutions existent, à la Région de trouver les économies, tels que le Carnaval des Seychelles, le tonneau de Danaïde que représente l'IRT, dont les gaspillages de plus de 20 millions d'euros par an ont pour conséquence une baisse constante de la fréquentation Touristique au cours de ces dernières années".

Le maire de Saint-André demande "au pouvoir public de ne pas amputer le financement du SMA dont nous avons tant besoin".

Mardi 2 Décembre 2014 – zinfo

9.Posté par @ GIRONDIN le 06/10/2015 15:55

Et où voyez-vous écris RSMA ?

10.Posté par GIRONDIN le 06/10/2015 19:54 (depuis mobile)

7-9. @ GIRONDIN

Didier Robert a toucher à l''amendement du RSMA , où c''est écrit?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes