Océan Indien

A Abidjan, le projet mauricien pour la Francophonie retient l'attention

Samedi 16 Août 2014 - 09:47

A Abidjan, le projet mauricien pour la Francophonie retient l'attention
Le ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire, Maurice Bandaman, a reçu ce 14 août le candidat mauricien à la Francophonie, Jean Claude de l'Estrac.

Le ministre ivoirien s'est montré particulièrement intéressé par le projet de Jean Claude de l'Estrac qui souhaite ajouter au magistère d'influence culturelle et politique de la Francophonie une dimension économique. Comme à Dakar, cette vision en faveur d'une Afrique productrice et industrialisée, pourvoyeuse d'emplois pour la jeunesse a marqué les esprits sur les bords de la lagune Ebrié.

Maurice Bandaman et Jean Claude de l'Estrac ont également discuté des relations de longue date entre Abidjan et Port-Louis, notamment dans le secteur sucrier. En outre, une délégation du Centre ivoirien de promotion de l'investissement et d'opérateurs économiques ivoiriens se rendra prochainement à Maurice.

En l'absence du ministre Charles Koffi Diby, Jean Claude de l'Estrac a également été reçu par Ly Djérou, Secrétaire général adjoint du ministère des Affaires étrangères.

Preuve de l'intérêt que suscite la candidature mauricienne, Amara Essy, ancien chef de la diplomatie ivoirienne et ancien Secrétaire général de l'Organisation de l'unité africaine puis président intérimaire de la Commission de l'Union africaine, a souhaité rencontrer le candidat mauricien pour lui indiquer son soutien.
Lu 797 fois



1.Posté par jean Jouhis le 16/08/2014 19:08

quand a moriss on dit " UN millier de spectateurs EST.."
alors qu'en Phrenssè quauraiqueteux ( français correct) on dit " SONT" !!
on va confier a ces gens là dont la langue officielle est le british le soin de nous donner des leçons !!

2.Posté par kafir le 16/08/2014 21:29

Une bonne opportunité pour Maurice et l'océan indien !

kafir

3.Posté par kafir le 16/08/2014 21:29

Une bonne opportunité pour Maurice et l'océan indien !

kafir

4.Posté par Calamité Jane le 17/08/2014 08:06

Espérons que ća ne ne se passera pas comme avec la France .en mettant Maurice dehors ,Devoir de mémoire ..

5.Posté par zot le 17/08/2014 12:01

ça bouge à Mauice : toujours en mouvement!

6.Posté par justdubnsens le 17/08/2014 13:06

@post1. Pas tout à fait d'accord avec vous puisque "un millier de spectateurs" est un groupe nominal. L'accord se fait selon que l'on considère la collectivité comme formant essentiellement un ensemble, le verbe se met au singulier
ou
que l'on considère la collectivité en détail, dans sa pluralité d'êtres ou d'objets, le verbe se met au pluriel.
cordialement

7.Posté par A mon avis le 17/08/2014 13:59

@1 Jean Jouhis : les Mauriciens parlent couramment au moins deux langues en plus du kréol. Je doute qu'on puisse en dire autant des Réunionnais (et des Français en général).
Au lieu de vouloir leur donner des leçons de français, (dans une vaine tentative de faire de l'humour), il serait plus judicieux d'apprécier leur volonté de promouvoir la francophonie !

@2 : c'est aussi une bonne opportunité pour la francophonie !

8.Posté par KLOD le 17/08/2014 15:33

Bravo à 7 !!!! j'ai voulu le dire , mais fatigué en ce moment ....

9.Posté par KLOD le 17/08/2014 15:46

le post 7 pose un problème encore nié sur mon ile . N'importe quel sociologue ( ce que je ne suis pas) sait que nier un contexte culturel créolophone entraine pour certains ( certes la grande excuse c'est que cela ne concerne pas tout le monde ) le rejet du système éducatif . La réunion est spécialisé dans ce genre de négation ( longue histoire ..) qu'en on voit sur d'autres iles créolophones , que la majorité de la population est plus à l'aise pour s'exprimer et maitriser les langues étrangères , on peut se poser des questions. Ce n'est pas un positionnement de gauche ou de droite ( autant le dire pour les esprits chagrins ) mais juste du bon sens , il me semble.

10.Posté par jean Jouhis le 17/08/2014 22:16

post 6
allez le dire aux eminents academiciens !

11.Posté par polo974 le 18/08/2014 13:42

La francophonie du coin (hormis biens sûr les DOMs) va se resserrer pour contrecarrer les vues de la France sur les zee du Canal du Mozambique...

(Marrant le statut du français et de l'anglais à Maurice, mais au moins, ça leur donne un avantage linguistique)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues