MENU ZINFOS
Social

A 15h45 : Des casseurs s'en prennent au Score Chaudron


Par Melanie Roddier - Publié le Mardi 10 Mars 2009 à 15:47 | Lu 1759 fois

A 15h45 : Des casseurs s'en prennent au Score Chaudron
C'est désormais du côté du quartier du Chaudron que les forces de l'ordre poursuivent des fauteurs de troubles. Un attroupement de manifestants s'est positionné devant le Jumbo Score du Chaudron.
A 15h50, des galets ont été envoyés dans les vitrines du magasin, malgré la présence d'habitants du Chaudron qui ont essayé de les en dissuader. Ils ont tenté de convaincre les manifestants extérieurs de venir casser et piller des magasins de leur quartier, mais sans être entendus.




1.Posté par Logique le 10/03/2009 16:09

Effet de meute...
J'ai toujours pensé que le QI d'un groupe est inversement proportionnel au nombre de ses membres.

A ceux qui ont l'intention "durcir" ou de "laisser pourrir", vous assistez au prélude de votre oeuvre.


2.Posté par Trouillomètre au maximum le 10/03/2009 16:08

A l'époque de la révolution du Chaudron un cinéma avait été brûlé. Il appartenait pourtant à un des amis des organisateurs de cette révolution ... (comme quoi il faut mieux organiser les choses ...)
Maintenant, il n'y a plus de cinéma ...
Laissez les brûler ce magasin !
Ils iront faire leurs courses ensuite chez Fauchon et Hédiard (comme certains des meneurs syndicaux qui prennent les Boeing et Airbus pour arroser les plantes de leurs appartements parisiens).

3.Posté par Chaudronnaise le 10/03/2009 16:36

où est la vidéo?????

4.Posté par yac du sud le 10/03/2009 16:51

C'est désormais du côté du quartier du Chaudron que les forces de l'ordre poursuivent des fauteurs de troubles. Un attroupement de manifestants s'est positionné devant le Jumbo Score du Chaudron.

!!!! plutot un attroupement de"caniards" !!!!!

5.Posté par Gros Louis le 10/03/2009 17:17

Camile Sudre peut se racheter en intervenant auprès des manifestants du Chaudron. Il pourrait ainsi bénéficier du pardon de ceux qui sont morts lors de la manifestation en faveur de sa télé poubelle! On est en plein mois de carême, Camille. C'est le moment de demander pardon. Après il sera trop tard.

6.Posté par step974 le 10/03/2009 17:24

J'appelle au préfet, responsable d'état de la sécurité des biens et des personnes, de faire en sorte de dissuader ces jeunes casseurs en les éparpillant à coups de gaz lacrymogène, de les matraquer et de les interpeller pour bien leur signifier que la grève du COSPAR n'est un prétexte à leurs actes de délinquance.

7.Posté par Chaudronnaise le 10/03/2009 17:46

attroupement de kaniar, parce que les syndicats la joué astucieux, fouttent la merde mais en se lavant les mains, cété pas dans le chodron fallait aller mais vers la zone où néna les plus gros zozo (...) entre autre qui ouvre micro société pour baize la gueule salarié (...)

8.Posté par franck974 le 10/03/2009 18:13

vive les kaniards

où sont les élus et notamment celui du chaudron ???

9.Posté par alysée le 10/03/2009 18:28

Après avoir écoutée une radio (non pas freedom), il apparait que les casseurs ne seraient pas du chaudron, les habitants essayent de protéger leur quartier ce que je ne comprends pas c'est pourquoi finir la manif ds ce quartier ? Pourquoi ne pas avoir demandé aux manifestants de se disperser au barachois? C'est une allumette?.....

10.Posté par DJANGO le 10/03/2009 18:55

ça doit rappeler à certain les événements du Chaudron avec 9 morts...et radio freedom qui continue d'exciter les gens....n'y a t'il donc personne ici pour faire respecter la loi?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes