Revenir à la rubrique : Communiqué

9 juillet : Patrick Lebreton s’attaque au gouvernement

Alors que pour la 4e fois, la proposition de loi visant au repos dominical a été inscrite à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale, Patrick LEBRETON dénonce la volonté du gouvernement de vouloir faire passer en force un texte à un moment où les Réunionnais touchés par la crise, le chômage et l'érosion de leur pouvoir d'achat attendent de vraies réponses.

Ecrit par Melanie Roddier – le jeudi 09 juillet 2009 à 17H58

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

    Contrairement aux idées reçues il convient de rappeler que la France apparaît dans le trio de tête des pays européens qui travaillent le plus le week-end avec un taux de salariés travaillant habituellement le dimanche de 13,6 % du total des actifs (13,5 % en Europe). On peut donc légitimement douter de l’efficacité d’un tel dispositif.

    Par conséquent, rien ne justifie l’obstination du gouvernement à accroître la charge  de travail dominical des Français. La crise et le chômage ne peuvent être invoqués. Les arguments économiques sont plus que légers et les arguments sociaux sont à relativiser.
    Patrick LEBRETON déplore que l’UMP ait profondément ignoré l’impact sociétal négatif de ce texte de loi. En effet, rien n’a été pensé dans ce texte pour les femmes seules, les familles recomposées … Le dimanche, en plus d’être le jour du culte catholique, est une journée indispensable d’équilibre des modes de vie et des familles à l’heure où ces valeurs sont ébranlées.

    Patrick LEBRETON estime qu’on ne peut pas faire croire à la population que cette mesure sera bénéfique à l’emploi.
    Bien au contraire l’avantage de concurrence octroyé à la grande distribution menace 100 000 emplois de disparition dans le commerce de proximité tandis que les créations d’emplois sont estimées au mieux à 8000 postes.
    Cette loi met donc à mal les petits commerces et traduit une dérive consumériste.
 
    En outre, Patrick LEBRETON dénonce la pression supplémentaire que ce texte mettra sur les travailleurs. Personne n’aura la naïve illusion de croire qu’un refus, même légal et motivé, de travailler le dimanche n’entraînera jamais de discrimination à l’embauche ou à la promotion.

    Pour Patrick LEBRETON, c’est donc un modèle de société qui est péril. Les traditions et les valeurs familiales ne peuvent être sacrifiées sur l’autel de la consommation à outrance.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique