MENU ZINFOS

87 nouveaux cas de dengue dans l’île : Saint-Paul se mobilise

Jeudi 26 Juillet 2018

L’épidémie ne faiblit pas à La Réunion. La préfecture et l’Agence régionale de Santé Océan indien (ARS-OI) annoncent que 87 cas de dengue ont été diagnostiqués dans plusieurs zones de l’île, du 9 au 15 juillet 2018.

La mobilisation continue également dans la ville de Saint-Paul avec l’opération « Vide Fond de Cour »  organisée ce vendredi 27 juillet dans le quartier de Plateau Caillou.

Objectif de ce porte-à-porte, piloté par la commune, le Territoire de la Côte Ouest (TCO) et l’ARS : débarrassez les cours des encombrants. De véritables nids à moustiques. Les habitants ont déjà été invités à participer à cette collecte de déchets volumineux. Meubles, ferrailles, robinetterie, lavabos, gros morceaux de plastique, vitrage, vélos, tapis, gros ustensiles de cuisine…

Le but principal reste d’éliminer le maximum de gîtes larvaires. Un bon geste à adopter notamment en raison des derniers chiffres de l’épidémie, publiés dans un communiqué par la préfecture et l’ARS, ce mardi 24 juillet 2018 . 


Du 9 au 15 juillet, 87 cas de dengue ont été diagnostiqués et sont répartis dans les zones suivantes :

Dans l’Ouest : Bois de Nèfles et La Plaine (12 cas), Saint-Paul, Gare routière et Étang (9 cas), Le Port (15 cas), La Possession (7 cas), Saint-Gilles-les-Bains (3 cas), Saint-Leu (5 cas), Saint-Gilles-les-Hauts (4 cas), Les Trois-Bassins (4 cas), La Saline (2 cas), Le Guillaume (3 cas).
Dans le Sud : Ravine des Cabris (2 cas), Saint-Pierre (1 cas), Étang-Salé (2 cas), Saint-Louis (7 cas), Le Tampon (1 cas), Saint-Joseph (2 cas), Les Avirons (1 cas), Saint-Philippe (2 cas).
Dans le Nord : La Montagne (1 cas), Sainte-Clotilde (1 cas), Saint-Denis ville (2 cas)

En 2018, les cas signalés résidaient majoritairement dans l’ouest (Saint Paul, Le Port, La Possession et Saint-Leu) et dans le sud (Saint-Pierre). Depuis le début de l’année 2018, 6 261 cas de dengue ont été confirmés (dont 5 importés de Polynésie, du Brésil et de Thaïlande).

Les cas déclarés continuent à baisser mais l’épidémie se maintient toujours et se diffuse sur l’île et ce, malgré le début d’hiver austral.
Comment se protéger de la dengue ?

Pour que l’action de l’ensemble des acteurs (ARS Océan Indien, communes, intercommunalités, SDIS, RSMA…) soit pleinement efficace, la mobilisation de la population est indispensable. Les petits gestes au quotidien menés par chacun contribuent activement à limiter la diffusion de la maladie.

Les autorités sanitaires rappelent les recommandations en vigueur à appliquer par tous : notamment après les pluies, éliminer les gîtes larvaires en vidant tout ce qui peut contenir de l’eau, se protéger et protéger son entourage contre les piqûres de moustiques, particulièrement durant cette période de vancances qui favorisent les déplacements dans l’île. Il faut éliminer et jeter tout ce qui peut contenir de l’eau pour empêcher les larves de se reproduire.

Se protéger des piqûres de moustiques :
  • Utiliser des répulsifs et des vêtements imprégnés d’insecticides.
  • Porter des vêtements clairs et couvrants (manches longues, pantalons, chaussures fermées).
  • Utiliser une moustiquaire pour les nourrissons et les personnes alitées en journée.
  • Dans les habitations : utiliser des diffuseurs électriques, moustiquaires aux fenêtres…
Recommandations sur l’utilisation des répulsifs

Les répulsifs cutanés sont composés d’une substance active qui éloigne les insectes sans les tuer et sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes.
  • Appliquer le matin et le soir (périodes d’activité maximum des moustiques)
  • Renouveler l’application après une baignade
  • En cas d’utilisation de crème solaire : appliquer la crème solaire avant le répulsif (délai d’au moins 20 minutes entre la crème et le répulsif)
  • Durée de la protection : de 4 à 8 heures selon la nature et la concentration de la substance active ainsi que des conditions d’utilisation (température et humidité ambiantes…)
  • Ne pas appliquer sur les muqueuses ou sur des lésions cutanées
  • Pour les enfants: l’application ne doit pas être faite sur les mains
  • Pour les femmes allaitantes : veiller à la non application du répulsif au niveau du sein, lavage des mains avant la mise au sein
Au total depuis le début de l’année 2018, on enregistre :
  • 131 hospitalisations pour dengue
  • 410 passages aux urgences
  • un décès évalué comme indirectement lié à la dengue


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes