MENU ZINFOS
Social

8 mars - Julie Legros : "Il reste encore du chemin à faire pour arriver à l'égalité"


Elles sont huit, huit femmes qui n’ont pas hésité à prendre la parole. Porter leurs pierres à l’édifice de la journée internationale des droits de la femme à La Réunion. Elles n’ont pas atteint la quarantaine (pour plusieurs d’entre elles) et leur seul objectif : s’investir pour les autres. Rien que pour cela, elles méritaient une mise en lumière sur les multiples facettes de leurs activités… publiques. Et que pensent-elles de cette journée symbolique qui se désoriente vers une « fête de la femme » et dont la dynamique commerciale semble vouloir s’emparer ? Et l’égalité des sexes ? Et la cause des femmes ? comment les vivent-elles au quotidien ?

Raphaëlle Antou, Cyndi Barret, Julianna M’Doihama, Jeanne Hoareau, Christine Lebon Margot Léger, Julie Legros, Sarah Salah Aly, (par ordre alphabétique) ont répondu aux questions de zinfos974 tout au long de la semaine.

Par G. Aho - Publié le Mercredi 3 Mars 2021 à 14:01 | Lu 4005 fois

 Julie Legros est la jeune réunionnaise qui fait bouger les femmes de La Réunion et d’ailleurs. « J’ai plusieurs milliers de femmes qui me suivent sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Je prodigue des cours pour garder la forme. Les femmes représentent la majorité de mes abonnés ».

Et le palmarès de sa jeune vie pourrait faire rougir (ou enrager) bon nombre d’amateurs voire de professionnels de sports de combat. Jugez-en vous-même en vous rendant sur son site : https://www.julielegros.com/votre-coach/

Boxe thaï Vice-championne de la Réunion en 2008 - Boxe thaï Championne de la Réunion en 2009 - Championne des Open de France à Albertville en 2013 - Full contact (combat en classe B semi-professionnel) - Krav maga, jujitsu brésilien, boxe anglaise (assaut technique) - Culturisme (Athlète IFBB France (international fédération of bodybuilders) -  Championne de la Réunion de Bikini fitness Over All 2014 - Championne de France Over All 2015 - 5ème au Championnat d’Europe 2015 - 14ème/35 pour le Championnat du Monde en 2016

Une liste qu’il était nécessaire de publier puisque Julie Legros ne s’en vante pas pour un sou lors de son interview, « c’est une passion qui m’accompagne depuis mon enfance ». Et cette passion l’emmène jusqu’en Savoie, en Bretagne pour son métier de gendarme « je souhaitais une activité alliant l’écoute sans le côté répressif, la sécurité et le sport ». Au bout de quatre ans, constatant que ses compétitions l’entrainent dans un univers qu’elle affectionne, elle décide de se reconvertir en coach sportif. Une reconversion réussie aux vues de ses milliers d’abonnés…Sa silhouette musclée ne lui a pas fait que des amis (voir article sur zinfos https://www.zinfos974.com/Cyber-Harcelement-Julie-Legros-victime-d-insultes-sexistes-sur-Facebook_a156478.html).

Des insultes, des menaces, un cyberharcèlement qu’elle a su gérer grâce avec l’aide du CEVIF (CEVIF - Collectif pour l'élimination des violences intrafamiliales). « J’étais complètement désarmée face à une telle violence. Je n’avais jamais imaginé que les hommes (à 99%) derrière un écran pouvaient avoir une mentalité aussi obscène et brutale. Aujourd’hui, je sais faire la part des choses ».

Une épreuve qui lui a permis de mieux appréhender l’image d’une femme libre. « A travers mes diverses lectures, j’ai retenu une phrase de Simone de Beauvoir qui est la suivante : “Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité. Mais je ne mets pas tous les hommes dans le même panier » affirme-t-elle.

Le 8 mars : journée internationale des droits de la femme ? « Quand bien même notre pays, la France bénéficie d’une progression honorable sur ces dernières décennies, le droit des femmes n’est malheureusement pas universel ! Des inégalités persistent. Il y a encore beaucoup à faire ailleurs : comme le droit de voter, le droit de voyager, le droit de d’avorter ou encore le droit de s’émanciper. Cela montre qu’il reste encore du chemin ! J'ai le sentiment que les choses évoluent et que nous avons cette chance de pouvoir nous exprimer, d’être aidées et accompagnées. Un engagement que beaucoup d’associations sur l’Ile mettent en œuvre afin d’informer les femmes en danger. Comme dirait une expression créole : « tien bon larg pa ».




1.Posté par Isnelle le 07/03/2021 09:38

Journée Internationale de la Femmes mais cela doit être tous les jours à tout moment que la femme soit célébrer. De quelle manière ? Par le respect, surtout en ces temps qui courent. La veille de Noël dernier, notre site préféré à fait sa Une avec un fait divers retentissant, une affaire de mœurs, une plainte pour harcèlement moral et sexuel concernant un hait personnage de l'île Yves Etheve chef d'entreprise et président du football reunionnais depuis 40 ans. Qui s'en est offusqué ? Nos politiques, des associations féministes, des hommes ou des femmes connus ? Personne, aucun geste de compassion, aucune solidarité. Même quand les journalistes de l' Equipe nous livre son enquête repris par d'autres journaux locaux nous apprend que 2 autres ex-employées se disent elles aussi des victimes de ce patron indignes. Même madame Huguette Bello qui s'est construit sa notoriété sur les causes des femmes reunionnaises avec son association UFR ne dit aucun mot. Motus bouche cousu. Ne parlons des sorties infectés mediatique (facebook) des maires de Saint Louis et Saint Denis en compagnie de ce Monsieur. Ce monsieur est présumé innocent tant que la justice n'a pas statué mais il y a un moment il faut choisir ses fréquentations , surtout qu'une nouvelle plainte avec agressions sexelles à été déposée. C'est dans ces moments là que ces femmes ont besoin du soutien dans leurs luttes pour faire émerger la vérité face à un personnage influent.

2.Posté par spartacus974 le 07/03/2021 10:36

C'est vrai que Simone de Beauvoir est un exemple de moralité.....
Avec de tels étendards,pas certain que le message soit clair.Simone de Beauvoir servait de rabatteuse pour Jean Paul Sartre
source:https://www.lemonde.fr/livres/article/2010/04/14/beauvoir-and-sartre-les-amants-terribles_708685_3260.html

3.Posté par cheche le 07/03/2021 11:02

Il ne faut pas oublier que le Grand de Gaulle avait donner le droit de vote aux femmes en 1944,qu"il avait bien plus tard autoriser les femmes a detenir un chequier...et que la pilule (neuwirth) c'est lui aussi....Il n'etait pas si macho que ça!!les femmes peuvent lui dire merci et tante Yvonne aussi qui avait fait pression..

4.Posté par hardcore le 07/03/2021 11:22

Elle assure et bravo vraiment pour sa reconversion.

5.Posté par justedubonsens le 07/03/2021 11:36

TAK maire du Tampon ne s'en pas ému puisqu'il vient de donner le nom de ce triste sir à une rue au prétexte qu'il aurait bcp fait pour le foot. Quel exploit !.

6.Posté par Aïl landeur le 07/03/2021 11:59

journee internationale des hommes.. c pour quand ??

7.Posté par A mon avis le 07/03/2021 12:32

@ 3.Posté par cheche
C'est pas faux ! ...

8.Posté par Kayam 🖊 le 07/03/2021 12:55

Toutes les femmes contribuent à leur manière à apporter une petite pierre à l'édifice dans cette société mais les objectifs (caméras) sont le plus souvent dirigés vers les mêmes. C'est dommage ! Il y en a qui ont autant de mérite mais elles passent inaperçues...encore le mot préférence qui joue ☹️

Avant d'avoir été femme, nous étions des petites filles qui ont grandi sous l'autorité de la domination patriarcale et mâle car cela était "naturel". Situation bien + ressentie par nos mères et transmise à leurs filles. En fait, la société de pas très loin a fait de l'homme le chef et la femme, cette épouse et maman n'a eu que le rôle secondaire alors qu'elle peut être autant forte moralement ; il est sûr que c'est l'enveloppe physique qui a fait que l'homme est le + fort mais combien d'hommes se sont reposés sur leurs compagnes, leurs "gardien la flam" ?

De notre génération et aujourd'hui les rôles sont de mieux en mieux partagés : les hommes s'intéressent à changer la couche du bébé, ils font le ménage, le repassage et acceptent que les femmes aient un travail, qu'elles soient indépendantes, qu'elles soient des candidates à des élections politiques, cheffes d'entreprise... en gros qu'elles ne soient plus cantonnées à un rôle de "la femme doit rester à la maison pour faire le ménage et s'occuper des enfants". L'on peut se féliciter de ces avancées vers de meilleures considérations féminines et en même temps, dans la tête de beaucoup d'hommes la tradition que c'est l'homme qui commande est restée définitivement ancrée ! C'est dommage aussi.

Il y a beaucoup à dire et selon les ressentis de chacune, leur propre vie, leurs attentes : nulle n'est logée à la même enseigne.
Là où est sourire sur des visages, yeux maquillés et brillants ; ailleurs c'est corps violenté, marqué par des traces et œil au beurre noir
Là où est marque de force, ailleurs c'est signe de faiblesse
Là où est explosion de facilité, ailleurs c'est profusion de difficultés
Là où est partage, ailleurs c'est solitude
Là où est bavardage incessant, ailleurs c'est silence imposé
Là où est bonheur et amour, ailleurs c'est peine et souffrance
Là où est liberté, ailleurs c'est privation
Et la liste est encore très longue.

En quoi les interventions de femmes connues et toujours mises sous les lumières sont considérées comme les plus importantes et les mieux structurées...par rapport à celles qui sont mises en retrait et qui œuvrent malgré tout de très belles façons ? Je n'aime pas cette préférence.

P.S : J'ai également un nom de famille qui commence par M' et je peux vous dire que :
1- non seulement j'insiste pour que le M soit bien distinct à la prononciation ; et je reprends à plusieurs fois la personne à qui j'ai à faire. Une identité vaut très très chère !
2- dans votre article concernant le nom M'Doihoma, il n'est pas classé par ordre alphabétique
3- dans le milieu professionnel, faisant du classement tous les jours, tous les noms qui commencent par M' je les classe à la lettre M et non à la 2è lettre qui suit l'apostrophe.

M... n'est-elle pas la meilleure lettre de l'alphabet ? sauf qu'elle côtoie de trop près le-la N ! 🧐😜😊

9.Posté par A mon avis le 07/03/2021 16:21

8.Posté par Kayam 🖊

Excellente remarque sur la proximité de "M" et "N" !

Ne dit-on pas que " La haine est bien souvent la fille d’un amour excessif. " (Sylvain Maréchal, Le dictionnaire d’amour, 1788)

10.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 07/03/2021 16:35

À Post. 1 - Isnelle:

*L'UFR n'est PAS l'association de Bello !

*L'UFR a été créée - en 1958 - par Isnelle Amelin.

*Huguette n'est que le "Coucou parasiteur de nid" de l'UFR;

*Tout simplement !

11.Posté par Jean Bernard champion de Zumba le 07/03/2021 19:21

Bravo Julie , dis tu fais des cours de body attack ?

12.Posté par L'Ardéchoise le 07/03/2021 20:50

Kayam, superbe réflexion, comme d'habitude...
Non, nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne, mais nous avons toutes une supériorité : celle de pouvoir allaiter...
Moments de partage, de vie, tels que n'auront jamais les hommes, moments fabuleux encore plus beaux que ceux de la grossesse, quel que soit notre origine et notre milieu .

13.Posté par Kayam 🖊 le 07/03/2021 23:30

A mon avis, L'Ardéchoise > recevez mes salutations distinguées... en tenue correcte (les bretelles et les bonnets du soutif remontés 😊 ! )

14.Posté par Bokapola le 08/03/2021 01:46

@post 8 KayaM
Bonsoir et bravo pour votre tour de phrase sur le M et la N et de rappeler que nos patronymes font encore et toujours partie de notre héritage...
J’avais donc raison de mettre le M majuscule à la fin de votre pseudo, n’est-ce pas?

Kan sa i poz dé trwa zoli ti fonnkèr po tout madanm’ la fé anou, gromomon, momon, matant’, gran sèr?
Na in’ madanm la Rivyir SinLwi la fé inn’ ti morso i apèl Madam Lamour (TiPari).
Ansanm’ na tass’’ manyir mèt an lèr tout’ madanm’ nout kour!
La finn’ lèr po nout dé ou rofé inn’ ‘ti travay’!
Kosa ou di, ou?
Dèk mi giny inn’ ti klarté lo tan ek lespri, ma mèt dé ti modikèr, apré vwa rann’ a li zoli!

15.Posté par Zorro le 08/03/2021 10:03

Entendre jour après jour tous ces gens réciter leur catéchisme de la bien-pensance est devenu fatigant.
Entre les femmes, la forêt Amazonienne, la forêt Australienne, les minorités en Chine ou ailleurs, le réchauffement climatique, la Kiltir Kréol, la fonte du permafrost et bien d'autres, il suffit de choisir sa cause et de s'y investir pour se donner bonne conscience et arrêter de penser.

16.Posté par victimes nous serons toujours le 08/03/2021 16:13

Je travaille à la mairie de saint benoît a mi-temps, mon responsable m'a fait comprendre que je ne pourrai accéder à 35 heures parce que les missions que j'effectue sont celles d'un homme, donc il ne peut plaider en ma faveur. J'a dénoncé ces faits auprès du maire et de sa direction qui à la suite d'une convocation m'a fait comprendre qu'elle prenait parti de mon responsable, et a pris comme excuse que le fait que je ne travaille pas le mercredi et que mon responsable bien qu'il n'a pas grand chose à faire ne peut assumer ces missions, et d'un autre côté c'est l'impasse vu l'état financier elle ne peut augmenter mes heures. En conclusion, bien que je sois impliquée et irréprochable dans ma fonction, on va me remplacer par un homme comme le voulait depuis le début mon responsable.

17.Posté par Kayam 🖊 le 08/03/2021 22:10

Salut Bokapola !
C'est pour ça que je ne vous ai jamais repris sur le M mis à la fin de mon pseudo !

Lé bien de fé ène ti fonn'kèr pou toute noute bane madam nou nana réspé ! Si nou fé ensenm, nou lèss pa li dan'n noute lordi. Y yintéress pa ou concour Lankréol 2021 ? mé linkonvénien c ke sra à la vu de toute sak y vien aterlà ! Na woir kel décizion nou va pren kan lo kèr noute dé ou va rouvèr !! 😉

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes