Société

73 espèces menacées par les espèces exotiques envahissantes à La Réunion

Mercredi 24 Octobre 2018 - 12:59

Jacinthe d’eau
Jacinthe d’eau
Les espèces exotiques envahissantes figurent parmi les principales causes de l’érosion de la biodiversité ultramarine. C'est ce que souligne l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), qui vient de lancer un site internet  spécialement consacré au sujet. 

L'organisme dénombre pas moins de 400 espèces introduites de flore et de faune qui envahissent les milieux naturels d’outre-mer. Un véritable fléau lorsqu'on sait qu'un grand nombre de plantes a déjà entraîné la régression ou l’extinction d’espèces indigènes ou endémiques par compétition ou prédation.

"Tous les milieux sont concernés, y compris le milieu marin"

"L’un des risques majeurs liés aux invasions biologiques est de voir progressivement se développer une uniformisation des paysages naturels d’outre-mer, avec la régression ou la disparition des espèces indigènes au profit d’une flore et d’une faune exotiques et banalisées", note l'IUCN, qui précise que "tous les milieux sont concernés y compris le milieu marin". Des impacts négatifs d’autant plus forts que le milieu naturel subit déjà d’autres pressions comme la destruction des habitats, la pollution ou le réchauffement climatique.

À La Réunio
n, 73 espèces sont menacées par ces espèces envahissantes, d'après la liste rouge mondiale de l'IUCN. En milieu d’eau douce, des plantes aquatiques comme la Jacinthe d’eau et la Laitue d’eau peuvent entraîner une eutrophisation du milieu et un bouleversement global des écosystèmes aquatiques, indique notamment le site. A noter également, les rats sont impliqués dans la régression de plusieurs espèces d’oiseaux endémiques comme l’Echenilleur de La Réunion.

Véritable portail d’informations, ce nouveau site vise ainsi à mettre en réseau les connaissances. Il s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la prévention et la gestion des invasions biologiques, leur offrant une base de données permettant de rechercher des informations sur près de 700 espèces introduites et de consulter la bibliographie disponible parmi plus de 600 références. Une initiative qui s'ajoute à celle du GEIR (groupe d'espèces invasives Réunion) avec especesinvasives.re

Zinfos974
Lu 3787 fois



1.Posté par Stop carrière le 24/10/2018 13:03 (depuis mobile)

Encore un exemple qui nous montre le danger d'une carrière sur l'environnement.

2.Posté par ah bon! le 24/10/2018 16:13

au lieu de dire "les carrières, les carrières!" on ferait peut-être mieux de se demander comment les jardineries ou les animaleries peuvent importer des tas de plantes et de bestioles ( les nac en particulier)qui n'étaient pas à la Réunion il y a encore 40 ans et pourquoi on emmerde le voyageur qui a le malheur de vouloir ramener ne serait-ce qu'une plante de Maurice ou de Madagascar!
mais le commerce avant tout sans doute!

3.Posté par La gitane le 24/10/2018 16:17 (depuis mobile)

J'ai des laitues d'eau dans mon bassin....et des crapauds, des poissons, des moustiques.... ce joli monde à l'air de bien cohabiter...

4.Posté par L'Ardéchoise le 24/10/2018 20:59

Non, cela fait 74 espèces, en l'occurrence les zoreils qui menacent les créoles !!!

5.Posté par AGENT MULDER le 25/10/2018 09:17

TOTAL 977 députés et sénateurs qui envahisse le peuple et le pognon

6.Posté par Choupette le 25/10/2018 11:18

4.Posté par L'Ardéchoise

Septante-quatre ? Sûre ?

7.Posté par Frigidaire le 25/10/2018 12:05

#stop carriere : rien à voir.
Pour ce qui est des espèces envahissante, il faut rappeler que certaines (beaucoup) ont été introduite à La Réunion par des personnes qui trouvaient cela "joli", pour exemple les "raisins marrons" et pour "éradiquer" des encore plus malins introduisent des insectes qui non seulement dévorent ces plantes mais après mangent ... les plus fragiles. Autre exemple qui est le gros propriétaire qui a ramené de Maurice les boulbouls (merle de Maurice) et suite à un cyclone a vu sa volière explosée et donc les boulbouls dans la nature ? Pourquoi on ne demande pas à cette personne de payer le ramassage des ces oiseaux ? et pouquoi ne peut-on pas exterminer ce nuisible ? Autre sujet les lézards verts ...

8.Posté par Thierry le 25/10/2018 19:13

Coucou Mon Ardéchoise,

Quand on voit le laxisme des autorités et le commerce grandissant de végétaux et d'animaux venant de tous les horizons, ... c'est juste une question d'année pour ajouter des zéros à 73.


Je préserve mes violettes en tout temps.

Békos à ma 07

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter