MENU ZINFOS
Faits-divers

7 femmes et 13 enfants : Le ti-père violeur condamné à 10 ans de réclusion criminelle


Le quinquagénaire accusé de viol par sa belle-fille alors qu'elle était mineure passera 10 ans derrière les barreaux.

Par - Publié le Vendredi 11 Décembre 2020 à 11:42 | Lu 2331 fois

Depuis le début de l’enquête, G.L, 58 ans, nie les faits. Il est pourtant accusé par son ancienne belle-fille de viols alors qu’elle avait entre 11 et 17 ans. Un "homme à femmes, dragueur mais pas violeur", c'est comme ça qu'il se décrit lui-même tout comme une de ses ex-compagnes. Mais il serait aussi alcoolique, violent et manipulateur, d'après la victime et sa mère qui elle aussi, compte porter plainte pour viol. "On ne le voyait jamais, raconte une de ses filles biologiques, sauf quand il venait à la maison pour faire ce qu’il voulait avec ma mère, puis il repartait". Pas le temps en effet de s’occuper de sa progéniture car, comme le rappelle l’avocat de la partie civile le bâtonnier maître Georges-André Hoarau, il a en tout sept ex-femmes et 13 enfants. 
 
Les faits de viols auraient été commis entre 2004 et 2010 d’abord à Nantes puis à la Rivière Saint-Louis. Sept ans plus tard, la victime les révèle, voulant défendre sa sœur. Le nouveau petit copain de cette dernière est critiqué par sa mère et son beau-père au vu de son âge. "Il y a pire", aurait-elle affirmé avant de raconter son calvaire. Selon la mère de la victime, G.L avait reconnu tout en assurant le consentement et même le comportement vulgaire de sa belle-fille. 
 
Des aveux qu’il n’a plus jamais prononcé devant les autorités. "Mensonges", "complot", selon lui. Mais ce vendredi, deuxième et dernier jour de procès devant la cour criminelle, l’avocat général ne voit rien qui pourrait justifier ce soi-disant complot. "Il est jugé pour viol sur mineur par contrainte ou surprise, affirme-t-il. Le viol, il est là dans les actes. Quand les faits ont commencé, la victime n’avait que 11 ans, lui en avait 42, il ne pouvait y avoir consentement mais plutôt contrainte. Et à 11 ans, elle n’avait aucune connaissance sexuelle, d’où l’élément de surprise". Il poursuit en démontrant l’autorité qu’avait cet homme, la référence masculine et paternelle pour la fille. Une victime qui souffre de symptômes post-traumatiques dont la version, dans le détail, n’a jamais changé. 

"Une sexualité envahissante" de l'accusé
 
Durement marquée par la vie, la victime avait notamment été témoin d’une tentative de suicide de son père biologique alors qu’elle n’avait que 8 ans – un suicide qui sera malheureusement réussi par la suite. Face à elle, se trouve un homme que le psychologue a qualifié devant la cour criminelle d’égocentré avec un besoin de domination. Le psychiatre avait noté, quant à lui, une sexualité envahissante.

Le bâtonnier rappelle par ailleurs les termes que l'accusé utilisait pour décrire la victime : "pute", "salope", "facile". "Ce n’est pas le cas, et quand bien même, ça lui donnerait alors le droit de se servir ?", demande Me Goerges-André Hoarau. 
 
L’avocat général a requis 15 ans de réclusion criminelle à l’encontre de G.L. Il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle. G.L, qui nie toujours les faits, compte faire appel de la décision. 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Portoise le 12/12/2020 06:34

Fait rappel à moins le même cas qu un pourri portois condamné en 2018 et suicidé 3 mois après. Fait n importe quoi avec zenfants et là, i veut faire appel. N importe quoi

2.Posté par hannus le 13/12/2020 08:17

je ne sais pas......il viole une mineur et il écope seulement de 10 ans......dans 6 ans il est dehors..... et il viendra récolter l'argent la CAF pour ses 13 enfants.....
13 enfants........et comme les chiens ne font pas des chats.....

3.Posté par Ouais ... le 13/12/2020 19:19

A 2 c'est faux

4.Posté par jlc2 le 14/12/2020 12:01

georges arrete de faire lo couillon

5.Posté par Cologon Isabelle le 14/12/2020 16:13

La justice française est et reste pitoyable...J'espère vraiment que les victimes réussiront à se reconstruire. HONNÊTEMENT je ne ressens aucune pitié pour ces êtres humains qui se permettent de manipuler autrui pour arriver à leur fin...assouvir leurs soifs de destruction...meilleures pensées a chacune des victimes.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes