MENU ZINFOS
Faits-divers

7 ans après, Sadeck Dindar, le promoteur des "Vergers du soleil" devant la justice


Par - Publié le Mardi 26 Février 2019 à 09:58 | Lu 5526 fois

7 ans après, Sadeck Dindar, le promoteur des "Vergers du soleil" devant la justice
Le permis de construire est accordé le 27 juillet 2007 à la société immobilière Novamonde. Il y a 7 ans, rue Alexandre Dumas, à Sainte-Thérèse, une série de résidences est montée en lieu et place "d'habitations individuelles à caractère pavillonnaire noyées au sein d’espaces verts" comme le prévoit le PLU dans une zone dite UC.

Le promoteur Sadeck Dindar fait valoir le respect de "la hauteur des appartements en R+1", comprendre rez-de-chaussée plus un étage. Or la première entorse au plan local d'urbanisme ne tarde pas a être mise en lumière, à en croire les voisins qui opposent une résistance acharnée au projet.

En juin 2009, un arrêté interruptif des travaux est pris par la mairie , sous la pression d'un collectif de quartier qui s’est formé entretemps pour protester. Le respect du cadre d'habitations ne serait pas la seule entorse aux règles de l'urbanisme. Le collectif met en avant le non respect de la largeur minimale de 5 mètres imposée par le PLU pour la voie d’accès. Il sera constaté sur place une largeur ne dépassant pas 3,5m entre la lignée de murs des riverains et la clôture de la résidence de Novamonde. Pour les plaignants, "5 mètres est la norme minimale permettant à deux voitures de se croiser ou encore pour que les véhicules de lutte contre l’incendie puissent faire demi-tour"

Le 24 mai 2012 est signée du maire lui-même, la levée de l'arrêté interruptif de travaux concernant la voie sans issue qui desservait jusque-là les six familles. Cela pourrait bien déboucher sur un chemin desservant l'ensemble du quartier en forme de boucle autour de la résidence Les Vergers du Soleil. 

"Je construis mon projet de résidences et je régularise ensuite", voilà la dénonciation des riverains face à ce dernier rebondissement. Un procédé bien connu à La Réunion selon eux. Il faudra attendre le 27 mars 2018 pour que le promoteur et l'architecte du projet soient placés en garde à vue dans le cadre de l'ouverture d'une enquête pour escroquerie, faux et usage de faux. 

Sauf demande de renvoi, le procès aura lieu cet après-midi au tribunal correctionnel de Champ-Fleuri. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mwin la pa di le 26/02/2019 10:10

Les même méthodes que un ex certain maire....

2.Posté par olive le 26/02/2019 12:43

c'est plus long que pour emmerder les mafatais !!! petit ou puissant, la justice n'est pas la même, encore un exemple.

3.Posté par Cimendef le 26/02/2019 13:11 (depuis mobile)

L'oeuvre immobilière de Roland Robert....

4.Posté par marie le 26/02/2019 17:14

mais oui a partir d'un terrain constructible mettre une residence de x etages sans autorisation préalable

c est du deja vu

va t'il se rendre insolvable

5.Posté par Mithra le 26/02/2019 20:49 (depuis mobile)

12 années de tracasseries administratives et judiciaires pour le voisinage. Nous espérons que la justice fera toute la lumière sur TOUTES les complicités dont a pu bénéficier ce promoteur véreux qui marche sur la justice depuis tout ce temps !

6.Posté par Kiki le 26/02/2019 21:13 (depuis mobile)

Qui sont les riverains qui ont manifesté ? Je suis sûr que ça leur gachait la vue panoramique. Car pr en connaître ts les tenants et les aboutissants, à en lire l''art. Nbreux on dû avoir connaissance du plan avt construction !

7.Posté par riverains le 27/02/2019 07:43

Post 6 les riverains n'ont pas de vue panoramique et simplement ce promoteur est venu faire n'importe quoi dans cet endroit tranquille. On peut connaitre les plans avant la construction mais un permis se délivre et un batiment s'implante, le droit des tiers existent etc...etc..
Sadeck voulait jouer au rouleau compresseur mais pour une fois cette façon de faire n'est pas passée.

8.Posté par Mithra le 27/02/2019 10:16 (depuis mobile)

A post 6:
Le promoteur obtient un permis initial avec un accès à : « 6M15 » mais l’architecte Sous pressions de ce même maître d’ouvrage « implante » son bâtiment, après les délais de recours des tiers à seleument : 3M20 . Voilà la magouille!...

9.Posté par Kiki le 27/02/2019 12:52 (depuis mobile)

Pst 6 et 7 ok. No pb. Pr kils s''y opposent (les riverains),ils st sûr de leur droit. Car pr faire "reculer"les plus "gros", ça doit pas être une sinécure !😕

10.Posté par Hoareau le 01/05/2019 15:22 (depuis mobile)

Venez voir immeuble PINARELLO montgaillard derrière le stade et dites moi comment vous faites demi tour .Il y a un monsieur qui se permet de mettre un plaque stationnement interdit sur la place pompier qui n''est pas chez lui .Que fais le bailleur ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes