MENU ZINFOS
Santé

7 000 Réunionnais sélectionnés pour répondre à l'enquête EpiCOV


Par Nicolas Payet - Publié le Lundi 18 Mai 2020 à 15:35 | Lu 1555 fois

Connaître le statut immunitaire de la population pour guider la décision publique, voilà l'objectif de l'enquête nationale de santé portée par l’Inserm et la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Solidarités et de la Santé.

En lien avec l'NSEE, Santé publique France, le CNRS, l'INED et Université Paris-Saclay, le projet dénommé EpiCOV est une large étude épidémiologique, adossée à une grande enquête statistique. Il s'agira de quantifier la proportion de personnes ayant développé des anticorps en réaction au virus SARS-CoV2 et documenter les effets de cette épidémie sur les conditions de vie.

Un échantillon représentatif est sélectionné aléatoirement par l’INSEE, soit plus de 200 000 personnes de 15 ans ou plus, résidant sur tout le territoire (France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et La Réunion).

7 000 personnes ont été sélectionnées aléatoirement à La Réunion. Elles sont invitées à répondre à un questionnaire (en ligne ou téléphonique) d’une durée de 20 à 30 minutes.
 
L'opération se déroule du 30 avril au 24 mai 2020 et pourra être répétée régulièrement pour suivre la dynamique de l’épidémie et l’évolution des conditions sanitaires et sociales dans le pays, indique l'Insee.




1.Posté par parlamer le 18/05/2020 19:08

Le paracétamol avant l’insuffisance respiratoire : une décision extrêmement dangereuse
« L’idée de proposer, officiellement, aux patients de ne pas chercher de soins avant de sentir des difficultés respiratoires, a été une décision extrêmement dangereuse : chez les patients qui ne présentaient que pas, ou peu de symptômes, et pas de difficultés respiratoires (dyspnée), 65 % d’entre eux avaient des lésions au scanner.

De mon point de vue, il y a tentative de monopolisation de la connaissance dans ce que cette crise a permis de révéler, et qui ne correspond pas à la réalité analysable. Quant aux recommandations, il paraît difficile, de mon point de vue, de dire aux gens qui sont malades de ne pas venir se faire tester, ni soigner, et de dire aux patients que la seule thérapeutique acceptable est le Doliprane jusqu’au moment où ils présenteront une insuffisance respiratoire. »
Conflits d’intérêts et « scientific misconduct »
Didier Raoult avait déjà dénoncé les conflits d’intérêts des autorités médicales en particulier avec le laboratoire américain Gilead.

« Ce qui est inquiétant, est que l’équipe conseillère du Conseil scientifique, qui rapporte des données sur le Remdesivir ou sur l’hydroxychloroquine, au mieux sont maladroites, ou pire, sont manipulées ». (…) « Il existe un problème très fondamental de conflits d’intérêts concernant la médecine dans ce pays, il paraît difficile d’être à la fois le bénéficiaire de financement massif et de se prononcer raisonnablement sur des choix thérapeutiques qui concernent les médicaments d’un industriel qui les produit. » Didier Raoult a même fait établir une courbe comparée des interventions contre la Chloroquine et du cours de Bourse Gilead ! (9 milliards de dollars d’action ont été́ échangés pendant la période du COVID 19 pour l’action Gilead). Derrière les murs de labos la bataille est sans merci : « Des dénonceurs professionnels m’ont fait harceler, pour me faire rétracter des publications ».

Pour donner l’exemple, l’IHU publie en fin de rapport un compte rendu chiffré de tous les contrats, conventions et dons des industries pharmaceutiques faits à la Fondation.

7. Le ministère dans le collimateur
« La position du ministère qui a consisté, sur les conseils du Haut comité de santé publique actuel, conseillé par le Professeur Chidiac, d’interdire la prescription d’hydroxychloroquine aux médecins généralistes. (…) Il existe donc pour des raisons qui sont mystérieuses et dont je pense que cette commission devrait se préoccuper sérieusement, d’empêcher l’usage du médicament le plus utilisé au monde pour traiter le COVID, le plus utilisé au monde par les médecins qui prennent en charge les COVID. Ce mystère français reste à élucider. Ceci décrédibilise durablement les décisions de l’État dans une situation de crise quand les praticiens sont massivement en désaccord avec les autorités et représente un danger pour l’avenir. »

8. L’essai Discovery biaisé
« L’essai Discovery représente les conséquences d’un choix initial, qui était d’utiliser le Remdesivir, et celui-ci ne pouvant être utilisé que dans les formes graves du fait de sa toxicité. Il ne testait plus la prise en charge des formes au début, ce que je pense être une erreur grave et une ignorance scientifique coupable sur la virologie.»

9. Le vaccin : un pari symbolique ?
« Concernant les vaccins, je ne suis pas sûr qu’un vaccin, pour une maladie dont on ne sait pas si elle existera l’année suivante, soit réellement autre chose qu’un pari. Il n’empêche qu’il faut bien que certains prennent des paris, mais la route est longue. Les exigences de sécurité, pour un vaccin de cette nature, prennent plusieurs années, en général.
*

2.Posté par polo974 le 19/05/2020 09:40

""" Un échantillon représentatif ... résidant sur tout le territoire (France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et La Réunion). """

Ah bon, et pas Mayotte ? ? ?

""" ... plus de 200 000 personnes ... 7 000 personnes ont été sélectionnées aléatoirement à La Réunion. """
plus de 200000 mais sans doute pas beaucoup plus...

donc normalement, 2600 à personnes pour la réunion, mais là, non, 7000 alors qu'on n'est pas quasiment touché par le covid-19...

donc une surreprésentation de la réunion de plus 170% en gros...
ben oui, ici, on n'est pas malade, ça va arranger les stats...



1.Posté par parlamer le 18/05/2020 19:08
""" ... """
Raoult s'est planté et ridiculisé avec ses traitements (car il faut se rappeler qu'il a changé sa potion magique en cours de route).
Les études sérieuses montrent que l'hydroxychloroquine (ainsi que la chloroquine vantée au début) (avec ou sans azitrucbidule) ne donne aucune amélioration mesurable.

3.Posté par Isis le 19/05/2020 12:14

Ouf ! Je n'ai pas été sélectionnée. Quand bien même, les réponses que je leur apporterais ne leur conviendraient pas. Car ce genre de questions sont toujours orientées de manière à ce que ça aille dans leur sens.

@ 2 Ah bon ? Pourtant il a quand même guéri pas mal de monde que je sache !

4.Posté par parlamer le 19/05/2020 19:15

polo974 :.....

5.Posté par parlamer le 19/05/2020 19:27

polo974

vous ne lisez pas zinfos974....même à la réunion des personnes atteinte du covid19

ont été soignées avec le traitement du Professeur Raoult

meme Mme buzin , l’armée a soigné avec le traitement du Professeur Raoul......etc....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes