Education

600 places supplémentaires dans l'enseignement supérieur à la rentrée 2018

Vendredi 16 Mars 2018 - 11:34

Bonne nouvelle pour les bacheliers réunionnais. L'académie de La Réunion annonce la création de 600 places supplémentaires à la rentrée 2018.

Ces 600 places seront répartis comme suit : 480 en licence (notamment + 150 places en STAPS, + 200 places en PACES) et 148 places pour de nouvelles formations (28 places pour le nouveau DUT Techniques de commercialisation et 120 places pour la licence Sciences pour la santé).

"Il s’agit d’une première étape", indique le Rectorat, qui ajoute que "le dialogue entre le rectorat et l’université se prolongera pour faire coïncider au mieux l’offre de formation avec la demande des futurs étudiants". Ces derniers auront maintenant jusqu’au 31 mars pour argumenter leurs vœux sur la plate-forme Parcoursup, à travers la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation.

Pour rappel, environ 700 nouveaux bacheliers sont attendus à la rentrée prochaine. Selon les chiffres de l'académie de La Réunion, environ la moitié d'entre eux devraient opter pour une licence. "Le rectorat a travaillé de manière très étroite avec l’université pour identifier les filières qui nécessiteraient des places supplémentaires, afin de permettre l’accueil des nouveaux entrants : les capacités d’accueil en première année ont été augmentés de 508 places pour la rentrée 2018. S’y ajouteront 92 places supplémentaires en BTS", explique-t-elle.
NP
Lu 1341 fois



1.Posté par Pierre Balcon le 16/03/2018 12:00

Et l'informatique et la robotique ?
Ah oui mais il n'y a pas de prof dans ces matières !
Je m'en doutais !
On propose les formations en fonction de la disponibilité des profs et non pas des besoins des élèves .
Rien ne change .
Du chômage en perspective pour tous ces jeunes engagés dans des voies sans issue .

2.Posté par Nicolas le 16/03/2018 12:52 (depuis mobile)

Coïncidé l’offre de formation avec la demande des futurs étudiants ?! Quid du marché du travail ???! Si les étudiants veulent absolument faire des filières qui les mènent au chômage et bien on suit les moutons et on se jettent dans le vide ?!

3.Posté par Dan le 16/03/2018 14:39 (depuis mobile)

+ 200 places en Paces....
La bonne nouvelle!
Il y a prés de 1000 étudiants inscrits pour cette année universitaire.
Pour rappel le numérus clausus est de 108 en médecine, 24 en kinésithérapie..., anecdotique en pharmacie , dentaire ....

4.Posté par Samwinsa le 16/03/2018 17:14 (depuis mobile)

Linportan sé pa le nonm de plas ke néna, sé savwar si zétudians lé travayeurs, responsabs é otonoms.
Le BAC lé doné, kontrèrman le bann diploms zétuds supérieurs.

5.Posté par L'Ardéchoise le 16/03/2018 20:09

NP, fâché avec le féminin ?
"places répartiEs"
"les capacités ont été augmentéEs"...
C'est quand même mieux pour parler d'enseignement !

6.Posté par LE ZINZIN le 16/03/2018 21:24

Ne perdez pas votre temps a faire de grandes études , Macron a décidé de smicardiser tout le monde, sauf ses amis banquiers bien évidemment!!!

7.Posté par polo974 le 18/03/2018 13:59

et rien en technologique/industriel ! ! !
pour un fois, j'adhère aux propos de Pierre Balcon, c'est dire si c'est grave...

PACES: culs de sac pour 90% des étudiants (dèjà dit par Dan),
cours "magistraux" majoritairement vomi par des sortes de bots humains ne remettant en aucune façon leur façon "d'enseigner" alors que les résultats sont pitoyables...

STAPS: pour quels RÉELS débouchés ? ? ?

comme disait Coluche: "Putain, on n'est pas aidés!"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >