Revenir à la rubrique : National

6 mois de prison ferme pour l’agresseur de Julia Boyer, femme transgenre

Julia Boyer, une jeune femme transgenre avait été agressée le 31 mars dernier, lors d’une manifestation pour la démission du président algérien sur la place de la république. La jeune femme avait été prise à partie par un petit groupe de manifestants. L’un de ses agresseurs avait été appréhendé à l’aide des images vidéo prises […]

Ecrit par Ilian Bruant – le jeudi 23 mai 2019 à 15H10

Julia Boyer, une jeune femme transgenre avait été agressée le 31 mars dernier, lors d’une manifestation pour la démission du président algérien sur la place de la république.

La jeune femme avait été prise à partie par un petit groupe de manifestants. L’un de ses agresseurs avait été appréhendé à l’aide des images vidéo prises le jour même.
 
Hier mercredi 22 mai s’est ainsi déroulé le procès du jeune homme de 23 ans placé alors en détention provisoire. Il encourait jusqu’a 3 ans de prison et 45,000€ d’amende pour agression en raison de l’identité de genre.
 
Le prévenu a reconnu les faits et s’est excusé de son acte. La victime espérait tout de même une peine exemplaire pour son agresseur.

La sanction retenue est de 10 mois de prison dont 6 mois ferme.
 
Elle s’est exprimée sur son compte twitter personnel après le procès : « Nous avançons et cela montre bien qu’en France les lgbtphobies sont punies par la loi. C’est une belle victoire. »
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique