MENU ZINFOS
Faits-divers

6 mois de prison ferme pour l’agresseur des policiers de Saint-Pierre


L’individu qui s’était rebellé au commissariat de Saint-Pierre dans la nuit de mardi à mercredi a écopé d’un an de prison, dont 6 mois avec sursis. Son avocate ayant réussi à le faire relaxer sur les accusations de violences, malgré les vidéos.

Par - Publié le Mercredi 26 Octobre 2022 à 18:18

Ibrahim K., n’a que 24 ans, mais a déjà passé 12 ans de sa vie en prison. Entre les condamnations pour violences, viol, atteinte aux biens et apologie du terrorisme, qui lui vaut d’être fiché S, il compte 20 mentions à son casier. Arrivé sur l’île il y a 4 ou 5 mois, il a déjà connu un passage en prison d’où il est sorti début octobre.

Mardi soir les policiers interviennent au front de mer de Saint-Pierre pour une rixe l’opposant à deux camarades de boisson. Il est en sang après s’être fait casser deux bouteilles sur la tête. Il veut porter plainte, alors les policiers l’amènent d’abord à l’hôpital pour un certificat de non hospitalisation avant de l’amener au poste.

C’est lorsqu’il arrive au commissariat que la situation dégénère pour de bon. Alors qu'il est en état d’ivresse, les policiers veulent le mettre en cellule de dégrisement avant de prendre sa plainte. Ibrahim pense alors qu’il est mis en garde à vue et va disjoncter. Il ne comprend pas pourquoi ses agresseurs n’ont pas été interpellés.

La scène filmée sous différents angles

Sur les images de vidéosurveillance, on le voit commencer à s’agiter en devenant agressif envers un agent. D’autres arrivent pour l’immobiliser, tout en lui demandant à plusieurs reprises de se calmer. Ils parviennent à le mettre en cellule de dégrisement et déposent plainte. L’un des agents est blessé aux côtes après que le jeune homme l’ait agrippé fortement.

Face aux juges, il ne cesse pas de s’excuser, étant prêt à se mettre à genoux pour cela. Il assure s’être agrippé au policier pour ne pas tomber la tête la première sur le bureau.

"Les policiers ont été extrêmement patients et conciliants. Heureusement que l’on a les vidéos avec le son qui font tomber ses accusations de violences policières, qui sont à la mode aujourd’hui. Du début à la fin, les policiers sont restés calmes et patients", souligne Me Lucie Kerachni qui représente quatre policiers qui se sont constitués partie civile.

Un avis partagé par la procureure. "Ce n’est pas un dossier atypique, c’est un dossier qui montre la difficulté du travail quotidien des policiers. La dernière vidéo serre le coeur, car on voit comment ils travaillent au quotidien et qu’ils se retrouvent souvent accusés" ajoute-t-elle avant de requérir 2 ans de prison ferme et une interdiction de territoire pour 5 ans.

"Lors d’une rixe, on interpelle tous ceux impliqués"

Me Florence Journiac connaît son client depuis Mayotte. Après avoir rappelé son parcours de vie difficile où il s’est retrouvé à la rue à l’âge de 6 ans, elle va appuyer sur les éléments qui lui semblent contestables dans ce dossier. Elle affirme que les policiers voulaient le mettre en procédure pour état d’ébriété manifeste depuis le départ.

"Pourquoi il n’y a pas eu de visite du médecin légiste alors qu’il a un traumatisme crânien dû aux coups de bouteilles ? Lors d’une rixe, on interpelle tous ceux impliqués, on met tout ce beau monde en cellule de dégrisement et on les interroge le lendemain. Là, il n’y a même pas de procédure en cours", argue-t-elle. 

Les arguments de la défense ont été entendus par le tribunal qui le relaxe pour les faits de violences. Il est condamné pour l’acte de rébellion et se voit condamné à un an de prison, 200 heures de travail d’intérêt général et doit payer 700 euros de dommages aux quatre parties civiles.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par riverstar974 le 27/10/2022 08:01

France égal poubelle de la racille du monde qui vient chez nous touver les allocs et verser dans la délinquance. Merci macron

2.Posté par Emeline le 27/10/2022 12:15

Conard va !!! tu agresses des policiers sans défenses. physiquement très faille. toi tu fréquentes des salles de sport pour prendre de la force et sculpter ta morphologie. profiteur va !!
bien fait . rentre en prison maintenant.


3.Posté par valeo le 27/10/2022 16:28

Pour faire condamner à de la prison ferme, il vaut mieux ne pas être un civil.
Peine plus lourde quand il s'agit de policier agressé, ça ne me dérange pas, au contraire, pas de peine quand il s'agit d'un civil, ça me dérange, pas de peine quand un policier agresse un civil, ça me dérange, pas de peine plus lourde quand un policier agresse un civil, ça me dérange aussi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes