MENU ZINFOS
Société

5ème édition du concours de la correspondance - Semaine 10


Par G. Aho - Publié le Dimanche 6 Février 2022 à 13:50

5ème édition du concours de la correspondance - Semaine 10
Des lettres Charles Baudelaire en a écrit. Quelques centaines probablement. Il en a même reçu. De sa mère, de ses amis Lamartine, Flaubert, Leconte de Lisle. Ce dernier a  été sollicitée par Jeanne Duval. Jeanne Duval une femme qu’il a rencontrée à Paris quelques mois après son voyage à Bourbon.  Une lettre retrouvée de l’amie de cœur éclaire d’une manière intense ce que Baudelaire aurait vécu à Bourbon.

Quai de Béthune, Ile Saint-Louis, Paris le 20 décembre 1842.

A monsieur Charles Leconte De Lisle.

Monsieur, un ami commun m'a communiqué votre adresse et je vous prie d'excuser la grande liberté que je prends en sollicitant votre patience sur une affaire concernant monsieur Charles Baudelaire, avec qui vous semblez lié.

Je suis comme vous Créole des îles, mais issue de la mer des Caraïbes. J'ai fait la connaissance de Charles dans la rue. Un jeune homme s'est retourné sur mon passage m’a appelé Dorothée. J'ai souri de la méprise ou de l'astucieuse approche. Il m'avait suivi en se renseignant sur mon compte. Il est venu tous les soirs m'écouter chanter. Chaque fois il me dévorait des yeux. Et c'est moi qui suis partie finalement le voir. Je n'avais jamais vu autant d'admiration pour moi dans le regard d'un homme aussi charmant. Il m'a dit qu'il était poète. Il m'a raconté ses voyages et ses espérances à l'île Bourbon où il aurait rencontré une fille me ressemblant s'appelant Dorothée. Il veut que je chante tout le temps pendant qu'il écrit. Il écrit presque aussi bien que vous. Pour tout vous dire, pour lui, j'ai mis fin à une relation avantageuse. Et pour tout vous dire, nous sommes amants depuis deux mois. Il m'a présenté à sa mère, laquelle m'a témoigné de l'affection et même de la gratitude. Mais une ombre s'est glissée dans notre vie. Je suis tombée il y a quelques jours sur une lettre venant de la Chaussée Royale, Saint Paul, île Bourbon, signée de Mademoiselle D… est-ce Dorothée ? Nous nous sommes violemment disputés car il n'a pas apprécié que je fouille dans ses affaires, comme je n'apprécie pas qu'il ne m'en parle pas. Dans ce courrier il est fait état d'une personne qu'il attend à Mare-à-citrons. Il est fait état de personnes, dont vous, et de situations que je ne comprends pas. Je voudrais savoir s'il n'avait pris aucun engagement où n'a laissé aucune situation de déshonneur à l'île Bourbon, car il ne veut absolument pas y retourner et ne souhaite pas en parler au risque de rentrer dans une colère violente ou une profonde prostration. Merci de pouvoir m'aider de vos conseils.

Charles Baudelaire, poète sensible à l’âme féminine est le destinataire de la cinquième édition de notre concours de la correspondance.

À l’automne de sa vie Charles Baudelaire nous interpelle :

De ce lointain séjour à Bourbon, je garde le souvenir de Dorothée, la belle affranchie « obligée d’entasser piastre sur piastre pour racheter sa petite sœur » ? Et la dame créole aux charmes ignorés ? Et la Malbaraise « grands yeux de velours ». Que sont-elles devenues ? Comment vivent les femmes aujourd’hui là-bas « au pays parfumé que le soleil caresse ? »

Nous vous invitons de vous rendre sur notre site afin de découvrir les conditions de participation à ce concours. BAUDELAIRE (aparmedia.wixsite.com)

Bonne semaine à tous et à bientôt.
 




1.Posté par nathchocolat le 07/02/2022 06:02

Quel bel lecture ,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes