MENU ZINFOS
Culture

5ème édition du concours de la correspondance : Ecrire à Charles Baudelaire


La cinquième édition du concours de la correspondance débute au cours de cette dernière semaine du mois de novembre 2021 et ce jusqu’au 27 février 2022.

Par G. Aho – Présidente de l’A.P.P.E.L. - Publié le Samedi 27 Novembre 2021 à 13:56

5ème édition du concours de la correspondance : Ecrire à Charles Baudelaire
La cinquième édition du concours de la correspondance débute au cours de cette dernière semaine du mois de novembre 2021 et ce jusqu’au 27 février 2022.

Plusieurs dizaines de contributions scripturales nous sont parvenues depuis le commencement de l’interactivité que nous avons mis en place entre différents partenaires, Zinfos974 et l’association pour promouvoir l’écriture et la lecture. En cela nous pouvons dire que la chose écrite rencontre un succès particulier vue les magnifiques missives que notre jury reçoit chaque année et dont les meilleures s’affichent d’ores et déjà sur notre site.

Pour cette cinquième édition, Charles Baudelaire est notre invité. En 1841 (il y a 180 ans) un jeune homme de vingt ans, inconnu, un peu bohème fait escale à Bourbon. Il descend du paquebot « les mers du sud » qui file vers Calcutta. Charles Baudelaire a décidé que son exil d’un an décidé par son beau-père s’achèvera sur notre île. Il attendra une quarantaine de jours un prochain bateau avant de regagner Bordeaux.

Des mystères entourent encore le long séjour dans les mers du sud de ce poète en devenir. Une chose est certaine, nous retrouverons les traces de sa longue traversée dans l’océan Indien (Maurice, Bourbon -devenu La Réunion quelques années plus tard et l’Afrique du Sud) tout au long de ses poèmes, ses écrits laissés à sa postérité.

Un aperçu de son héritage poétique et littéraire est à découvrir à la Bibliothèque Nationale de France à Paris qui fête le bicentenaire de sa naissance avec une très belle exposition intitulée « Baudelaire, la modernité mélancolique ». D’ailleurs nous vous conseillons vivement de faire une visite virtuelle (voici le lien Baudelaire, la modernité mélancolique | BnF).

Charles Baudelaire, poète sensible à l’âme féminine est le destinataire de la cinquième édition de notre concours de la correspondance.

À l’automne de sa vie Charles Baudelaire nous interpelle :

De ce lointain séjour à Bourbon, je garde le souvenir de Dorothée, la belle affranchie « obligée d’entasser piastre sur piastre pour racheter sa petite sœur » ? Et la dame créole aux charmes ignorés ? Et la Malbaraise « grands yeux de velours ». Que sont-elles devenues ? Comment vivent les femmes aujourd’hui là-bas « au pays parfumé que le soleil caresse ? »

Nous vous invitons de vous rendre sur notre site afin de découvrir les conditions de participation à ce concours. La ville de Salazie est notre partenaire. Quel lien uni Baudelaire et Salazie ? Vous le saurez prochainement…  Chaque semaine, nous publierons un article lié à cette nouvelle édition jusqu’au 27 février. N’hésitez pas à nous faire part de votre avis. http://aparmedia.wixsite.com/appel

Bonne semaine à tous et à bientôt.
 




1.Posté par Marcel Prout le 27/11/2021 16:42

J'aurais quant à moi plutôt écrit: " le commencement de l’interactivité que nous avons mise en place", car ce n'est pas le commencement qui a été mis en place, mais l'interactivité. Il me semble en conséquence que le féminin devrait l'emporter sur le masculin que vous employez, je pense, à tort.

2.Posté par Grangaga le 28/11/2021 10:56

"Kalou"....mi souvyin ankorr' in z'is'twarr' konm' sa là, bann' monmon té y rakontt' a nou koté fwayié d'fé sézon la pli, konm' zordi là.
"Dor'té " ...li té y kri son gran sèrr', té y di a nou monmon.........
Atann'...ma rakontt' a ou, toutt' satt' la ès'passé é koué bann' fanm' lé dév'ni La Rényion.
An passan, ou la konpri vitt' pou koué nou apèl' pi Bourbon mé La Rényion. Ou dwa ètt' ansanté ou satt' ou lé pou sa, sirtou si ou mèm' ou la èmm' so trwa fanm' diférantt'....

3.Posté par Raphaël le 28/11/2021 23:43

Post 2 GRANGAGA: Baudelaire aurait dit la même chose, mais dans un langage autrement plus agréable à l' oreille comme à l' oeil. Alors que ton sabir infâme que tu crois être du créole, patois au demeurant exclusivement parlé dont la transcription écrite est d'une laideur insupportable, est d'une pauvreté affligeante!

4.Posté par Grangaga le 30/11/2021 00:06

O toué !!!!!!
(Désolé, mwin té parti déssi in bon santiman, mé so ...Raphaël là la fé montt' mon raz' )....

Nana d'sela 180 z'ané, ti fé akrwarr' a mwin in ...."gro blan" té y may' a li èk' in z'afranssi, in Yab', in mal'barèz'..,
Et ti portt' sa an l'èrr' konm' sikk' l'été in bon dié ankorr' toué là.
Arr' guètt' a mwin !!!
Zizé pa lo bann'......."garss' ", mé ton bougu' là, té y vwayiaz' déssi bato oté !!!!
Ék' toutt' lo piss', tik', l'al'kol', mutinn'ri èk' toutt' lo maladi y swivv'
Toué va fé krwarr' a mwin k'li té an promié klass' ossi talèrr', ton z'avantir'yié....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes