MENU ZINFOS
Faits-divers

5000€ de drogue dans sa petite culotte: "Vous êtes une mule de luxe"


Deux trentenaires devaient répondre de faits de trafic de drogue devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis ce mercredi. La jeune femme servait de mule, alors que l'homme en était le destinataire. La période de prévention s'étend de juin 2019 à novembre 2020.

Par - Publié le Mercredi 9 Décembre 2020 à 19:59 | Lu 8439 fois

E G., jeune femme de 31 ans d'origine réunionnaise, est interpellée le 12 novembre dernier par les douanes de l'aéroport Roland Garros alors qu'elle transporte des produits stupéfiants dans sa petite culotte. Les agents du ministère de l'Economie et des Finances vont trouver en sa possession 220g de cocaïne, 95 cachets d'ecstasy et de l'herbe dont une partie est dissimulée dans sa culotte.

Lors de la perquisition à son domicile en métropole, les policiers trouveront 34 capsules de cocaÏne pour une quantité de 168g, 3000€ en espèces, une balance de précision, 2 portables ainsi que 3 cartes PCS (carte de paiement prépayée rechargeable) avec trois noms d'emprunt.

L'enquête met alors en évidence un certain L. I., destinataire supposé des 220g qu'elle transportait. Il est recherché par la police, et, en l'apprenant, finit par se présenter aux forces de l'ordre. Placé en garde à vue, il reconnaît qu'il connaît la mule pour avoir passé commande avec elle, en 2019, de 350g de cocaïne à livrer sur La Réunion au tarif de 2700€ pour la marchandise et plus de 10.000€ pour le transport. Au final, il a payé les 2700€ mais a reçu un produit qui s'est avéré impossible a refourguer tant il était coupé. "J'ai vite compris que je me suis fait carotter. J'ai perdu 2700€", indique-t-il à la barre. E G. n'aura jamais le reste dû. 

Les deux prévenus n'ont de cesse de se renvoyer la balle
 
Tout au long de l'audience, les deux prévenus n'ont de cesse de se renvoyer la balle. Elle dit avoir agi sous la pression et la menace car elle voulait rembourser, par les transports, les dettes de stup de son ex.

L. I. voulait quant à lui juste s'adonner à un trafic de cocaïne pour pouvoir se faire de l'argent. Il a eu les coordonnées de E G. en boîte de nuit par des contacts bien rodés dans ce milieu.

La présidente de séance, aguerrie à ce genre d'affaires, garde bien en main le fil de l'audience en leur rappelant leurs déclarations de garde à vue mais, surtout, qu'ils avaient bien reconnu les faits sur la période de prévention. E. G. reconnaît également qu'elle devait recevoir 5000€ pour le transport !

"5000€ pour le transport, vous êtes loin de quelqu'un qui agit sous la pression ou la menace. Vous êtes une mule de luxe !", rebondit la magistrate. 

La procureure se dit "surprise de constater qu'ils essayent quand même de leur faire croire un certain nombre de choses alors qu'ils sont rodés à ce type de faits". Et d'ajouter : "je doute qu'il ait juste essayé de s'adonner à un trafic. Quant à elle, compte tenu des ses multiples déclarations et ses mensonges, elle s'adonne à un véritable trafic organisé ! Il y a une banalisation de ce trafic à La Réunion avec de gros enjeux. Il faut envoyer un signal fort. Je demande une peine de 4 ans de prison pour elle et 3 ans de prison pour lui. Je vous demande de les maintenir en détention"

"Il ne faut pas être bien dans sa tête pour faire ça"

Les défenses mettent en avant l'enfance douloureuse et difficile des prévenus. Les avocats des prévenus mettent en exergue la violence de ce monde du trafic de drogue afin de justifier que leurs clients ne puissent en dire plus sur leur carnet de relations. "Il ne faut pas être bien dans sa tête pour faire ça, elle n'a pas toutes ses facultés. 4 ans de prison pour elle alors que certains ici ont pris 6 ans pour un vrai trafic ! Quelle est la nature du message pour le parquet ?", plaide la défense de G. E. "Rien n'indique son implication dans un trafic dans ce dossier. Je pense qu'il s'est fait avoir. Il a fait une tentative pour l'appât du gain en 2019 mais pour ces faits de novembre, vous n'avez aucun élément. Elle n'est pas la pauvre victime faible, je refuse de la croire", plaide le conseil de L. I. 

Le tribunal les déclare tous les deux coupables des faits qui leur sont reprochés. E G. est condamnée à 3 ans de prison et 35 000€ d'amende douanière. L. I. est condamné à 2 ans de prison. Ils sont tous les deux maintenus en détention.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par nene le 09/12/2020 20:22

et la petite culotte était un objet de luxe?

2.Posté par Doc gynécococ le 10/12/2020 01:47

La dope etait dans sa culotte et non ses orifices
comment on t ils repéré?
grace aux ecoutes ?
grace aux chiens renifleur?
grace aux des scanners de l aeroport ?
grace au palpations de la securité ?
grace a une boulette tombée du slip ?

3.Posté par Rue la gare le 10/12/2020 04:57

Il y a d'autres qui sont bien dans tête et font pire que sa
Et comme d habitude c est jamais de leur faute toujours les autres
Le pire c est quand il se font rattrapé
C est que c est dur et avec la vérité
Au bout

4.Posté par BinBin le 10/12/2020 05:14

Vraie fourre tout..
L'argent n'a pas d'odeur .



5.Posté par alain le 10/12/2020 06:05

Affaire banale que nous lisons tous les jours

si eux sont pris

combien ont pu passer

a voir la drogue sur notre ile

6.Posté par Miaimle5 le 10/12/2020 07:13

Si tous ceux qui ont une enfance douloureuse etc etc les 3/4 de cette ile peuvent faire du traffic de drogue sans être inquiété

7.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 10/12/2020 08:09

@1.Posté par nene le 09/12/2020 20:22

Non, mais conservé comme pièce à conviction de premier ordre ;)

8.Posté par C.J. le 10/12/2020 05:48

Autres temps autres mœurs!
L' humour des Juges....

La littérature se nourrissait de récits illustrant les " filles de joie " comme pétant dans la soie. Il s'agissait des prostituées agissant rue de Siam qui prolonge le port de Brest, les plus célèbres ayant pignon sur rue..ont rendu célèbre l' avenue fréquentée jadis par les marins de l' arsenal voisin.
Le commerce était florissant.
Ça faisait rêver...que d' imaginer le port de Brest autrement que dans sa brume et son crachin.
Les juges en distinguent une nouvelle catégorie :" les mules de luxe!".
A chacune, son business...dans le monde de la précarité.
Le string ne fait pas recette pour tout le monde.

9.Posté par LE GHOSTBUSTERS ANTI-CHOUCHOUTE tête de mule. le 10/12/2020 09:15

je pari qu'elle est dans la secte de madonna madonné

10.Posté par Le Jacobin le 10/12/2020 10:23

Nos Douaniers confirment qu'ils sont bien des renifleurs, ils ont du nez.

11.Posté par Jean le 10/12/2020 11:04

ça fait un moment que ça dure ce trafic, pourquoi ne pas faire un contrôle sévère des revenus des habitants qui mènent une vie a grand train alors que leurs salaires ne les permettent pas.

12.Posté par Forza le 10/12/2020 12:07

POUR STOPPER TT CA FAUDRAIT LEURS METTRES 5 OU 7ANS FERMES SANS REMISE DE PEINE CAR FAUT SAVOIR QU'ILS FERONT A PEINE A PEINE A PEINE LA MOITIER DE LEURS PEINE....ICI C LA FRANCE PAS LA TURQUIE OU LE MAROC LOLLL

13.Posté par Guétali le 10/12/2020 13:17

Que fait la SPA ? Il y avait quand même un risque d'overdose pour le petit minou.....

14.Posté par Choupette le 10/12/2020 17:07

Une moule de luxe, plutôt ... .

10 000 euros de transport et les gens sont au Q à La Réunion ?

Au fait, les pétards ont commencé à faire leur apparition dans les commerces.

Créoles lé limités mèm'.

15.Posté par Bokapola le 10/12/2020 21:14

Tout ça dans une ‘petite culotte’?
C’était sûrement plus un sac qu’un string que la dame avait sous ses vêtements. En tout cas je n’y mettrais pas mon nez!

@post 2 Doc gynecococ

C’est en matant le postérieur de la jeune dame que les douaniers ‘loukèr Lo ki’ se
sont étonnés de la trop proéminente VPL (visible panty line) et se sont dits qu’il n’était pas normale pour une jeune dame de porter une culotte de grand-mère. Ils en ont conclu qu’il y avait à certainement ‘anguille sous roche’!!!

16.Posté par Ti Bichique le 11/12/2020 07:53

@ 14.Posté par Choupette le 10/12/2020 17:07
Moule de luxe ....🤣🤣🤣🤣 ou bichique de luxe ?

Maintenant je comprends les belles voitures qui roulent sur nos routes.
Je me disais mon Dieu merci pour le plein emploi à la Reunion avec des rémunérations +++ exceptionnelles

Pour les pétards un vrai fléau est ce un produit essentiel ?

17.Posté par A mon avis le 11/12/2020 13:35

Pourquoi "petite culotte" et non pas slip !
"mule de luxe" !

Propos tout à fait sexistes !

Quant à la sanction, elle est plutôt clémente !

Qui sont les consommateurs de ces drogues ?

18.Posté par bob le 11/12/2020 17:40

5000 EUROS DANS SA PETITE CULOTTE !!! OTE TANTINE LA LE FORT !!! MI VEUT BIEN RACHETTE SA PETITE CULOTTE CAR SA NENA BEAUCOUP DE VALEUR !!!

19.Posté par Tout simplement le 27/12/2020 03:30

Arrêt immédiat de tous ces trafics de stup . L argent facile , voilà aujourd’hui ce que les gens recherchent .triste pays.Pritegeons nos petits enfants , de grâce tout le monde fout s y mettre pour faire stopper cette grosse machine si est la drogue .
Les délateurs doivent être payés.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes