MENU ZINFOS
Communiqué

50% des cas de Dengue sont recensés au Port : La majorité passe une motion


La majorité municipale du Port a fait voter une motion pour lutter contre la propagation de la Dengue. Le territoire est le plus concerné par l'épidémie qui gagne en intensité depuis le mois de mars. Voici le communiqué du groupe majoritaire :

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 14 Avril 2021 à 09:17

Motion présentée par le groupe majoritaire « Le Port Nout Avenir » relative à la lutte anti-vectorielle sur le territoire du Port
Conseil municipal de la Ville de Le Port – 13 avril 2021

Considérant le déclenchement par le Préfet de La Réunion et l’ARS du niveau 4 du plan ORSEC de lutte contre les arboviroses depuis le 10 juillet 2018 ;
Considérant que la Ville de Le Port présente des caractéristiques météorologiques propices au développement des moustiques et que 50% des cas enregistrés pour l’île sont au Port ;
Considérant l’alerte faite à la Ministre des Outre-mer, Madame Annick Girardin, dès le 1 avril 2020 par le Maire de la Ville de Le Port, sur les risques liés à la double crise sanitaire DENGUE et COVID et aux manques de moyens nécessaires à la lutte contre la Dengue et la sensibilisation des administrés ;
Considérant que la Ville de Le Port n’a jamais cessé de lutter contre la Dengue notamment grâce à :
  • L’action de la Cellule 3D – pour Désinfection, Désinsectisation et Dératisation – qui assure, au quotidien, les opérations de sensibilisation auprès de la population, de veille et de destruction des gîtes larvaires sur l’ensemble du territoire,
  • La Police municipale qui par ses patrouilles quotidiennes, concourt à la veille du territoire dans le cadre de la lutte contre la dengue par la constatation des VHU du territoire et des terrains insalubres et, la sollicitation immédiate d’un nettoyage rapide de la parcelle concernée ;
Considérant que la municipalité a mis en demeure l’Etat, le Département, la CCIR, ainsi que les sociétés GTOI et SODEXCO aux fins de procéder au nettoyage de leurs terrains ;
Considérant l’action de nos agents PEC LAV, présents au quotidien sur le terrain, qui œuvrent au maintien de la salubrité publique et de notre engagement aux côtés de l’Etat dans cette lutte anti-vectorielle ;
Considérant que nos demandes de PEC LAV supplémentaires, que ce soit auprès du Ministre des Outre-mer ou du Préfet, sont entendues mais restent en deçà de nos besoins et de nos attentes ;
Considérant que les opérations « Vide fond de Kour » avec nos partenaires, ont permis de traiter 176,5 tonnes d’encombrants, 7 tonnes de déchets verts, 192 déchets électriques et électroniques chez les personnes vulnérables ;
Considérant le recrutement de 10 Ambassadeurs de l’Environnement en contrats civiques avec pour mission la sensibilisation sur les thématiques de l’environnement ;
Considérant les actions spécifiques menées par l’ARS : intervention à pied dans la zone d’habitation d’un cas déclaré, opérations de démoustication par traitements larvicides et adulticides, traitement en adulticide de l’ensemble des cours d’école et de la crèche Isnelle Amelin, distribution de pièges aux habitants dans les quartiers de SAY et PISCINE ;
Considérant enfin, que malgré tous nos efforts, l’épidémie de Dengue est un fléau qui touche toutes les familles portoises ;
Considérant que nous entendons leur souffrance et que nous continuerons d’être à leur côté pour lutter contre cette maladie ;
L’ensemble des élus du groupe « Le Port Nout Avenir » rappelle que la lutte contre la Dengue est l’affaire de tous et demande :
  • A l’État de mettre en urgence, les moyens nécessaires à la lutte anti-vectorielle sur Le Port au vu du nombre de cas représentant 50% des personnes atteintes dans l’île ;
  • L’amélioration des opérations de traitement au niveau des logements collectifs par la formation des personnels communaux par l’ARS pour mener des campagnes de diagnostic,
  • Aux bailleurs sociaux de se joindre à notre action collective et en appelle à leur responsabilité,
  • La mobilisation des associations, en urgence et sur une période de 2 ou 3 mois, aux fins de médiation et de sensibilisation à la destruction des gîtes larvaires avec l’accord de l’Etat pour celles œuvrant en ACI environnement,
  • La responsabilisation des entreprises et industriels pour l’entretien de leur site d’exploitation et la destruction des gîtes larvaires,
  • L’accompagnement des entreprises et industriels pour nous aider et renforcer l’action associative sur le territoire du Port en faveur de la lutte contre la Dengue.
  • Aux Portoises et aux Portois, de se protéger des piqûres de moustiques et d’éliminer les gîtes larvaires autour de chez soi, d’être vigilants et de ne pas hésiter à consulter leur médecin pour limiter les formes graves de la maladie.




1.Posté par Atterré le 14/04/2021 10:16

A l'équipe municipale d'enlever toutes les carcasses de voitures, nids de moustiques, de tous les parkings de la ville. Rien qu'à côté de chez moi, un parking est devenu un cimetière de voitures à ciel ouvert, au milieu d'une résidence. Plus une seule place de libre ! ! !

2.Posté par Papaye974 le 14/04/2021 11:58

Quid des bornes antimoustiques installées sur la commune il y a deux ans, et dont les mérites avaient été expliqués à grand renfort de médias ?

3.Posté par Dr Anonyme le 14/04/2021 12:04

On pourrait voir, d’année en année ses couteux efforts de l’ARS récompensés pour obtenir une éradication des vecteurs et la dengue reculer petit à petit. Ben non ! Existe-t-il des effets palpables de cette stratégie d’une année sur l’autre depuis trois ans 2018 ? Non ! Bien sur que non !

"Considérant enfin, que, malgré tous nos efforts de toutes sortes (énumérés ci-dessus par le groupe le groupe majoritaire Le Port Nout Avenir l’épidémie de Dengue est un fléau qui touche (de plus en plus) toutes les familles Portoises"

Considérant que ces efforts anciens et soutenus des autorités sanitaires sont évidemment inefficaces et même dangereux pour les abeilles de nos ruches ainsi que pour les oiseaux nourrissant leurs nichées avec des insectes.

Demandons aux médecins du Port au premier plan des recours contre cette épidémie de reprendre leur liberté de prescrire pour les malades récemment atteints par la dengue avec les médicaments qu'ils pensent utiles contre cette épidémie.

Y compris s'il s'agit de médicaments n'ayant pas reçu une AMM dans notre pays. Quoique déjà éprouvés dans d'autres pays, en particulier par Bill GATES et l’OMS au Burkina Fazo dans la lutte contre la transmission familiale du malaria.

Resterait à l'ARS à accorder une recommandation temporaire d'usage (RTU) pour le médicament de dernier recours.

Pour accorder cette RTU, la loi ne prévoit que deux conditions : une présomption d’efficacité et un minimum d’effets indésirables afin d’établir un rapport bénéfice/risque favorable. Simple non ?

Cette molécule n'a aucun effet secondaire chez les humains. Une expérience de 30 ans chez les malades atteints par la gale ou par la filariose de Bancroft le démontre on ne peut mieux.

Par contre, la molécule est bien connue depuis 30 ans chez les vétérinaires pour leurs effets chez les tous les invertébrés dont sont les moustiques sans affecter les troupeaux d'animaux de rente.

Faut-t’il continuer sur la voie indiquée par l’ARS ou, au contraire, ajouter un peu de médecine.

En résumé, au lieu de chercher, en vain, à tuer des milliards de moustiques non porteurs, il serait plus efficace de ne viser que les seuls moustiques porteurs.

Un patient atteint de la dengue devrait être traité pour lui-même mais surtout pour protéger son entourage selon le territoire d’envol de ce moustique celui qui chargé de sang et porteur du virus.

Un seul moustique apporte la maladie. Un seul autre moustique transporte la maladie. Casser la transmission pourrait consister à tuer, non pas tous les moustiques mais les seuls transporteurs.

Tuer le moustique qui vient de piquer une personne déclarée séropositive pourrait être bien plus utile et casser l’épidémie. Ce moustique-là va piquer les enfants du couple et l'épouse de cette personne.

4.Posté par Joe le 14/04/2021 12:06

I étone pas moin

5.Posté par Le vengeur manqué le 14/04/2021 12:25

super les moustiques vont lire la motion.
Malin le mangeur de lectchi plus de PEC LAV= plus de voix à monnayer pour les régionales.
Pourquoi pas plutôt mettre au travail tous les gros bras qui restent debout toute la journée devant la mairie?
peut être parce que eux qui commandent?

6.Posté par GIRONDIN le 14/04/2021 12:28

Une ville farouest et dengue ! 😅

7.Posté par Hugh Hugh... le 14/04/2021 13:02

@ 1.Posté par Atterré le 14/04/2021 10:16
👍 Pas seulement au Port ...dans toutes les villes et sans faire le fion recensement recherche propriétaire et tutti conti...kapé et destruction sur le champ ...
Oubli pas aussi les aires de covoiturage...la place napu à cause de ces épaves ...merci

8.Posté par Dubois le 14/04/2021 11:10

Le maire préfère embaucher les voyous locaux en leur délivrant même une attestation afin qu ils puissent circuler après le couvre feu (dormez braves gens les médiateurs veillent) plutôt que de veiller au bien être des habitants du Port.

9.Posté par Dubois le 14/04/2021 11:13

A la lecture de l article et des considérant du maire, "c'est pas moi c'est les autres"

10.Posté par Appel à la résistance le 14/04/2021 13:13

On pourrait voir, d’année en année ses couteux efforts de l’ARS récompensés pour obtenir une éradication des vecteurs et la dengue reculer petit à petit. Ben non ! Existe-t’il des effets palpables de cette stratégie d’une année sur l’autre depuis trois ans 2018 ? Non ! Bien sur que non !

"Considérant enfin, que, malgré tous nos efforts de toutes sortes (énumérés ci-dessus par le groupe le groupe majoritaire Le Port Nout Avenir l’épidémie de Dengue est un fléau qui touche (de plus en plus) toutes les familles Portoises"
Considérant que ces efforts anciens et soutenus des autorités sanitaires sont évidemment inefficaces et même dangereux pour les abeilles de nos ruches ainsi que pour les oiseaux nourrissant leurs nichées avec des insectes.

Demandons aux médecins du Port au premier plan des recours contre cette épidémie de reprendre leur liberté de prescrire pour les malades récemment atteints par la dengue avec les médicaments qu'ils pensent utiles contre cette épidémie.

Y compris s'il s'agit de médicaments n'ayant pas reçu une AMM dans notre pays. Quoique déjà éprouvés dans d'autres pays, en particulier par Bill GATES et l’OMS au Burkina Fazo dans la lutte contre la transmission familiale du malaria.

Resterait à l'ARS à accorder une recommandation temporaire d'usage (RTU) pour le médicament de dernier recours.

Pour accorder cette RTU, la loi ne prévoit que deux conditions : une présomption d’efficacité et un minimum d’effets indésirables afin d’établir un rapport bénéfice/risque favorable. Simple non ?

Cette molécule n'a aucun effet secondaire chez les humains. Une expérience de 30 ans chez les malades atteints par la gale ou par la filariose de Bancroft le démontre on ne peut mieux.

Par contre, la molécule est bien connue depuis 30 ans chez les vétérinaires pour leurs effets chez les tous les invertébrés dont sont les moustiques sans affecter les troupeaux d'animaux de rente.

Faut-t’il continuer sur la voie indiquée par l’ARS ou, au contraire, ajouter un peu de médecine.

En résumé, au lieu de chercher, en vain, à tuer des milliards de moustiques non porteurs, il serait plus efficace de ne viser que les seuls moustiques porteurs.

Un patient atteint de la dengue devrait être traité pour lui-même mais surtout pour protéger son entourage selon le territoire d’envol de ce moustique celui qui chargé de sang et porteur du virus.

Un seul moustique apporte la maladie. Un seul autre moustique transporte la maladie. Casser la transmission pourrait consister à tuer, non pas tous les moustiques mais les seuls transporteurs.

Tuer le moustique qui vient de piquer une personne déclarée séropositive pourrait être bien plus utile et casser l’épidémie. Ce moustique-là va piquer les enfants du couple et l'épouse de cette personne.

11.Posté par ah,ahah, le 14/04/2021 15:25

Où vont pondre les moustiques ?
carcasses , vieux pneus , pots de fleurs , saloperies en tous genres abandonnées au bord des chemins , des rues , des maisons ...
des services municipaux qui n'ent font pas assez , de même que les sociétés chargées de ramasser les ordures ( il faut un contrat qui les oblige à passer plus souvent , ça coûte cher , et bien il faut faire payer les porcs!)
Bref , une population tellement mal éduquée et une mairie qui depuis 50 ans laisse faire qu'il ne faut pas chercher plus loin!

12.Posté par Lu manque pas d'air le bouffon le 14/04/2021 18:06

Quelle motion, Olivier. Ou lé pris dans la colle jacques. alors en sorte à ou.

13.Posté par Dr Anonyme le 14/04/2021 18:33

@11 Bien entendu les moustiques trouvent dans les déchets de la civilisation des lieux de pontes proches des habitations. Mais quels sont les résultats de la lutte contre ces lieux ?

On pourrait voir, d’année en année ses couteux efforts de l’ARS récompensés pour obtenir une éradication des vecteurs et la dengue reculer petit à petit. Ben non !

Existe-t-il des effets palpables de cette stratégie d’une année sur l’autre depuis trois ans 2018 ? Non ! Bien sur que non !

"Considérant enfin, que, malgré tous nos efforts de toutes sortes (énumérés ci-dessus par le groupe le groupe majoritaire Le Port Nout Avenir l’épidémie de Dengue est un fléau qui touche (de plus en plus) toutes les familles Portoises".

14.Posté par pierre le 14/04/2021 19:40

le port mérite mieux qu'un maire qui essais d'effacer sa mise ne examen pr corruption et blanchiment, de mise en examen pr faire crroire, par les médias, qu'il est le maire le plus , propre , , mais le parquet au moment venu vont trouver de bébétes ds vos fruits , un type comme vous nous veut pas a la région.

15.Posté par Appel à la résistance le 15/04/2021 11:19

Resterait à l'ARS à accorder une recommandation temporaire d'usage (RTU) pour le médicament de dernier recours : l'ivermectine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes