MENU ZINFOS
Faits-divers

5 et 4 ans requis à l'encontre du comptable du lycée hôtelier et du gourou "gramoune Moussa"


Le procès pour détournement de fonds publics au préjudice de trois établissements scolaires de Saint-Paul se déroule depuis ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis. Après un après-midi d’audience, les peines requises par le ministère public viennent d’être prononcées peu après 20H15.

Par Régis Labrousse - Ludovic Grondin - Publié le Mardi 13 Octobre 2020 à 20:26 | Lu 4210 fois

Jean Charles D. devra rembourser les sommes détournées. Pas une surprise pour le comptable public qui connaît sur le bout des ongles ce que mise en débet signifie
Jean Charles D. devra rembourser les sommes détournées. Pas une surprise pour le comptable public qui connaît sur le bout des ongles ce que mise en débet signifie
5 ans dont 30 mois avec sursis probatoire et obligation de rembourser les sommes dues ont été requis à l’encontre de l’ancien comptable du lycée hôtelier de la Renaissance à Saint-Paul. L’homme âgé de 50 ans et né dans le département du Rhône en 1970 devait répondre d’actes de soustraction et de détournement d’argent public. 

Le gourou qui lui avait soutiré cet argent voit quant à lui 4 ans de prison dont 2 ans de sursis probatoire et obligation de rembourser les sommes dues requis à son encontre.

Absente au procès mais représentée par Me Georges André Hoarau, Annick E. était accusée de recel dans ce dossier. Elle a en effet bénéficié de 12 virements pour la coquette somme de 39300 euros. 2 ans de prison dont une partie de sursis probatoire a été requis à son encontre. A la barre, elle soutiendra ne pas connaître la signification du sigle « DRFIP* Lycée hôtelier » inscrit sur les chèques dont elle était bénéficiaire. Rien que sur ce détail, sa mauvaise foi n’a pas dupé l’assemblée.

Dans ce dossier, le fonctionnaire d’Etat, suspendu de son poste de comptable public depuis deux ans, a détourné pas moins d'1,6 million d’euros des caisses de trois établissements dont il avait la gestion.

Le pot aux roses est révélé en 2018. Les premières vérifications des comptes s’achèvent en 2019 et permettent de débusquer cette fraude qui a arrosé beaucoup de profiteurs plus ou moins bien servis.

Découvrant l’entourloupe réalisée au préjudice de l’URSSAF, le président du conseil d’administration du Lycée Hôtelier la Renaissance de Plateau Caillou dépose une plainte fin 2018 à l’encontre de Jean-Charles D.

L’instruction du dossier permet de déceler que, pour en arriver à une telle somme, le comptable public a détourné de l’argent de façon concomitante au sein de trois établissements : le lycée hôtelier de Plateau Caillou mais aussi au préjudice des collèges des Aigrettes et de Plateau.

Le charlatan lui promet de faire revenir sa belle

Très tôt dans cette affaire, plusieurs protagonistes qui gravitent autour du comptable émergent. Pour comprendre le film des événements, évoquons la présence tout d'abord d'Annick A..

Séduit par son allure, le comptable du lycée fait tout pour la garder à ses côtés. Normal, il sort d’une rupture avec son ex. Une ex-copine qui profitera au passage de l’argent détourné pour faire payer ses « prestations » sur la fin de leur relation. Bref. Jean-Charles D. a tourné la page avec son ex et s’amourache désormais d’Annick A.

C’est le début d’une spirale infernale. En tentant coûte que coûte de la séduire alors qu’elle est une femme mariée, Jean-Charles D. franchit sans le savoir la ligne rouge. Sur les conseils d’un collègue de travail sûrement paré des meilleures intentions à son égard, il fait la rencontre d’un homme connu pour faire des miracles. Et notamment détiendrait le pouvoir de faire revenir la personne aimée. Après son attirance pour Annick A., Jean-Charles D. connaît avec "Gramoune Moussa" une sorte de deuxième coup de foudre. 

Ce dernier repère très rapidement l’immense vulnérabilité de son client et ne perd pas une seconde pour alléger son porte-monnaie, bien qu’il s’en défende à la barre du tribunal. 

De nombreux témoignages attestent de la version du comptable du lycée concernant les pratiques d’Arnold C. qui se comporte comme un charlatan. Les SMS échangés entre eux finiront d’approuver la version faisant du gourou un complice du détournement de fonds, et viennent indirectement conforter la version présentée par Jean-Charles D.

Un naufrage sentimental et des profiteurs, beaucoup de profiteurs

En conclusion de ce mauvais roman débuté avec cette femme mariée puis avec ce vrai-faux gourou aux bras longs, la comptabilité des trois établissements scolaires accusera un trou d’1,6 million d’euros. 

Le procès, qui a débuté ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Champ fleuri, a permis à l’auditoire de se faire une idée du niveau de responsabilité de chacun des protagonistes dans ce naufrage sentimental aux conséquences lourdes pour la comptabilité publique.

Au cours de l’audience, Arnold C., né en 1984, a nié formellement l’existence de son double « gramoune Moussa », dont le véritable don aura été de profiter de la crédulité d’un client et de faire disparaître de belles sommes d’argent au passage. Il concédera uniquement l’existence de rituels ayant eu lieu uniquement au moment des faits dans la chapelle familiale.

Malgré son déni, de nombreux témoignages viennent le mettre en cause. Face à l’évidence, Arnold C. a préféré maintenir sa version de vente de terrain entre le comptable et lui pour expliquer le versement de l'argent. Une version qui fait forcément plus "terre à terre" au 21ème siècle, qui plus est à la barre d’un tribunal. Selon lui, Jean Charles D. lui avait dit qu’il avait les fonds et avait donné son accord pour qu’aboutisse cette transaction de vente de terrain.

Pour les six autres bénéficiaires de la "générosité" du comptable, la procureure a demandé des peines avec sursis simple allant de 2 mois à 1 an de prison. Les plaidoiries doivent désormais suivre avant une mise en délibéré du jugement pour les prochaines semaines.

*Direction régionale des finances publiques

SUR LE SUJET :
Sous emprise, il détourne 1,6 million d'euros pour récupérer une "michto"




1.Posté par DOGOUNET le 13/10/2020 20:41

L'expression de la JUSTICE par notre trop bonne Marianne s'est enfin fermement exprimée. C'est une bonne chose dont il faut se féliciter. DETOURNER l'argent public et devoir le REMBOURSER devrait donner quelques sueurs froides à nombre de nos ordonnateurs publics !

2.Posté par que dire le 13/10/2020 20:52

et toutes les activités pédagogiques annulées parce qu'il a fallu trouver les sous ....le proviseur dort bien ?

3.Posté par Et tous les autres .. le 13/10/2020 21:15

Ne pas oublier les différents chefs d' établissements successifs, les enseignants du domaine professionnel qui se servaient au passage, et tout le gratin du Rectorat jusqu'aux Recteurs successifs qui venaient se rincer à l'oeil sans se poser la moindre question !
Et apparemment la fête continue avec selon les la di la fé l'ancien Recteur servi par les enseignants en personne pour son diner d'adieu .....

4.Posté par DIDIER NAZE le 13/10/2020 21:36

C'est bien de détournement. ...DEFFOND qu on parle !!...n est ce pas ??...

5.Posté par Ti Tangue zilé zone le 13/10/2020 22:19

1,6 million d'euros 5 ans dont 2,5 de sursis ....😡😡😡😡 alors que pour un masque oublié 135/sur environ 1200 € salaire net d’un travail...VIVEMENT SOUPLÉ 2020 ...mais avec l’aide des abstentionnistes...car le baisement va rivé zot sa ensemble...n’oubliez pas VIVE L 1,6 million d'euros VIVE LA FRANCE

6.Posté par Jp POPAUL54 le 14/10/2020 06:31

Ça fait pas cher du million.
Tableau de remboursement des sommes dérobées à raison de 200 euros par mois....
Il en a pour 700 ans !!!

7.Posté par Taloche le 14/10/2020 07:59

Ce cas ressemble à celui de la mairie de St-Paul. Pourtant 2 réquisitions très différentes (3 ans et 5 ans). La justice serait influencée par les politiques ?.

8.Posté par pierre le 14/10/2020 08:27

logement fonction ,voiture de fonction ,gros salaire de fontionnaire catégorie A pr ce gard , gestionnaire qui décide ,détournement 1,6 millions d'euros , pr faire plaisir une femme mariée , maitresse et seulement 30 mois ferme dont une grande partie ,remise de peine , ce gros fonctionnaire sans sort bien, par contre pour 2/3 wiki volé ds une grande surface certains gard la cour sont comdamnés bien plus sévèrement .......

9.Posté par jfh le 14/10/2020 14:26

On s'inquiète pas ! Ils sont tous maqués et un jour le peuple se révoltera !! Je ne le souhaite pas mais trop de disparité de juger entre le délinquant qui lui à voler une pomme et ceux qui volent des millions d'Euros ! le jeune d'aujourd'hui a un bon exemple de ce qui se passe dans la plus autre cours !! La balance et le sermon d'Hippocrate s'assemblent !!! Et amusez vous à donner des leçons aux autres ! Vous êtes les premiers coupables et malheureusement la société est impactée

10.Posté par Kamekona le 14/10/2020 15:51

Il nie alors que c’est vrai, de source proche, je vous garantie qu’il se faisait passer pour un sorcier avec ses cérémonies à deux francs chez ses parents à Piton St Leu.

11.Posté par Choupette le 14/10/2020 18:10

9.Posté par jfh

Mais qu'est-ce que tu racontes ???

Arrête la beu, mon gars.

12.Posté par JUSTINE le 14/10/2020 18:26

Au départ, c'est bien ce comptable qui est fautif...et au rectorat on laisse faire ??? C'est pas rien de détourner autant d'argent pour son plaisir personnel...!!! Après c'est du ladi la fé, sauce créole !!! faut voir le contexte pour se permettre de juger tout ce cercle .....!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes