MENU ZINFOS
National

5 ans de prison ferme requis contre Bernard Tapie


Par - Publié le Mardi 2 Avril 2019 à 12:08 | Lu 2103 fois

Capture d'écran BFMTV
Capture d'écran BFMTV
Après un réquisitoire de plus de 4 heures ce lundi 1er avril, cinq années de prison ferme ont été requises contre l'ancien homme d'affaires de 76 ans. Bernard Tapie est accusé d'escroquerie et détournement de fonds publics.

On l'accuse d'avoir fait pression afin d'obtenir un arbitrage privé dans l'affaire du Crédit Lyonnais, qui lui avait permis d'empocher la modique somme de 403 millions d'euros en 2008. 

Le Parquet a également demandé la confiscation de l'ensemble de ses biens. Il a aussi requis une peine de trois ans de prison avec sursis contre son ancien avocat, maître Maurice Lantourne, ainsi que trois ferme contre le haut magistrat, Pierre Estoup. 

Le procès devrait se tenir jusqu'au 5 avril prochain. L'ancien ministre, atteint aujourd'hui d'un double cancer, ira-t-il derrière les barreaux? 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par AZALA le 02/04/2019 16:16

Allons tout les gens sensés savent bien que ca va se terminer en eau de boudin lé trop fort Nanard!!!

2.Posté par Marcel le 02/04/2019 17:08

Derrière le procès Tapie, c'est le procès de la réussite, où les financiers se font plaisir en finissant le taureau d'une dernière estocade...C'est vrai que Nanard a bien profité de la vie et du système, mais après tout il a juste eu le malheur de partir de rien pour y arriver. Et ça, les banquiers de père en fils, ils n'aiment pas, du coup ils demandent à leurs ex-employés de lui régler son compte, ce qui ne saurait tarder. C'est triste, mais c'est malheureusement la République d'aujourd'hui. Rassurez vous, c'est le signe de sa fin proche.

3.Posté par Yab bon des hauts le 02/04/2019 17:37

Un margoulin au violon ?
C'est plutôt rare...
On voit plutôt des voleurs de croissants faire 6 mois fermes en comparution immédiate.
Justice de classe...

4.Posté par JE DERANGE le 03/04/2019 09:40

Là on voit les gros jaloux et envieux
Vous n'avez qu'à bosser comme lui qui est partit de rien
Bande de naze

5.Posté par JE DERANGE le 03/04/2019 09:41

Là on voit les gros jaloux et envieux
Vous n'avez qu'à bosser comme lui qui est partit de rien
Bande de naze.....

6.Posté par Briandoht le 06/04/2019 09:14

C'est bien plus de 403 millions d'€ que l'état lui devait dans l'affaire du CL. C'est l'acharnement de l'état depuis Hollande relayé par Macron que BT subit injustement . BT ne mérite pas un tel traitement , d'autant plus qu'il est en fin de vie, rongée par la maladie . Les juges sont cruels et n'ont aucun état d'âme !

7.Posté par Paul Mc Watson le 07/04/2019 06:04

Moi j’ai été gracié après avoir volé douze voitures, car j’avais une rage de dents... Ôté les gars, arrête déconner, un voyou reste un voyou, et il y en a beaucoup trop en liberté malgré de sévères escroqueries, hommes politiques, élus, et j’en passe... La loi reste la loi, ou alors, continuez de défendre le banditisme de ce genre ce n’est pas grave au fond, c’est nous qui trinquons à chaque fois...

8.Posté par " VIEUX CREOLE" le 07/04/2019 15:43

------ BERNARD TAPIE NE CONNAÎT PAS LE PROVERBE CRÉOLE : " A FORCE ALLER L'EAU CALEBASSE I PETE "

9.Posté par Briandoht le 07/04/2019 19:29 (depuis mobile)

C est l état le voleur qui doit BT plus d 1 milliard d''€ dans l affaire du C Lyonnais.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes