MENU ZINFOS
National

5.000 euros d'amende requis contre Paul Girot de Langlade


Par Benjamin Postaire - Publié le Mercredi 30 Juin 2010 à 09:40

5.000 euros d'amende requis contre Paul Girot de Langlade
Paul Girot de Langlade comparaissait hier devant le tribunal correctionnel de Créteil pour injures racistes suite à la plainte déposée par une agent de sécurité de l'aéroport d'Orly. Comme le révélait Zinfos au moment des faits, le préfet, qui rentrait de la Réunion pour la coordination des Etats généraux de l'Outre-mer, avait déclaré : "On se croirait en Afrique! Il n'y a que des noirs ici".

Hier, devant le tribunal, Paul Girot de Langlade, qui a été mis à la retraite anticipée suite à la révélation des faits, a reconnu avoir tenu le début de ses propos, niant avoir évoqué la couleur des agents et précisant toutefois, "il n'y avait rien de raciste". "J'ai simplement voulu dire que c'était le bordel (...) Si le contrôle avait été rigoureux, j'aurais pu dire: on se croirait à Singapour ou aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

"Il a dit une connerie mais ce n'était pas raciste"

L'ambiance dans la salle d'audience est très tendue entre l'ancien préfet et les parties civiles. L'une des agents qui a porté plainte lance à l'accusé : "Vous êtes préfet, vous devriez montrer l'exemple". Les associations anti-racistes qui se sont jointes à la plainte sont très offensives contre Paul Girot de Langlade. Vexé, ce dernier demande même à la Licra ce qu'elle fait là, puisqu'il "n'est pas question de Juif".

L'ex-préfet et son avocat, Me Collard, sont unanimes : Paul Girot de Langlade n'est pas raciste. "J'ai peut-être une grande gueule (...) mais je ne suis pas raciste", s'exclame l'accusé. "Il a dit une connerie mais ce n'était pas raciste", ajoute son avocat, évoquant par ailleurs la "douane des mots" ou encore la "police de la pensée". Il ajoute enfin pour la défense, "On a cherché à le rendre raciste parce que quelqu'un avait besoin de se faire passer pour un anti-raciste de service", visant directement Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, qui avait fustigé à l'époque les propos de l'ex-préfet.

"La réserve est la moindre des choses qu'on peut attendre d'un haut fonctionnaire"

Le représentant du ministère public Bernard Thouvenot, va rappeler que "la loi ne sanctionne pas une opinion mais elle sanctionne son expression publique" et ce d'autant que "la réserve est la moindre des choses qu'on peut attendre d'un haut fonctionnaire". Selon lui, les propos du préfet font circuler l'idée que "le seul fait d'être en Afrique constitue un désagrément", ce qui est "outrageant" et "méprisant". Il réclame donc 5.000 euros d'amende à l'encontre de Paul Girot de Langlade.

Ce dernier a malgré tout le dernier mot et exprime ses "regrets", s'excusant "d'avoir vexé ces personnes". Verdict vendredi.




1.Posté par vipère le 30/06/2010 10:18

pauvre homme, il ne va pas toucher ses 60.000 euros de prime c'est vraiment trop injuste!

2.Posté par oBPama le 30/06/2010 11:01

Dictature du pseudo anti-racisme qui en autorise bien d'autres.
Cet "anti racisme" est au service des revanchards qui entendent prendre les commandes de cette société qu'ils exècrent et qui n'est même plus capable de se défendre .

Outil idéologique qui entend museler la majorité au profit de minorités . Un autre racisme sévit aux Antilles ( tous ceux qui y ont vécu le savent ) mais il n'en est jamais question.

3.Posté par Aïe! le 30/06/2010 11:04

5000 euros d'amende pas parce que li lé raciste, mais parce que li lé con?! Aïe, nous risque gros alors...

4.Posté par P4T le 30/06/2010 11:46

Rien à voir, la liberté d'expression n'existe plus quand tu parle des pays africains.

Il aurait dit on se croit en chine, tout le monde aurait fermé sa gueule et n'aurait rien dit. Le problème est que certaines origines doivent être en voie de disparitions vu le nombre d'association qui les protègent !!!!!!!!!!!

Tout cela finira en guerre civile.

5.Posté par goureg le 30/06/2010 11:50

à qui vas t'on donner ces 5000 euros,est-ce aux agents de sécurités, ou aux associations anti-racistes, hum!!,si demain je rentre dans un café et que je demande un petit noir!tout cela commence à faire peur.

6.Posté par Marie-Laure le 30/06/2010 14:19

Ah bon ? Ca tombe sous le coup de la loi de dire "on se croirait en Afrique" ???
Où va-t-on ? mais où va-t-on ??!!!
Ca commence à faire peur !
On ne peut plus rien dire. On se croirait en Iran. Oups..... ça m'a échappé !

7.Posté par le congo chez tintin le 30/06/2010 14:33

,si demain je rentre dans un café et que je demande un petit noir!


Tu ne crois pas si bien dire...SS racisme a déjà fait un procès à un pâtissier qui vendait des "tètes de nègre" et une autre procédure est en cours en Suisse vivant à interdire l' expression "travail au noir " car cela stigmatiserait les personnes de couleur !


L'anti racisme gauchiasse à géométrie variable va amener la guerre civile en Europe,ça me parait évident +1 !

A ce sujet je salue la saine réaction des chinois de Belleville, dont l'action est évidemment passée sous silence dans les merdias....

8.Posté par ilo le 30/06/2010 15:05

C'est toujours pareil! le racisme ne va que dans un sens .... l' africain et l'arabe contre les blancs ...... où va t on ? La semaine dernière ,j'ai été au tribunal de st pierre ; apres contrôle sous le portique , l'agent m'a demandé d'enlever mes lunettes de soleil pour voir mes yeux ...afin de voir à qui il avait à faire ; pourquoi pas , j'ai oté mes lunettes sans pb .Le soir , je regarde les infos ,et je vois une personne avec le voile intégrale passer le contrôle d'un tribunal parisien sans pb ! elle venait contester son pv ! trouver l'erreur ?

9.Posté par OZAK le 30/06/2010 15:53

C'est l'histoire d'un noir qui rentre dans un café et qui commande un petit blanc et comme il y en a pas il choisit un p'tit rouge, et comme il y en a pas il commande " ben dans ce cas je vais me taper un "p'tit jaune" ( pastis),mais voilà ti pa que le patron ( c'est le genre boutic/bar qu'il y a à la Reunion, là où on marquait avant si karné), lui intente un procès....

10.Posté par Vincent le 30/06/2010 17:21

Dire en public "Il n'y a que des noirs ici", est un acte raciste
S'expliquer en disant "J'ai simplement voulu dire que c'était le bordel", c'est tout aussi raciste. C'est pourtant pas complique, ca s'apprend a l'ecole.

Oui, des Europeens subissent du racisme dans certains pays/departments. Oui, c'est illegal.

Qu'est ce que ca a a voir avec le fait qu'un Prefet de la Republique tient des propos racistes en public?



11.Posté par Tcherno-Bill le 30/06/2010 21:49

C'est un peu vrai qu'on assiste à un concert de " bien-pensance " pour dénoncer ce qui n'est à la base qu' un gros Bauf , certes Préfet , qui a peut être été victime d'un contrôle tatillon à Roissy....( je connais)...et qui aurait mieux fait de la fermer.....
Mais il a été mis à la retraite anticipée....DIRECT ! Ouaou ! Eparkidon ?.... Hortefeux !!
Ils n'ont vraiment honte de rien !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes