MENU ZINFOS

47 cas de dengue signalés à La Réunion

Dans leur dernier bilan chiffré, la Préfecture de La Réunion et l’ARS annoncent 47 cas de dengue enregistrés pour la période du 30 mai au 12 juin 2022. L’arrivée de l’hiver austral et ses conditions moins favorables au développement des moustiques contribuent à la réduction du nombre de nouvelles contaminations amorcée depuis fin avril.

Vendredi 24 Juin 2022

Cette année, contrairement aux quatre années précédentes, La Réunion n’a pas connu de vague épidémique avec de nombreux foyers installés sur le territoire. Cependant, la circulation de la maladie s’est maintenue tout au long de l’année, confirmant l’installation durable de la maladie sur l’île et ses risques de réémergence.  

Avec l’arrivée des vacances scolaires, les voyageurs qui se rendent dans des zones où des maladies transmises par les moustiques circulent sont invités à se protéger des piqûres durant leur voyage et la semaine suivant leur retour afin d’éviter l’introduction de nouveaux virus ou sérotypes.

Enfin, en ce début d’hiver austral, les Réunionnais sont encouragés à maintenir les gestes pour se protéger des moustiques vecteurs de la dengue : supprimer tout ce qui peut contenir de l’eau chez soi, utiliser des répulsifs, des moustiquaires… et consulter immédiatement un médecin dès les premiers symptômes.

Situation de la dengue au 22 juin 2022
Depuis le 1er janvier 2022

– 1470 cas confirmés
– 64 hospitalisation
– 158 passages aux urgences

Sur la période concernée, les cas de dengue étaient localisés dans 13 communes :

  • Sud (63,8% des cas) : Saint-Pierre, Saint-Joseph, Petite-Île, Le Tampon, Saint-Louis, Étang-Salé
  • Ouest (21,3% des cas) : Saint-Paul, Saint-Leu, La Possession
  • Nord (10,6% des cas) : Saint-Denis, Sainte-Marie
  • Est (4,3% des cas) : Bras-Panon, Saint-André

Par ailleurs, des regroupements de cas ont été identifiés dans les quartiers suivants :

  • Saint-Pierre : Basse Terre les bas
  • Petite Ile : Chemin Neuf

Depuis 2021, seul le sérotype 1 de la dengue circule dans l’île.

Les Réunionnais sont encouragés à maintenir les gestes de prévention : supprimer tout ce qui peut contenir de l’eau chez soi, se protéger des moustiques (répulsifs, moustiquaires) et consulter immédiatement un médecin dès les premiers symptômes.

Recommandations pour se protéger des piqûres de moustiques et de la dengue

Les autorités sanitaires recommandent à la population de :
– Se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivant l’apparition des symptômes pour protéger son entourage > consultez la rubrique Recommandations contre la Dengue. Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement ; plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype.

– Éliminer et vider les eaux stagnantes qui peuvent contenir des gîtes à moustiques : tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières…

– Consulter un médecin en cas de symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements… et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue.

Si vous êtes malade de la dengue :

Continuez à vous protéger contre les piqûres de moustiques pour éviter de transmettre la maladie à votre entourage et surveillez votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie,

consultez votre médecin traitant ou un service d’urgence en cas de dégradation de votre état de santé.

Se protéger des moustiques grâce aux répulsifs et aux moustiquaires
– L’utilisation des produits répulsifs est l’une des mesures les plus sûres pour lutter contre la propagation de la dengue.

L’utilisation de moustiquaire de lit ou de berceau / poussette constitue une barrière efficace pour se protéger des piqûres de moustiques, vecteurs de la dengue. Elle est à privilégier notamment pour les personnes contraintes d’être alitées en journée et les nouveaux nés. Des moustiquaires peuvent également être posées sur les fenêtres et les portes pour une meilleure protection à l’intérieur des habitations.
– L’utilisation de moustiquaire de lit, de berceau ou de poussette constitue une barrière efficace pour se protéger des piqûres de moustiques.
Elle est à privilégier notamment pour les personnes contraintes d’être alitées en journée et les nouveaux nés. Des moustiquaires peuvent également être posées sur les fenêtres et les portes pour une meilleure protection à l’intérieur des habitations.

 
 



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 4 Juillet 2022 - 18:07 Baignade possible à Boucan Canot

 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes