Santé

442 nouveaux cas de dengue confirmés, la circulation du virus s’accélère

Mardi 12 Mars 2019 - 14:32

442 nouveaux cas de dengue confirmés, la circulation du virus s’accélère
Du 25 février au 3 mars 2019, 442 cas de dengue ont été confirmés. Les cas ont été identifiés dans 19 communes, dont les foyers les plus actifs sont situés à :

- La Rivière Saint-Louis (92 cas)
- Saint-Louis (69 cas)
- Saint-Pierre (46 cas)
- L’Étang-Salé (34 cas)
- Les Avirons (26 cas)
- Ravine des Cabris (20 cas)

Au total, depuis le début de l’épidémie, on enregistre :

- 8 572 cas autochtones (dont 1 698 cas depuis le 1er janvier 2019)
- 205 hospitalisations pour dengue (dont 51 hospitalisations depuis le 1er janvier 2019)
- 573 passages aux urgences (dont 98 passages depuis le 1er janvier 2019)
- 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue

Plus de 32 000 cas cliniquement évocateurs sont estimés (dont plus de 5000 depuis le 1er janvier 2019S01/2019).

La circulation du virus s’accélère avec une augmentation notable du nombre de cas signalés : du 25 février au 3 mars 2019, 442 cas de dengue ont été confirmés. Dans le sud de l’île, le nombre d’hospitalisations est en hausse (51 personnes ont été hospitalisées depuis le début de l’année), ainsi que le nombre de passages aux urgences. La Préfecture de la Réunion et l’ARS Océan Indien appellent la population à la vigilance. La dengue est une maladie, qui peut évoluer vers une forme sévère et être fatale, selon l’état de santé du patient. Il faut donc consulter immédiatement son médecin en cas de symptômes, et se protéger des piqures de moustiques à l’aide de répulsifs.

Dans ce contexte épidémique, la participation active des réunionnais dans la mise en œuvre des mesures de prévention est essentielle pour limiter l’extension du virus. Des ambassadeurs réunionnais se mobilisent, aux côtés des autorités sanitaires, pour relayer les messages de prévention auprès de la population, dans le cadre de la campagne de communication « La dengue, STOP aux idées reçues ».
N.P
Lu 2454 fois



1.Posté par manu974 le 12/03/2019 15:52

Bonjour si je ne suis pas censuré, je voudrais confirmer que l'ARS a alerté le Préfet il y a plus d'un an. Celui-ci a refusé de parler d'épidémie afin de ne pas faire un parallèle à la crise du chik.
Il a une forte responsabilité sur la situation actuelle et sans faire de politique de bas étage Ericka Bareigts voulait avoir des explications mais que nini. J'espère que je serais publié pas pour trouver des boucs émissaires mais que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités.

2.Posté par La vérité vraie... le 12/03/2019 20:10

Entièrement d'accord avec @post1. Rien à ajouter. Le chik n'a pas servi d'exemple. Il n'y aura pas de vaccin, les ravages pour l'économie et surtout pour la société seront encore plus élevés que pour le chik. Et vous savez quoi ? Beaucoup en sortiront avec des légions d'honneurs, des médailles, etc. Vous verrez...

3.Posté par Marlow le 13/03/2019 07:44

A croire que les gens s’en foutent.
Les responsables sont avant tout les réunionnais de base.
Les politiques sont à l’image de ces pseudos citoyens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie