Océan Indien

40.000 travailleurs étrangers à Maurice

Lundi 17 Janvier 2011 - 11:00

Le drame de la route survenu la semaine dernière à l'île Maurice est venu rappeler que l'île sœur abrite de nombreux travailleurs étrangers dans les secteurs qui réclament le plus de main-d'œuvre. Ils seraient ainsi près de 40.000 travailleurs à remplacer les Mauriciens dans les industries les plus pénibles comme la construction notamment. Il y a quelques mois, en pleine saison cannière, de nombreux propriétaires avaient même eu du mal à trouver des mains pour couper la canne.


(photo d'illustration)
(photo d'illustration)

Ils sont près de 40.000 travailleurs étrangers à croire en une vie meilleure en travaillant, pour quelques mois, à l'île Maurice. La majeure partie d’entre eux œuvrent dans le secteur manufacturier ou de la construction rappelle l'Express de Maurice. Mais cette main-d'œuvre abondante crée les conditions de conflits dans le respect du droit du travail. Ces derniers ne seraient pas mis sur le même pied d'égalité par rapport aux Mauriciens. A cause d'une situation provisoire sur le sol mauricien, ces derniers ne préfèrent pas réclamer tous leurs droits.

Bangladesh, Chine, Inde Sri Lanka...

Les exemples ne manquent pas. L'express de Maurice note qu'en quelques mois, des cas de mal-traitance ont été révélés comme en février 2010 où trois travailleurs venus du Bangladesh disent avoir été séquestrés par leur patron, dans leur dortoir, à Coromandel. En juin dernier, ce sont 26 ouvriers étrangers d'une usine textile qui avaient été menacés avant d'être expulsés suite à la délocalisation de leur outil de travail.

De quels pays viennent ces travailleurs étrangers ? Les ouvriers, viennent surtout du Bangladesh, de la Chine, de l’Inde et du Sri Lanka. Ce qui les différencie des travailleurs locaux ? Ils acceptent de travailler dans des conditions plus ardues pour des salaires souvent moindres, parfois même bien plus bas que ce dont ils auraient droit. Selon les syndicats, certaines clauses des contrats des travailleurs étrangers présentent des lacunes.

"Un paradis pour les touristes, mais un enfer pour les travailleurs"

Beaucoup d'entre eux acceptent de travailler le week-end ou bien au-delà des heures légales pour arrondir leurs fins de mois. Mais par peur d’être expulsés, ils se taisent, selon un syndicaliste cité par le journal. L'objectif final est d'amasser le plus possible d'argent avant un retour au pays.

Faizal Ali Beegun, syndicaliste, explique que le contrat des travailleurs étrangers, au fil des années, n’a jamais été respecté. "Maurice est un paradis pour les touristes, mais un enfer pour les travailleurs. Malheureusement, seul l’employeur a le droit de choisir les clauses des contrats de ses ouvriers", explique-t-il.

A noter que les ouvrier bangladais peuvent dépenser près de 200.000 roupies pour venir travailler à Maurice, un travailleur indien près de 125.000 et un Srilankais, 100.000. "Ils dépensent une très grosse somme d’argent pour venir à Maurice et voilà comment on les traite", avance le syndicaliste, précisant que leur pauvreté ne leur laisse pas beaucoup de choix.

Dans l'accident de la route du 12 janvier dernier, sur les 14 ouvriers bangladais (dont 10 sont morts) qui se trouvaient dans le minibus, aucun n’était couvert par une assurance a précisé le ministère du Travail mauricien.
Ludovic Grondin
Lu 2443 fois



1.Posté par et les Malgaches ? le 17/01/2011 11:37

Vous oubliez de dire que certains travailleurs viennent aussi de Madagascar... !

2.Posté par noe974 le 17/01/2011 11:56

Il y a aussi des réunionnais qui bossent là-bas , comme employeurs , comme gros zozos , ils souffrent aussi beaucoup ? (chaleur surtout !)

3.Posté par tristes tropiques le 17/01/2011 12:20

l'envers du décor....pendant que des touristes repus se prélassent sur leur transat au milieu d'une plage immense interdite aux locaux...des travailleurs de " la misère " survivent dans des conditions terribles...
à quand un tourisme " équitable " ?
tristes tropiques !

4.Posté par laluno le 17/01/2011 12:39

post 2 : Non jamais de chaleur ,sauf s'ils ont la clim en panne... et encore de secours ? des domestiques pour les ventiler payés d'un coup de........chapeau ....

5.Posté par 97400 le 17/01/2011 14:20

pays pauvre exploite pays plus pauvre c'est Maurice ça pays de vacance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues