MENU ZINFOS
Faits-divers

30 ans, 38 mentions, 5 g d'alcool dans le sang et 42 mois de prison


Après une journée bien arrosée, un homme de 30 ans s'en est pris à sa compagne devant ses enfants. Paniquée, c'est sa fille de 12 ans qui a appelé du renfort. Les faits se sont produits à Saint-Paul dans la nuit du 4 au 5 septembre dernier.

Par - Publié le Jeudi 9 Septembre 2021 à 16:43

Emmanuel E., 30 ans, est un beau bébé comme on dit. Il a un parcours de vie quelque peu atypique. À son âge, il arbore 38 mentions à son casier dont 27 par le tribunal pour enfant. Il comparaissait ce jeudi pour la 39ème !

Le 4 septembre dernier, lui et sa compagne font une petite fête entre amis. Vers 22h30, il se sent mal après avoir fumé une cigarette. Sa copine lui propose de se reposer dans la chambre en attendant qu'il se sente mieux. Ayant déjà beaucoup bu, il s'en prend verbalement à elle avec virulence. Il est tellement énervé que les amis préfèrent partir. Excédée, la jeune femme menace de texter ses potes pour leur dire comment il se comporte avec elle. 

Il pète un câble, se rue sur elle et porte ses mains autour de son cou. La pauvre femme tombe au sol. Il persiste à l'étrangler à terre, à tel point qu'elle perd connaissance. La petite de 12 ans, paniquée face à la scène, appelle sa famille à l'aide.

Habitant à proximité, les renforts accourent. Emmanuel E. s'enfuit, la gendarmerie est appelée. Complètement défoncé, et le mot est faible, il a en chemin des mots avec un voisin. En représailles, il jette un galet sur le pare-brise de sa voiture. Il poursuit sa route en s'introduisant chez une voisine qui a 6 enfants. Sachant qu'elle a un problème de serrure, il entre et procède à des caresses sur les cuisses de sa jeune fille pendant son sommeil. Sentant une présence, la fillette hurle. Il s'enfuit à nouveau. 

"Un taux de 2,66 mg/l d'alcool par litre d'air expiré, soit plus de 5g/l !"

Il sera identifié par le voisin ainsi que par le frère de la fillette qui a bien tenté de le retrouver. Il est finalement interpellé par les gendarmes aux alentours de 8 heures du matin. Il affiche un taux de 2,66 mg/l par litre d'air expiré, soit plus de 5g d'alcool par litre de sang. Il est tellement imbibé qu'il ne peut même pas souffler dans le ballon. Il est placé en garde à vue.

À la barre, il reconnait une petite partie des violences, attestant qu'il n'a pas étranglé sa compagne mais serré au niveau des épaules. Il dit qu'il pense avoir fumé de la chimique à son insu. La fille de sa compagne est formelle et indique l'avoir vu snifer de la poudre blanche.

Il nie ensuite les attouchements mais il est identifié à l'audience par la mère et sa fille. "Vous me voyez comme le vilain petit canard mais à ma sortie de prison, j'ai essayé de m'en sortir", lance t-il à la présidente qui relate son parcours judiciaire. "Vous êtes sorti de détention le 18 mai dernier. C'est la 39ème fois que vous passez devant un juge", tance la présidente, constatant qu'il a toujours une explication à tout.

"Il a dû serrer suffisamment fort ! Il fait ça devant les enfants, c'est inadmissible"

"Il lui sert le cou et elle perd connaissance. Il a du serrer suffisamment fort ! Il fait ça devant les enfants, c'est inadmissible. Elle n'accepte plus et entend se séparer de lui. Elle ne demande pas de dommages et intérêts mais tient à être présente, en soutien au ministère public", indique la partie civile, qui représente sa compagne.  

"Il comparait pour toute une série de faits, dont des violences conjugales qui font froid dans le dos !", rebondit la procureure. "Il conteste l'ensemble des faits devant vous aujourd'hui. Il a du mal à admettre car il sait qu'il risque de prendre cher car il est en récidive. Ces faits sont particulièrement graves, d'autant qu'il représente - c'est indiqué dans le rapport psychologique - une dangerosité sociale potentielle ainsi qu'une pathologie anti-sociale", conclut le parquet qui requiert 3 ans de prison, le maintien en détention et la révocation de son sursis en cours. 

"Il est maladroit quand il parle mais il reconnait"

"Ce n'est pas un dossier très simple au regard de ses explications et du contenu du dossier", entame la défense. "Il est maladroit quand il parle mais il reconnait. Ce qui me pose problème, ce sont les traces sur madame qui sont quasi inexistantes. Sa version n'est pas si dénuée de sens quand il dit qu'il l'a serrée aux épaules. Il dit qu'il n'a pas commis d'agression sexuelle et, à ce titre, il manque des témoignages sur son emploi du temps ! C'est important car ça va compter au moment de la peine", conclut la robe noire. La présidente condamne lourdement le prévenu à 3 ans de prison, révoque 6 mois de sursis et le maintient en détention. Il repart énervé du tribunal clamant que la prochaine fois, il comparaitra aux Assises ! Comprenne qui pourra... 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mister Magoo le 09/09/2021 18:04

38 mentions : rien que ça, cela signifie l'inefficacité absolue de la Justice.... 38 mentions cela veut dire qu'une institution ne fait pas son boulot. C'est clair. Et quand la justice ne fait pas son boulot, le citoyen en supporte les conséquences : tapages nocturnes, incivilités multiples, rodeos sauvages, violences sur fond d'alcool et il ne se passe strictement rien, la police ne se déplace même pas.
Par contre, oublie pas out masque sinon c'est 135 €

2.Posté par pourenparler le 09/09/2021 20:15

38 passages au tribunal !!!
Il a fait quoi 38 fois ???
Il a essayé 38 fois de piquer des bonbons à la boulangerie ???
La question n'est plus : que fait cet homme en liberté ? mais : que fait la justice ?
Le pire étant qu'il doit y avoir une explication...

3.Posté par Rafi le 09/09/2021 21:58

Mister magoo...j aurais pas dis mieux...on ne peut pas se défendre...les gendarmes ne se déplacent pas tant qu il y a pas du sang...donc pdt ce temps tt les bons citoyens qui respectent les règles ne savent plus comment faire...38 passages au tribunal...une tentative de meurtre..j appelle pas ça autrement ...et 3 ans de prison ?he ben...on y croit en la justice...haut les coeurs

4.Posté par cyclope exalté le 10/09/2021 08:50

Antisocial tu perds ton sang froid....


Voilà ce qui arrive quand on écoute du Trust au premier degré après avoir picolé comme un ouf et s'être farci le pif avec de la fée....déportation aux Kerguelen souhaitée, sans ticket retour.

5.Posté par DLT le 10/09/2021 17:56

@1 dans un sujet précédent, relatif à une opération anti-délinquance...

« Le commissaire Jérôme Besse tenait également à rassurer la population dont les coups de fil au 17 ou les signalements pour tout type de nuisances parviennent sur le bureau du procureur de la République»

@1 «Et quand la justice ne fait pas son boulot, le citoyen en supporte les conséquences : tapages nocturnes, incivilités multiples, rodeos sauvages, violences sur fond d'alcool et il ne se passe strictement rien »

Vous avez raison..

Et toutes ces voitures qui circulent avec la sono à fond c’est insupportable. Les nuisances sonores deviennent un fléau comme l’alcoolisme et tout ce qui va avec. Et il serait sûrement trop «suicidaire» ou trop courageux pour un politique de s’attaquer vraiment à ces problèmes. Ouais, juste in ti lopération anti délinquance de temps en temps pou bouss lo zié des citoyens 😑

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes