MENU ZINFOS
Economie

2ème jour sans JIR : Le bras de fer continue entre Jacques Tillier et Alfred Chane Pane


Vous ne trouverez à nouveau pas le JIR en kiosque ce matin. Le bras de fer continue.

Par - Publié le Dimanche 2 Octobre 2022 à 04:37

Jacques Tillier (photo : capture d'écran de Clicanoo)
Jacques Tillier (photo : capture d'écran de Clicanoo)
Il était un peu plus de 2h du matin lorsque j'ai reçu ce texto de Jacques Tillier : "Pas de JIR demain. Ils ont imprimé 1.500 exemplaires et sur ordre de Chane Pane ils ont arrêté d'imprimer".

Je n'étais pas physiquement présent près des rotatives d'ICP Roto au Port et ne peux donc savoir si l'information donnée par le patron du JIR est vraie. Déjà hier, il accusait dans les colonnes de Zinfos Alfred Chane Pane d'être celui qui avait donné l'ordre de ne pas imprimer le JIR dans la nuit de vendredi à samedi.

Ce que ce dernier avait démenti le lendemain, toujours dans nos colonnes, rejetant la responsabilité de cette décision sur ses ouvriers : "J’ai vu cela ce matin au réveil, j'étais rentré de l'hôpital hier soir après une chirurgie du sinus et j'avais simplement évoqué avec mon directeur le fait que le JIR s'entêtait sur sa version qui m'implique à tort dans le rachat de l’imprimerie Ah Sing et que ça salissait encore le nom de ma famille. J'ai appris ce matin que mes rotativistes, par solidarité avec ma famille, avaient décidé de débrayer pour protester contre cela". Et il concluait en garantissant que le JIR serait présent dans les kiosques dimanche matin.

Attendons donc d'avoir la version d'Alfred Chane Pane avant de connaitre le fin mot de l'histoire.

En attendant, essayons de comprendre les raisons qui ont amené à ce bras de fer.

Un terrain qui attire les convoitises

Tout est parti de la mise en liquidation de l'imprimerie Ah Sing, une des plus vieilles de l'ile, dont le siège est rue Pasteur à Saint-Denis mais dont les machines sont installées dans un grand bâtiment dans la ZAC à proximité de l'hôtel de Région. Un terrain qui vaut de l'or et qui fait que les repreneurs sont certains de ne pas perdre d'argent. Au cas où l'imprimerie serait encore en difficulté, ils auraient toujours la possibilité de retrouver leur mise, allongée d'une sérieuse plus-value, en rasant le bâtiment et en construisant à la place un immeuble d'appartements. Une résidence d'étudiants par exemple, comme il en existe d'autres à proximité et qui offrent l'avantage d'offrir une rentabilité très forte du fait de leur rareté sur le marché.

Jacques Tillier écarté par le tribunal

Cette idée, chacun des deux groupes de repreneurs potentiels l'avait en tête, quoi qu'en dise aujourd'hui Jacques Tillier.

D'un côté, il y avait un duo composé d'Olivier Lévy et de Jacques Tillier, représentant le Jir, selon ce qu'il affirme dans son édito. De l'autre un consortium composé de Jean-Hugues Savaranin, Luderx Bourane et Jean Mathieu dit "Bruce" Chane Ching. Et c'est à ce trio que le tribunal de commerce décide d'attribuer la reprise, apparemment sensible au fait que Bruce Chane Ching (qui est le neveu par alliance d'Alfred Chane Pane, vous suivez toujours?) soit le dirigeant d'une petite imprimerie du sud dénommé "Chane Pane Sud". C'est de là que naitra le quiproquo.

Bruce Chane Ching faux nez d'Alfred Chane Pane ?

Dès le lendemain, les deux titres de la presse écrite, le JIR et le Quotidien, laissent entendre que c'est Alfred Chane Pane, le patron d'ICP Roto, sans doute la plus grosse imprimerie de l'ile et celle qui, entre autres, imprime le JIR, qui tirerait les ficelles en coulisses et serait le véritable repreneur de l'affaire.

Malgré les démentis répétés du patron d'ICP Roto, les deux journaux persistent. Et malgré ses démentis embarrassés aujourd'hui, Jacques Tillier n'est pas le dernier en reste puisqu'après un long article à charge paru dans le courant de la semaine, il en remet une couche dans son édito d'hier en parlant du "tribunal qui, ce jour-là, a choisi de vendre l’imprimerie Ah Sing au trio  Savararin -Chane Pane-Chane Ching sud et nord".

Du pipi de chat quand on connait le style à l'emporte-pièces du patron du JIR. Sans doute. Sauf que cette fois, il est tombé sur un os.

L'honneur, le respect et la protection de la famille

Il a oublié qu'Alfred Chane Pane, comme son nom l'indique, est un Chinois. Et que dans cette communauté, on respecte certaines valeurs au premier rang desquelles la famille, la discrétion et le respect de la parole donnée.

Moi aussi j'ai été étonné de l'importance qu'Alfred Chane Pane accordait aux ragots rapportés par la presse écrite. Il ne s'agissait après tout que d'erreurs comme on en voit souvent et qui n'occasionnent pas, heureusement d'ailleurs, de telles réactions.

J'ai tout compris vendredi soir car, pour une fois, je suis sorti pour aller assister au cocktail offert par le consul de Chine à l'occasion du 73ème anniversaire de la naissance de son pays. J'y ai rencontré de nombreux membres de la communauté et j'ai été étonné de voir l'importance prise par cette affaire.

J'ai notamment pu discuter avec un membre par alliance de la famille Chane Pane qui m'a parlé de "la trahison" de son neveu qui aurait pris cette décision sans en parler aux autres membres de la famille, actionnaires de son imprimerie. Il était manifestement très en colère.

Et le lendemain, en apprenant que le JIR n'avait pas été imprimé, j'en ai mieux compris les véritables raisons en me remémorant cette colère non feinte et en me rappelant les propos d'Alfred Chane Pane, dans son interview à Zinfos, parlant de "vrai naufrage sur le plan familial".

Jacques Tillier ne pouvait pas se douter qu'il allait froisser à ce point l'honneur du patron d'ICP Roto. Comme à son habitude, il y est allé avec ses propos à l'emporte pièce, avec son style qui plait tant à ses lecteurs et qui lui vaut l'inimitié, pour ne pas dire plus, de tous ceux qui ont été épinglés un jour ou l'autre dans un de ses éditos.

Un os, un gros...

Et pour une fois, il est tombé sur un os. Un gros.

Pour une fois, il est tombé sur quelqu'un qui n'a pas peur et qui est assez riche pour se permettre un bras de fer. Quoi qu'il en coûte. Mais qui surtout dispose d'un vrai pouvoir de vie ou de mort sur un journal, celui d'empêcher sa parution.

J'ai l'habitude de dire qu'un homme politique ne doit jamais se fâcher avec sa femme, sa maitresse, son avocat et son expert-comptable. Je rajouterai désormais qu'un patron de presse écrite ne doit pas, en plus, se fâcher avec celui qui l'imprime.

Alfred Chane Pane a osé, ose encore, tenir tête au patron du JIR et il faut reconnaitre qu'ils ne sont pas nombreux dans ce cas.

Un acte assimilé à une censure

Il n'en demeure pas moins que son acte, si c'est prouvé que c'est lui qui en a donné l'ordre, n'est rien moins qu'une censure à l'encontre d'un organe de presse et qu'à ce titre, je ne peux qu'être solidaire avec le journal et ses journalistes et employés.

Le JIR n'allait déjà pas bien financièrement. Ce n'est pas cette mésaventure qui va améliorer sa situation.

Attendons de voir si le journal sera ou non imprimé demain.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Royal Bourbon le 02/10/2022 06:46

On dit que le JIR est plutôt de droite et Le Quotidien de gauche ? Étant apolitique, que dois-je acheter ? Je suis bête, il reste internet pour s'informer comme Zinfos par exemple et gratuit lol !

2.Posté par MMarley le 02/10/2022 07:27

Ah la bonne nouvelle de ce dimanche matin. Je me rappelle des habitants de saint louis/de l'étang-Salé/de sainte marie et des étranges familiarités avec un célèbre promoteur immobilier de l'ouest de l'île. La roue tourne ou bon dié d'or pa comme on aime dire ici ! Un duel entre gros bonnets. RAF comme direz l'autre, c'est à celui qui mobilisera le plus gros réseau politique et les soutiens maçonniques...le quidam n'en a plus rien à faire de ce journal. J'invite la justice, si tant est qu'elle n'est pas déjà mobilisée (je vais me taire) à suivre ce dossier de très très près...il pourrait y avoir des répercussions dans bien des collectivités...

3.Posté par Mortsen le 02/10/2022 07:29

Pierrot, c'est bien de changer de version, mais il aurait fallu le faire dans le même article et le jour même. Ceci-dit, ce chantage est inacceptable et en tant que journaliste, tu ne peux pas l'accepter. La censure, tu la connais et tu ne l'acceptes pas ! Nous sommes soi-disant en démocratie, n'est ce pas ?
Je te suggère un débat entre les deux protagonistes, tant la Paix et la Sérénité.

4.Posté par GIRONDIN le 02/10/2022 07:51

S'agissant du jir, je ne l'achète plus. J'avais à titre '' 'gratuit' ' dans ma boîte aux lettres la propagande de la région Réunion de robert.

5.Posté par Domi le 02/10/2022 08:00

Une fois de plus on voit très bien qui sont ces gens qui font la loi à la Reunion !!! Des gens très très riches avec qui les politiques, les syndicalistes, la justice l’Administration et …même Zinfos se montrent très conciliants !!
Vais-je à mon tour être censuré ???
Quand la vérité dérange!!

6.Posté par Selfion le 02/10/2022 08:09

honneur ?? chane pane ?? laissez moi rire..

7.Posté par Skop le 02/10/2022 09:21

Donc le pouvoir de l'argent justifie la censure d'un journal d'opinion ? Hormis Melchior, je ne vois pas pas grand monde monter au créneau pour défendre la liberté de la presse. C'est vrai que tous les politiques épinglés dans l'édito du samedi doivent boire du petit lait et encouragent Chane Pane en lui promettant d'imprimer leurs prochaines affiches électorales chez lui.

8.Posté par Tillier journaliste 😂 le 02/10/2022 09:22

Total soutien au chinois. Tillier a passé son temps à faire la pluie et le beau temps, a se croire au dessus des lois, traînant les gens dans la boue, les insultant au gré de ses humeurs…
Tillier ne fait pas du journalisme quand il soutient ou déglingue a l envie. Aucun recul , aucune retenue.
Allez Chinois!!!

9.Posté par La tête dans le seau le 02/10/2022 09:34

Espérons que le Quotidien ne fera plus la connerie d’imprimer le Jir comme il l’avait fait après l’incendie (criminel) qui avait détruit les locaux du Jir.
Il est temps de mettre un coup d’arrêt à ce journal fort honorable en semaine mais sous la coupe des ragots, ladilafé et diffamation le samedi. Il est temps que les traitres, JLR hier, PP aujourd’hui, se posent les vraies questions: l’honneur ou le fric. Merci ACP de montrer la voie.
Et pour La Réunion qui entreprend (mais sans JT), il faut que la peur change de camp.

10.Posté par Le Jacobin le 02/10/2022 10:04

Balles perdues à Colombey un Mort !

"Jacques Tillier écarté par le tribunal"

Tillier voulait se faire du gras sur le cadavre de l'imprimerie Ah Sing ?

"Un terrain qui attire les convoitises"

Voilà les raisons de la bagarre, donc, le neveux serait à l'origine de la discorde ?

Cette fois ce n'est pas Tillier contre Jacques Mesrine, c'est Tillier contre Alfred Chane Pane.

Fait révélateur par Monsieur Alfred Chane Pane, Jacques Tillier se verserait un salaire désobligeant au JIR alors que le Journal est sous perfusion, nous attendons le prochain édito... de Monsieur Tiller sur les grilles de salaires au JIR en commençant par le sien. A mon avis des Hommes en gandoura Noir vont bientôt débarquer sur le caillou car Jacques Tiller est privé de plumes par Alfred.

11.Posté par Le samedi, c’est diffamation le 02/10/2022 10:52

Le Jir, c’est faite ce que je dis, pasce que je fais.
Essayer d’écrire sur son site un commentaire ou vous évoquez simplement la possibilité que le Jir récolte ce qu’il sème.
Ça hurle à la censure, mais ça agit exactement pareil.
Quant à évoquer la liberté de la presse, le samedi, c’est la diffamation, les insultes, les mensonges, la désinformation. Ce n’est pas ma conception de la liberté de la presse. Le samedi, c’est une journée noire pour le journalisme.

12.Posté par Le Jir bientôt la fin le 02/10/2022 10:59

Tillier est quand même gonflé. Il déclare dans son journal qu’il va aller voir si l’imprimerie de Madame Chane Ki Chune est disponible.
Il oublie quand même qu’il a cassé le contrat - très inélégamment - avec l’imprimerie du Quotidien et s’est barré chez Chane Pane. Une forfaiture entérinée par un tribunal.
Et maintenant qu’il a perdu toujours au tribunal l’imprimerie qu’il convoitait, il hurle au scandale. Mauvais perdant tout simplement.

13.Posté par Dupuy raciste???? le 02/10/2022 11:50

Pourquoi dire "Alfred Chane Pane, comme son nom l'indique, est un Chinois." C'est raciste. C'est un homme d'affaire comme un autre, spécifié ses origines, alors qu'il est réunionnais et français, c'est encore créé de l'amalgame. Faut dire que ça vent l'anti-chine et chinois dans les médias en ce moment

14.Posté par Riposte974 le 02/10/2022 11:54

La messe est dite à en croire Chane Pan . Il ne veut plus de toi !

Tu vas faire quoi de plus Tillier ?


15.Posté par Lecornet le 02/10/2022 12:35

Monsieur Tillier a conservé de Minute un plume qu'il trempe dans les poubelles pour en sortir des papiers plus satiriques que méchants, ce qui se veut de l'humour n'est qu'aigreur. Une manière de soigner un reflux gastro oesophagien chronique. Les lecteurs aiment à le lire en prenant leur petit déjeuner, le jour suivant le journal sert à emballer les sarcives.

16.Posté par Frigidaire le 02/10/2022 14:37

Peut-être que CADJEE et SAVARANIN vont enfin se libérer de TILLIER.

17.Posté par Osons ouvrir les yeux le 02/10/2022 15:49

Liberté de la presse ou liberté de salir chaque samedi ?
Pour une info exacte, combien de diffamantes ? Combien de procès pour diffamation perdus par le Jir ?

18.Posté par TSM le 02/10/2022 18:06

La censure contre laquelle il faut s’élever c’est la double censure :
- censure éditoriale qui fait qu’on traite y abondamment de sujets locaux au ras des pâquerettes et qu’on fait totalement abstraction d’évènements nationaux ou mondiaux qui nous concernent nous aussi bien évidemment. Les bisbilles au conseil municipal de St Paul par exemple qu’est-ce j’en ai à foutre ? La réussite de Georgia Meloni en Italie m’intéresse infiniment plus.
- ou alors quand ces sujets sont traités (c’est rarissime) ce n’est pas de l’information qu’on y lit mais des fake news et de la propagande. Et dans ce cas les commentaires pour donner un avis différent ne sont pas publiés donc censurés.

J’ai pour ma part lu le JIR pendant plusieurs années et j’ai cessé quand j’ai constaté cette double censure constante.
C’est d’ailleurs ça qui m’a amené à rechercher, et trouver, des informations fiables sur internet, et il faut bien chercher car la propagande, tout comme sur les télés, y pullule.

19.Posté par Terrence le 02/10/2022 19:48

Il est temps de tremper le gros zozo Tillier dans son goudron et ses plumes et de le renvoyer chez lui ! Il est temps qu'il arrête de s'enrichir sur le dos des réunionnais, qu'il aille semer le mensonge et la délation ailleurs. Marre de toute cette saleté qu'il nous jette à la figure en permanence. Cet homme déshonore la presse et la liberté de pensée. Boycottons le JIR, papier ou internet, jusqu'à ce que ce journal redevienne propre.

20.Posté par Marc le 03/10/2022 00:58

18. Ca s'appelle une ligne éditoriale. Les journaux locaux s'intéressent tous en premier lieu aux actualités locales, c'est vrai dans toute la France: l'Est républicain, Nice-Matin ou La Dépêche font tous la même chose parce que c'est le concept même de ces journaux. On ne peut pas plus reprocher à la presse locale de se préoccuper des actualités locales qu'à Têtu de s'intéresser à l'actualité LGBT ou au Pèlerin de s'occuper d'actualité catholique. Si vous voulez un journal se préoccupant d'abord d'actualité nationale achetez... des journaux nationaux. Mais ce n'est pas de la censure...

21.Posté par Généralisation globale le 03/10/2022 08:03

il y en a pour faire de la censure et Pour INSULTER aussi les esprits , opinions divergentes

de leur doxa....

22.Posté par TSM le 03/10/2022 09:36

20. Oui bien sûr sauf que la très grande majorité de ceux qui lisent ces infos locales ne lisent jamais la presse nationale et donc ne sont pas informés sur les grands enjeux et donc les grands périls résultant de ce qui se passe dans le monde, de là à penser que c’est pour les maintenir dans l’ignorance il n’y a qu’un pas. Ils n’ont pas d’autre source d’information que les chaines de télé les plus regardées qui diffusent leur propagande. Et quand ils sont amenés à voter ce n’est donc pas « en toute connaissance de cause ».
Et puis dans votre logique il faut que la presse locale arrête de parler des résultats sportifs nationaux car il y a l’Equipe pour ça.

23.Posté par pers/ILE BOURBON le 03/10/2022 09:49

Dieu que c'est triste.....

Avons-nous un seul instant pensé à toutes ces personnes âgées qui attendent leur journal dans leur boite aux lettres...et bien NIET....
- seront-elles remboursées ces personnes, qui bien entendu payent en avance car ont fourni leur RIB....

Sans en prendre parti, c'est pas bien ce que vous faites...

24.Posté par pers/ILE BOURBON le 03/10/2022 09:55

Celà dit en passant, un MEDIA qui sort de l'ordinaire DOIT RELATER LA VERITE, même s'il doit en prendre des coups -c'est peut -être pas donner à tout le monde, cette bravoure, ce sens du travail bien fait-
En tout cas, trouvez LE CHEMIN, la ROUTE LA PLUS JUSTE ET LOUABLE SOIT-ELLE

25.Posté par Marc le 03/10/2022 10:14

22. Les maintenir dans l'ignorance? Qui voudrait ça? Pourquoi le voudraient-ils? Vous reprochez en fait à la presse locale d'exister... Et le fait que ce soit une presse locale n'empêche pas de parler du national, d'ailleurs le JIR en parle un peu dans ses dernières pages. Ce n'est juste pas la partie la plus importante du journal, comme les résultats de foot nationaux ne sont pas la partie la plus importante non plus. Vraiment, vous ne comprenez rien à la presse, son histoire et sa structuration...

26.Posté par ducasse le 03/10/2022 10:30

Dans les années 75/80 J.TILLIER était l'un des piliers de Minute, journal d'extrême droite qui faisait dans le sensationnalisme de très mauvais gout tout en dénonçant les institutions démocratiques.
Sa proximité d'idées avec R.Hersant l'a conduit ensuite à diriger divers journaux détenu par ce personnage louche et très très à droite.
Aprés un passage à l'Union de Reims qui ne s'est pas trop bien terminé pour lui, il à sauté sur l'occasion que lui servait A.Cadjee pour faire main basse sur le JIR, vieux journal de droite fondé par la famille Cazal et ayant appartenu, lui aussi à Hersant.
Il rêvait, et rêve encore de transformer ce journal en un "Je suis partout" moderne , sans toutefois le coté violement antisémite de ce dernier. Dénonçant sans preuves, diffamant à longueurs d'éditoriaux, dénonçant ses "adversaires".
Il devrait se rappeler qu'a la libération, la majorité des rédacteurs de ce torchon ont été condamnés à mort (sans toutefois être exécutés, à l'exception de R.Brasillach).

27.Posté par Edito libre le 03/10/2022 13:24

Le JIR du Samedi, c'est le Canard déchaîné local.
Alors OUI, il est extrêmement important pour la liberté de la presse !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes