MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

26 juin 2014 : 54 anniversaire de l'Indépendance de Madagascar, île d'origine des arrières grands-mères fondatrices réunionnaises


Carte : les richesses de Madagascar en 2014.

Par Tamim KARIMBHAY - Publié le Mercredi 25 Juin 2014 à 09:46 | Lu 868 fois

26 juin 2014 : 54 anniversaire de l'Indépendance de Madagascar, île d'origine des arrières grands-mères fondatrices réunionnaises
La société malgache ou plutôt, les sociétés malgaches sont mal analysées, et restent secrètes, car elles sont encore incomprises le plus souvent par des occidentaux qui essayent de percer les mystères. Il faut y vivre pour commencer à croire à la cerner.

Contrairement à d’autres hommes et femmes qui essayent ou ont tenté d’écrire une parcelle de l’Histoire ou de décrire des paysages en restant au chaud dans leurs hôtels haut de gamme, Fred Mussard a essayé quant à lui, de percer les mystères, de parcourir souvent à pieds avec son sac à dos, son couteau suisse, en 4x4, en pirogues, en taxi-brousses, en vivant pratiquement comme les habitants de l’archipel « les Antanosy » …. les dédales à la quête d’aventures sans fin, d’une région de cette île magnifique et mystérieuse : Madagascar. Il a réussi à le faire et, en acceptant de vivre comme les Malgaches, en côtoyant la dure réalité des autochtones, Fred Mussard a révélé la sève de l’âme malgache qu’il met en valeur à travers le récit de voyage intitulé « Escale à For-Dauphin ». Il y évoque ses différentes rencontres, ses aventures sur les routes hasardeuses, ses émotions, ses pensées….

En effet, au cours d’un voyage à Madagascar, l’écrivain réunionnais et professeur d’histoire-géographie Fred Mussard a parcouru les splendeurs et les misères du sud-est malgache de l’intérieur. C’est avec une réflexion inouïe et surtout avec une grande émotion du cœur que Fred Mussard, déjà auteur de nombreux romans insolites, a essayé de pénétrer les facettes multiples de cette société extraordinaire, remplie de personnalités généreuses.

Le récit de voyage est parsemé de descriptions et d’analyses sur les différents lieux visités, sur les personnalités petites ou grandes rencontrées sans oublier le clin d’œil fait à l’histoire même de Fort-Dauphin qui a été une porte d’entrée de la France à Madagascar et peut-être même le point de départ d’une amitié marquée de permanences, de ruptures et de bouleversements qui ont depuis maintenant 4 siècles, façonné ces deux pays : l’un, moteurs de l’Union Européenne et l’autre, une île-continent magnifique, joyau de l’océan Indien. Il ne faut pas oublier les objectifs de départ de l’idéologie coloniale de la France sur Madagascar.

La France avait déjà tenté sous Louis XIII et Richelieu, une première tentative qui avait permis au sud de Madagascar, l’établissement d’un comptoir dès 1642 à Fort Dauphin sous la direction des Gouverneurs Pronis, puis Etienne de Flacourt, travaillant pour la Compagnie de Madagascar et de la Compagnie Française des Indes orientales fondées par le cardinal de Richelieu.

Cette tentative s’est soldée par un échec à Fort Dauphin, à cause de la révolte de la tribu des Antanosy, et… cet échec a eu pour suite, la mise en place d’une colonisation, à partir de 1664, de celle qui va sortir de l’ombre - et qui va passer d’un simple îlot où les navires faisaient une halte à un statut de Colonie de plantation puis d’habitation - cette île, c’est l’Ile de La Réunion, anciennement connue sous le nom de l’Ile Bourbon, dont la Compagnie des Indes - fondée par Colbert sous Louis XIV - va prendre possession. En tant que Réunionnais, Fred Mussard, 4 siècles après ses ancêtres a fait le voyage dans le sens inverse. Il est parti de La Réunion et a atterri pour 15 jours à Ford-Dauphin dont il est tombé un peu amoureux…Son récit de voyage est rempli d’émotions…

Les deux échecs de la colonisation de Fort Dauphin, en 1642 puis en 1674, ont en fait permis la colonisation de l’Ile Bourbon. Le fort construit par les Français sous la direction de Flacourt, et qui devait les protéger des agressions de la tribu des Antanosy, existe toujours. Ses ruines sont là. Fred Mussard a pu les voir à Fort-Dauphin en juillet 2008. Il est placé au-dessus de la baie Dauphine, d’où d’ailleurs sont partis, les premiers colons et Malgaches qui allaient devenir les fondateurs des familles à La Réunion.
Ce sont les anecdotes insolites et vivantes ! Le comptoir de Fort-Dauphin portait le nom du dauphin (le futur Louis XIV), alors que le roi soleil n’y a jamais posé les pieds !

Les réfugiés ou les exilés de Fort-Dauphin (malgaches et colons) vont donner naissance en 1646 aux ancêtres des Réunionnais ! Pour la quête identitaire, c’est intéressant de le savoir. De 1642 à 1674, 32 années d’efforts inutiles, d’échecs et de morts brutales, miséreuses - sous l’attaque des fièvres paludéennes ou le fer pointu des sagaies, la lame des haches et de sabres - ont eu pour seul fruit, la colonisation de Bourbon dont l’Histoire coloniale commence dorénavant, et qui sera ancrée définitivement dans l’Histoire de France ! Bourbon deviendra une colonie de peuplement, puis d’exploitation, pour enfin terminer département en 1946.

Tous les aspects (économiques, sociaux, psychologiques, politiques de Fort-Dauphin) sont analysés et mis en valeur. Lisez donc Escale à Fort Dauphin de Fred Mussard et profitez pour lire ses autres livres qui s’inscrivent tous dans la grande littérature insulaire réunionnaise mais aussi de l’océan Indien…

A l’approche du 54ème anniversaire de l’Indépendance de Madagascar, ce beaux pays de nos ancêtres réunionnais, n’oubliez pas de remonter aux sources, à l’histoire originelle et de lire Escale à Fort-Dauphin, livre de Fred Mussard chez the bookedition.com, http://www.thebookedition.com/escale-a-fort-dauphin-de-fred-mussard-p-44512.html un livre qui est un vrai hommage à toute cette longue histoire de guerre et de paix, d’amitié et de visions géopolitiques qui a marqué une contrée insulaire de l’océan Indien.

Site auteur de FRED MUSSARD : http://www.fredmussard.fr/index_fichiers/Page1374.htm

Article republié le 26 juin 2014 par Tamim KARIMBHAY, auteur de la monographie historique et culturelle, Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français et du roman d’anticipation et d’initiation autobiographique, Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes