MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

2500 salariés en danger


Réponse à Monsieur le Ministre du Travail, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social sur son intervention en matière de financement des formations a la Réunion.

Par Jean Hugues RATENON, Candidat tête de liste aux Régionales de 2015 - Publié le Dimanche 21 Juin 2015 à 17:19 | Lu 707 fois

2500 salariés en danger
En guise de question adressée au Gouvernement lors de son intervention à l’assemblée nationale ce mardi 16 juin 2015, la députée de La Réunion Madame BELLO revenait sur la problématique du financement de la formation professionnelle dans notre île. Si sa question reflète une inquiétude réelle ressentie par la plupart des réunionnais concernés (mon organisation ainsi que d’autres sont montés aux créneaux), la réponse du gouvernement par le biais de Monsieur REBSAMEN appelle cependant quelques observations et interrogations.

Le ministre du Travail et du Dialogue Social évoque qu’"il revient à l’employeur avec l’appui des OPCA de présenter ou proposer l’offre de formation la plus adaptée possible" et rajoute par ailleurs qu’"une table ronde sur le financement de la formation sera proposée".

A moins que le ministre ait pris les Réunionnais pour des "analphabètes juridiques", proposer et présenter des offres de formation la plus adaptée entre employeurs et OPCA, c’est ce que l’ensemble des protagonistes concernés faisaient déjà avant l’effectivité de la réforme des dispositifs de financement de la formation professionnelle. Mais à présent, lorsqu’une offre de formation adaptée est présentée, il n’existe plus de financement pour les formations retenues.

Voulait-il laisser entendre par son intervention qu’il appartenait aux employeurs et aux OPCA de financer la formation des salariés sur leurs fonds propres ?

Cela voudrait dire que seules les structures dotées de capacité de financement pourraient envisager la formation de ses collaborateurs relevant du droit commun ou des dispositifs d’aide à l’emploi ? Dans ce cas, il faudra nous préciser quelles sont ces structures et combien à La Réunion ?

S’appuyer sur la participation solidaire des OPCA en matière de financement des 40.000 emplois aidés par exemple, alors que dans le même temps, le gouvernement les amputent d’outils de financement, et là on parle bien de la disparition de fonds nationaux mutualisés à savoir le fameux FSPP (Fond de sécurisation du Parcours Professionnel), alors comment ces OPCA pourront faire face à une demande grandissante de prise en charge ?

Aussi, à cela s’ajoute le fait que la contribution obligatoire des entreprises du fait de la réforme, est plafonnée à 1%  contre jusqu’à 1.6% de la masse salariale auparavant. Cadeau aux gros patrons, Pour cela, merci Monsieur le ministre !

Si la formation tout au long de la vie reste une obligation nationale, son financement aujourd’hui reste un mystère total. Au vu de la situation, on, ne peut que souligner cette volonté de pousser la réflexion grâce à l’organisation prochaine d’une table ronde sur le financement des contrats aidés.

L’issue de cette table ronde doit déboucher sur une proposition et notamment celle de doter les OPCA de fonds nécessaires afin de répondre aux besoins de financement en matière de formation.

Puisque qu’en ligne de mire, il existe un risque de casse sociale sans précédent dans le monde de la formation à savoir qu’environ 2500 diplômés en poste (formatrices, formateurs, agent administratif et technique) se retrouveront au chômage et des dizaines, voire une centaine d’entreprise fermeront d’ici 2015/2016. Cela est-il raisonnable dans un département détenant un taux record en matière de chômage ? Et dire qu’il fallait réformer! Voilà encore un problème causé par une classe politique issu du système.




1.Posté par JANUS le 22/06/2015 09:48

Les deux vrais problèmes ne sont pas posés dans ce courrier ...

Tout d'abord, beaucoup d'employeurs de ces contrats aidés ne leur offrent pas de formation ... Ou se réveillent à la fin du contrat et leur donne une formation de 15 jours après deux ans de contrat ...

Ensuite, beaucoup de centres de formation offrent des formations qui ne correspondent pas aux besoins des entreprises ... Combien de BTS sont ouverts dans un "garage", sans réel support pédagogique, sans soutien pour les élèves ... De temps à autre, un de ces centres fait la Une de la Presse, avec des élèves qui se rebellent ...

Si le Gouvernement à fait cette Réforme de la Formation professionnelle, c'est bien parce qu'il y avait énormément d'abus des centres de formation ...

Il est normal que ces centres aujourd'hui contestent cette Réforme ...
Si certains d'entre eux (les plus mauvais) seront amenés à disparaître, ce sera toujours au bénéfice des élèves ...

Il me semble important que les écuries d'Augias soient nettoyées ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes