MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Société

200 personnes mobilisées pour la grève de l’Intersyndicale


L’Intersyndicale de La Réunion s’est mobilisée ce mardi matin dans le cadre de la grève nationale. Si chaque section a ses revendications propres, tous se rejoignent sur des dossiers comme l’opposition au Pass sanitaire pour les travailleurs ou encore la réforme des retraites. Malheureusement pour les syndicalistes, les embouteillages dans l’ouest ont essoufflé le mouvement de grève.

Par - Publié le Mardi 5 Octobre 2021 à 11:35

Les 200 grévistes ont patienté près d'une heure devant le petit marché à Saint-Denis. En effet, les embouteillages dans l’ouest ont bloqué beaucoup de manifestants, dont les leaders de la CGTR qui n’étaient pas encore arrivés sur les lieux à 10h, même si les militants étaient déjà là en nombre. 

Les syndicats CGTR, FO, FSU, Solidaire, Saiper et Udas se sont donc retrouvés ce 5 octobre pour défiler dans les rues du chef-lieu en direction de la préfecture. D’autres corps de métiers étaient présents, comme des agents de l’ONF.  

Si chaque syndicat a des revendications propres à ses secteurs d’activités, tous dénoncent l’utilisation de la crise Covid pour poursuivre la destruction du service public et la remise en cause des droits et des acquis sociaux.

"Il y a beaucoup de revendications. Chaque section rajoute les siennes. Nous, à Solidaires Finances Publiques, nous luttons contre les suppressions d’emplois, comme beaucoup d’autres sections, et aussi contre un projet qui s’appelle le projet NRP, nouveau réseau de proximité, que nous appelons le niveau zéro de proximité", souligne Stéphane Clain, le secrétaire adjoint de Solidaires Finances Publiques.

"On manque d’êtres humains dans les services publics"

Parmi les plus mobilisés, on retrouve le corps enseignant. Ils dénoncent le manque de moyens et la surutilisation du personnel en cette période de crise.

"Tout ça avec la crise sanitaire, ça ne fait que montrer les conséquences avec énormément de difficultés à remplacer les collègues qui seraient malades ou cas contact. Dans l’hospitalière, on voit les difficultés à encaisser les vagues du Covid. Tout ça se fait parce que l’on manque d’agents publics. On manque d’êtres humains dans les services publics", indique Guillaume Aribaud, le co-secrétaire de la FSU.

À la SAIPER, les militants arborent un entonnoir à l’envers. "Au Moyen-Âge, l’entonnoir symbolisait la connaissance qui arrivait du ciel dans la tête. L’entonnoir à l’envers représente la perte de la connaissance jusqu’à devenir fou. On a décidé de les porter pour symboliser ce monde qui devient fou. Car le ridicule ne tue pas, mais par contre le travail tue aujourd’hui", souligne Cédric Lenfant, secrétaire général du SAIPER.

Les enseignants manifesteront demain devant le Rectorat pour dénoncer le manque de moyens.



Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par nono le 05/10/2021 14:24

waouhhhh 200 personnes qui défilent c'est un raz de marée quel succès !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par C'est fini le 05/10/2021 14:39

Oté les gars, vous n'avez pas encore compris que se fait et se fera sans vous...maintenant que vos soutiens sont aux affaires à la pyramide tête en bas et qu'ils vous ont oublié d'un trait.

Remballez banderoles, casseroles et autres ustensiles et rentrez sagement chez vous.

200 manifestants, alors qu'il en aurait fallu au moins 5000 pour espérer exister

3.Posté par polo le 05/10/2021 15:16

fallé attend dans 2 ans pou réagi ! in loi la fini sorti, la fini appliké et ke depuis 2 mois citoyens la entrfain bataill cont ce gouvernement zot lété pa la....

4.Posté par Macron le 05/10/2021 15:50

Merci d'exister. Merci de croire.
Merci pour tout.
Merci à ceux qui ne sont pas venus , vous m'avez compris je vous ai compris

5.Posté par Revo le 05/10/2021 15:54

Ils y avaient les.plus combattants, ceux qui ne lâcheront rien.
Merci
Les travailleurs sont aussi des citoyens et les citoyens sont eux mêmes des travailleurs.
Le système c le capitalisme. Nous ne sommes pas le système nous lanti capitalisme.

6.Posté par paulo le 05/10/2021 16:08

band DS i peut zot lé payé

7.Posté par Fredo974 le 05/10/2021 16:21

Un tournoi de dominos ?😂

8.Posté par JORIELE974 le 05/10/2021 16:57

Tout va très bien madame Lamarquise 200 personnes dans la rue tout va très bien les gens sont contents ou sont 'ils devenus des êtres sans âmes et sans caractères , la vie est belle les travailleurs sont heureux ils sont bien payés qu'ils ferment à jamais et qu'ils continuent à bosser dans la position ramasse brède. Vive les travailleurs heureux et l'usine à vaseline!

9.Posté par klod le 05/10/2021 18:07

quelque soit le nombre de manifestants , merci aux syndicats d'exister , la défense des salariés tient à peu de chose mais tant

qu'il n'y aura pas intéressement de TOUS les salariés aux bénéfices de l'entreprise
, le salariat équivaut à une rémunération "à vie" pour les smicards sans pesrpective de carrière ou de rémunération pour certains . , à de l'esclavage salariale .................... triste libéralisme , et pourtant , je suis pour "la libre entreprise" ...........


la lutte continue , sof koman .

10.Posté par lilas le 06/10/2021 04:02

C est ridicule bientôt la faillite des organisations syndicales ça feras des économies pour nous contribuables qui finançons ces gars pour défiler et emmerder le peuple laborieux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes